Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6605.0669 19.1533   nasdaq0.29 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, SUR LE TERRAIN

Norauto booste son application comptable

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Catherine Nohra-China le 26/04/2006 - indexel.net
 

Gérer 350 bases de données, assurer le service aux utilisateurs, faire tourner les applications : tel est le défi quotidien de Nicolas Condette, administrateur de base de données chez Norauto. Mais lorsque la comptabilité montre des signes de défaillance, il faut réagir vite !

 

"Nous avons dû faire face à important problème de performance de l'application comptable, dû à un mauvais placement des index sur la base de donnée Oracle. Une base sur laquelle 60 comptables réalisent en permanence de la saisie, du reporting, du rapprochement de données et qui nécessite  des temps de réponses assez courts", indique Nicolas Condette, administrateur de base de données chez Norauto, le numéro un français des centres d'entretien et de réparation automobile. Ne disposant pas du code source de l'application comptable, il lui était impossible de modifier la syntaxe des requêtes pour améliorer le chemin d'accès aux données. La seule alternative : recenser toutes les requêtes, leurs plans d'exécution et déplacer, voire même supprimer, certains index pour accélérer les temps de réponse.

 

Une perte non négligeable de revenu

 

L'autre contrainte de poids de Norauto est de pouvoir historiser les requêtes et les plans d'exécution sur toute la durée de vie de l'application comptable. En début, milieu et fin de mois, les transactions sur la base diffèrent et les montées en charge varient énormément. "J'avais vraiment besoin de ces fonctions d'historisation pour conserver une trace des problèmes, traiter les plus urgents à un instant t et différer le traitement des dysfonctionnements moins urgents", souligne l'administrateur. Avec la solution Veritas i3, ce dernier peut historiser aussi bien les temps de traitement sur la base que les bugs, déporter le problème pour l'analyser et trouver la solution adéquate.

 

Le temps est une notion d'autant plus cruciale lorsque l'on doit gérer 350 bases de données et répondre rapidement aux engagements de résultats des contrats de services (SLA). En 2002, le spécialiste de l'automobile a dû faire face à un autre problème important d'indisponibilité matérielle de trois jours de son serveur comptable, impliquant une perte non négligeable de revenu. Un incident qui a été déterminant dans le choix de la solution Veritas i3. "Sans cette solution, nous aurions sûrement choisi de changer notre serveur qui n'avait pourtant qu'un an d'ancienneté. En nous aidant à résoudre le problème d'écriture de requêtes et de gestion des index, Veritas i3 nous a offert un retour sur investissement sans commune mesure", explique Nicolas Condette.

 

Diagnostiquer et supprimer les goulets d'étranglement

 

Le choix de la solution Veritas i3 s'est réalisé au travers de plusieurs produits du marché. Norauto recherchait une solution d'optimisation de la performance des applications (APM) en production. "Le point fort de Veritas i3 se joue  au niveau de l'historisation des données et des requêtes avec plusieurs types de vues : instantanée, récente, performance du datawarehouse... Ainsi, on sait exactement quel type de données on va retrouver et à quelle date". Qualité de service oblige, l'administrateur a besoin de quantifier les temps d'exécution d'une application, avant sa mise en production, pour offrir de meilleurs temps de réponse aux utilisateurs dans l'entreprise. Veritas i3 permet d'optimiser trois niveaux de qualité de service que sont la disponibilité d'une application, sa performance, mais aussi la planification des indisponibilités de la base pour des opérations de maintenance.

 

Premier avantage pour Norauto : diagnostiquer et de supprimer les goulets d'étranglements de la base comptable. Cette solution a nettement optimisé les requêtes pénalisantes et réduit les temps de traitement de la base, de plusieurs heures à une dizaine de minutes. Elle a également participé à la mise en exergue des dysfonctionnements causés par l'application comptable. Le retour sur investissement de la solution s'exprime à plusieurs niveaux : matériel, puisque le serveur injustement mis en cause n'a pas été changé, mais aussi réduction du temps passé par l'administrateur sur les problèmes des bases. "Nous étions arrivés à un niveau de lenteur de l'application qui n'était plus acceptable pour les utilisateurs. Je passais près de 40 % de mon temps sur des problèmes de redémarrage de cette base comptable alors que j'en avais 349 autres à gérer !", se souvient Nicolas Condette.

 

Les avantages de la solution se font aussi nettement ressentir du côté des utilisateurs comptables qui renouent avec une application performante, leur offrant des temps de réponses deux fois plus rapides en moyenne. "Certaines requêtes d'états prenaient jusqu'à neuf heures alors qu'aujourd'hui elles se font en dix minutes ! La nuit, certains traitements en batch étaient tellement lourds à effectuer que le service informatique ne parvenait plus à rendre l'application comptable disponible à l'ouverture des bureaux. Désormais, tout est prêt dès cinq heures du matin", se félicite le responsable. Autre exemple marquant : la phase de clôture comptable, qui se réalisait auparavant sur cinq jours, s'exécute à présent sur trois jours.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages