Jeudi 14 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Mesurez la performance de votre entreprise

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 01/03/2006 - indexel.net
 

Tout patron sait qu'il est difficile de suivre en temps réel ses activités par rapport aux objectifs fixés. Avec le CPM, il dispose d'un outil pour gagner en performance sans avoir à compiler des tonnes de chiffres et de tableaux. L'exemple de Poclain Hydraulics.

 

Derrière l'acronyme CPM (Corporate Performance Management), créé par le cabinet d'analyse Gartner Group, se cache une simple interrogation : comment mesurer la performance ? De tout temps, les entreprises ont cherché à gagner en efficacité sur les délais de traitement d'une commande, les processus ou les coûts de fabrication, etc. Une fois n'est pas coutume, ces technologies dérivées de l'informatique décisionnelle, ou Business Intelligence, ne sont pas réservées aux grandes entreprises (notre tableau). Pour preuve, Poclain Hydraulics, PME internationale de moins de 1 000 employés spécialisée dans la fabrication de moteurs hydrauliques, met actuellement en oeuvre son CPM.

Savoir à tout moment où on en est par rapport à ses objectifs

Le besoin est né d'un constat simple comme le fait remarquer Henri Izquierdo, responsable des projets informatiques de la société : "Depuis 2000, nous connaissons une très forte expansion et nous avions besoin de fonctionner comme un groupe en prenant en compte l'aspect international de notre organisation. Nous avons donc mis en place un progiciel de gestion intégré (PGI) pour automatiser et normaliser nos processus". Mais, très vite, Poclain Hydraulics s'est rendu compte que les services rendus par le PGI s'arrêtaient à l'industrialisation. En d'autres termes, si les processus étaient clairs et automatisés, la société avait du mal, en revanche, à savoir si les méthodes employées étaient les bonnes, s'il n'était pas possible d'améliorer les délais de livraison, l'efficacité des commerciaux, etc. Elle a donc décidé de mettre en place une solution de CPM en s'appuyant sur les outils de Cognos.

Le reflet de l'activité réelle de l'entreprise

Quel que soit l'éditeur, le principe du CPM est simple : l'entreprise définit dans un premier temps ses objectifs en termes de délais de livraison, de commandes, de coût de fabrication... et les formalise sous forme "d'indicateurs" dans son outil de CPM. Doté de capacités d'analyse, l'outil est ensuite relié aux bases de production (PGI, GRC, etc.). À partir de ces données, qui sont le reflet de l'activité réelle de l'entreprise, l'outil de CPM effectue des croisements et des compilations pour comparer les indicateurs aux performances réelles. Le résultat est généralement affiché sous forme de deux courbes (objectif à atteindre et performance réelle) ou de tableaux. D'un seul coup d'oeil, l'entreprise peut ainsi superviser l'efficacité de ses processus. 

Réagir vite pour corriger le tir

La plupart des outils de CPM sont capables de fonctionner en temps réel : l'entreprise peut donc suivre ses activités au fil de l'eau et réagir très vite si elle constate un décalage entre ses indicateurs et la réalité. Perfectionnés, certains outils de CPM peuvent aller plus loin en mettant en évidence les leviers sur lesquels il est possible d'agir pour atteindre ses objectifs. Le CPM peut être appliqué à tous les domaines de l'entreprise : comptabilité, financier, commercial, RH, gestion de la relation client, etc. Mais, comme pour tout projet décisionnel, il est préférable de procéder par périmètre fonctionnel. Poclain Hydraulics a commencé par le commercial et s'attaque maintenant à la fiabilisation des processus d'élaboration budgétaire. Fin 2006, la société prévoit d'avoir terminé l'application du CPM à tous les domaines de l'entreprise. Au passage, elle a préféré construire des bases dédiées (datamart) pour chaque domaine supervisé. Cette étape n'est pas indispensable, mais travailler sur les bases de production est rarement une bonne idée quand on utilise les outils décisionnels : les performances de la base sont ralenties par les traitements de l'outil de CPM. En outre, la mise en place d'une base dédiée permet d'agréger les données émanant de plusieurs applications et de les modéliser (ou structurer) en fonction des besoins spécifiques du CPM de façon à obtenir de meilleurs performances.

Trop récent pour que les bénéfices puissent être quantifiés, le projet de Poclain Hydraulics n'en est pas moins déjà un succès réel : "Le CPM nous est apparu comme un prolongement logique pour asseoir notre vision de ce que devait devenir Poclain Hydraulics, à savoir une entreprise avec des processus clairs, supervisés et pilotés. Si je devais donner un conseil à toutes les sociétés qui veulent s'engager sur la gestion des performances, ce serait : choisissez une solution de CPM intégrée afin d'éviter d'alourdir le projet par des développements inopinés et faciliter la maintenance sur le long terme... et n'oubliez pas que l'interface doit être conviviale pour que les utilisateurs adhèrent à cette nouvelle façon de piloter une entreprise", conclut Henri Izquierdo.

Principales offres de CPM

Éditeur
SolutionCaractéristiques
Business ObjectPerformance Manager L'offre est enrichie d'applications analytiques verticales prêtes à l'emploi pour la finance, les ressources humaines, la gestion de la relation client, de la chaîne logistique ou encore des produits et services. Seul reproche : la plate-forme manque encore d'intégration.
Cognos
Cognos BI 8Parfaitement intégrée dans une seule plate-forme, la solution de Cognos peut être complétée par des applications analytiques (finance, commercial, etc.) et un outil d'élaboration budgétaire.
Microsoft
Business ScoreCard ManagerSolution de tableau de bord pour suivre des indicateurs de performance qui peut être complétée par des outils tiers, émanant de partenaires. L'offre décisionnelle de Microsoft n'a cessé de s'enrichir au cours de ces dernières années. Avantage : les briques de base sont fournies gratuitement avec la base de données SQL Server.
OutlookSoftCPMSolution modulaire basée sur les technologies de Microsoft : applications financières (reporting, élaboration budgétaire, planification, consolidation statutaire...), analyses marketing, analyses de ventes, des ressources humaines et planification stratégique (balanced scorecard).
SASStrategic Performance ManagementEnvironnement de modélisation graphique des objectifs, les indicateurs résultant de cette modélisation étant restitués dans un tableau de bord.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages