Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES, APPLICATIONS

Solutions Linux 2005 : poste bureautique et ERP à l'honneur

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par David Thévenon le 02/02/2005 - indexel.net
 

Riche en annonces, cette nouvelle édition de la grand-messe annuelle de l'open source français confirme la maturité du poste de travail Linux et l'intérêt des entreprises pour les ERP libres. Visite guidée du salon.

 

Rendez-vous annuel de l'open source, Solutions Linux ferme ses portes le 3 février. Le salon parisien a connu une très grande affluence dès son ouverture mardi matin, preuve que les logiciels open source intéressent un nombre croissant d'entreprises. Tous les "gros" éditeurs et fabricants de matériels informatique étaient d'ailleurs présents : HP, IBM, AMD, Bull, Fujitsu Siemens, Microsoft, Novell, etc. Mais ce sont surtout les stands des communautés telles que Mozilla ou OpenOffice.org qui ont fait le plein.

 

Deux conférences - "Le poste de travail libre : une réalité" et "Solutions ERP libres - l'ère de la maturité" - ont fait salle comble et remporté un vif succès. Il faut dire que les démonstrations d'installation d'un poste Linux complet (suite bureautique OpenOffice.org, messagerie Thunderbird et navigateur Firefox, etc.) sur un ordinateur portable en moins d'une heure avaient de quoi convaincre les plus réfractaires. Quant au coût des projets d'ERP open source, ils seraient près de 50 % moins chers.

 

Si vous n'avez pas pu vous déplacer sur ce salon, suivez-nous au travers des allées...

 

Firefox : le support des Active X d'ici la fin de l'année ?

Avec près de 22 millions de téléchargements en trois mois, le navigateur libre Firefox grignote les parts de marché d'Internet Explorer (de 95 % il y a un an à 87 % aujourd'hui). A tel point qu'un internaute sur 10 utilise le renard du web selon Xiti. Il totalise même entre 20 et 30 % des visites sur les sites informatiques.

 

En attendant Firefox 2.0 prévu pour début 2006, une version 1.1 et 1.5 verront le jour d'ici la fin de l'année. Disponible au mois de juin, la version 1.1 corrigera les bugs de la version 1.0. Elle devrait aussi incorporer un "marque page intelligent" qui repositionnera la page à l'endroit où l'utilisateur l'avait laissée avant de quitter le navigateur. La version 1.5 (nom de code : Deer Park) pourrait quant à elle intégrer un support restreint des ActiveX de Microsoft. Cette technologie propriétaire est actuellement le principal frein à la migration des entreprises d'Internet Explorer vers Firefox. Il existe cependant un plugin qui permet d'assurer la transition dès aujourd'hui.

 

OpenOffice.org 2.0 : 200 000 utilisateurs dans les administrations françaises

Les chiffres parlent d'eux mêmes : près de 34 millions de copies d'OpenOffice.org ont déjà été téléchargées (sans compter les cédéroms et autres supports). Principale alternative à Microsoft Office, cette suite bureautique libre équipera environ 200 000 postes de l'administration d'ici fin 2006 : 70 000 à la gendarmerie nationale,  55 000 au ministère de l'Equipement, 50 000 au ministère de l'Intérieur, 16 000 à l'administration des Douanes et encore 8 000 au ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie. Pour les contribuables, cette migration pourrait représenter plus de trois millions d'euros d'économies par an.

 

L'adoption de cette suite bureautique libre ne devrait pas faiblir avec la sortie d'une version 2.0 d'ici avril 2005. Déjà disponible en version beta, cette release majeure intègre notamment une base de données de type MS Access. Basée sur le moteur java open source HSQL, OpenOffice Base permet de manipuler très simplement les données (création de tables et de formulaires, requêtes, etc.) grâce à des assistants. Elle améliore aussi sa compatibilité avec la suite propriétaire de Microsoft. A tel point que son interface ressemble comme deux gouttes d'eau à celle d'Office 2003. Une volonté de la communauté pour faciliter son adoption en entreprise. Les directions informatiques sont en effet très motivées, mais doivent vaincre les réticences de leurs utilisateurs...

 

ERP 5, Compiere, TinyERP : les premiers PGI open source disponibles

Après une année de tests grandeur nature dans quelques PME françaises, les principaux ERP open source sont désormais bons pour le service. Quatre éditeurs ou prestataires étaient présents - Audaxis et Altic pour Compiere, Tiny pour TinyERP, et Nexedi pour ERP 5 - et participaient à une conférence "ERP libres - l'ère de la maturité". Le stand de Tiny ERP a notamment connu un grand succès. Voir le témoignage de la société Solideal sur Compiere.

 

HP intègre MandrakeLinux sur ses ordinateurs

Deuxième fabricant d'ordinateur dans monde, Hewlett-Packard a profité du salon pour annoncer qu'il distribuera prochainement des ordinateurs - PC de bureau, portables et serveurs - pré-équipés des solutions Linux Corporate Server (serveur), Corporate Desktop (poste de travail) et Multi Network Firewall (sécurité) de Mandrake. Cet accord, qui vise les entreprises, concerne la France dans un premier temps. Mais il s'étendra à terme à toute l'Europe.

 

JOnAS certifié J2EE 1.4

Enfin, JOnAS 4.3 est le premier serveur d'application J2EE 1.4 open source non commercial a être certifié par Sun. "La certification est un gage de qualité et de pérennité pour les entreprises" estime François Letellier, membre du comité exécutif du consortium ObjectWeb. Cette communauté open source fédère une quarantaine d'entreprises - Thales, Bull, France Telecom, etc. - qui participent à son développement. "JOnAS est 100 % standard. Mais, plus important, il n'intègre rien de plus que le standard", ajoute François Letellier. ObjectWeb possède de nombreux outils J2EE complémentaires qu'il n'a pas souhaité intégrer à JOnAS. Contrairement aux utilisateurs de JBoss, BEA Weblogic et IBM Websphere, les entreprises qui utilisent JOnAS ont donc la garantie de pouvoir migrer leur code vers n'importe quel autre serveur d'applications car ce dernier n'incorpore pas d'améliorations.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages