Samedi 21 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS

Solutions Linux 2007 : les faits marquants

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Frédéric Bordage le 31/01/2007 - indexel.net
 
Lci_salon_linux2007

Plus professionnelle que jamais, la dernière édition du salon Linux confirme l'adoption massive des logiciels libres en entreprise. De leur côté, les acteurs de ce marché s'organisent.

 

Rassemblement annuel des acteurs du logiciel libre en France, le salon "Solutions Linux" s'est ouvert dans un contexte très positif. Une récente étude de Pierre Audoin Consultants estime en effet le marché français des logiciels libres à 450 millions d'euros en 2006, en progression de 80 % par rapport à 2005. Une tendance confirmée par "l'observatoire du libre" (ob2l.com) qui estime la croissance annuelle du marché aux alentours de 50 %.

 

Originale, sa démarche consiste à compter le nombre de formations dispensées, "c'est un excellent indicateur d'adoption d'une technologie en entreprise dans la mesure où ces dernières ont tendance à multiplier les formations lors des principales phases d'adoption du marché", explique Cyril Pierre de Geyer (photo), co-fondateur de l'organisme de formation Anaska et de l'observatoire du libre. Selon lui, certains logiciels comme la base de données MySQL connaissent une croissance à trois chiffres (+ 115%) en termes de nombre de formations dispensées.

 

Il faut dire que les grandes entreprises et les administrations adoptent le logiciel libre en masse. Après la Commission européenne très favorable au libre et l'Assemblée nationale qui vient de lancer un appel d'offres début janvier pour équiper tous les députés, le groupe PSA a profité du salon pour annoncer qu'il allait installer 20 000 postes de travail et 2 500 serveurs sous Linux SuSE de Novell. Cette vaste adoption a des effets positifs sur les éditeurs open source comme MySQL qui s'introduira bientôt en bourse. Les éditeurs propriétaires, eux, ouvrent leur code. C'est notamment le cas de Sun qui libérait Java en novembre dernier. Adobe lui emboîtant rapidement le pas pour le code source de Flash. Même Microsoft souhaite standardiser OpenXML auprès de l'ISO.

 

Les ''stars'' du libre confirmées

 

Mis à part un contexte de plus en plus commercial, le salon n'a pas été marqué par de grandes tendances technologiques comme lors des éditions précédentes. En revanche, il a permis de révéler de nombreuses "stars" sur des segments arrivant à maturité. Dans le domaine de l'infrastructure, MySQL (SGBD/R), Zend (PHP), et JBoss / Red Hat sont incontournables. MySQL a annoncé une nouvelle licence annuelle "site" démarrant à 32 000 euros. Elle couvre tous les besoins d'une grande entreprise (binaires, support techniques, console d'administration, etc.), tout cela "pour le prix d'un seul processeur Oracle", affirme l'éditeur. Côté sécurité, Linagora distribue maintenant la solution de PKI EJBCA de Primekey Solutions. Mais c'est clairement la gamme OpenTrust d'IdealX (dont IDX-PKI) qui est toujours la plus utilisée.

 

Dans le domaine des progiciels SugarCRM (CRM) et Compiere (ERP) s'imposent eux aussi très nettement. Mais ils devront compter sur la concurrence de l'ERP espagnol OpenBravo déployé et supporté en France par Linagora. Sur le marché des TPE, OpenAguilla vient compléter le célèbre TinyERP. Editeur d'ERP5, Nexedi a de son côté annoncé une nouvelle version de son ERP compatible avec les téléphones portables. Alfresco (GED), eZ System (CMS), et Nuxeo EP 5.0 (ECM) commencent quant à eux à percer dans le domaine de la gestion des informations non structurées.

 

Les prestataires de services étoffent leurs catalogues

 

Du côté des prestataires de services - SSII, intégrateurs et autres sociétés de service en logiciels libres (SSLL) -, les spécialistes comme Audaxis (progiciels open source) étoffent leurs catalogues. Depuis l'année dernière, Audaxis a par exemple ajouté SugarCRM et eZ System à son offre. Les SSLL généralistes comme Linagora industrialisent leur offre de support pour résister à la poussée des grosses SSII traditionnelles comme Atos Origin et Cap Gemini. L'Open Source Software Assurance (OSSA) de Linagora porte par exemple sur 150 applications et propose un support technique via le numéro vert 08000LINUX. Ce support payant inclut le reversement des développements réalisés pour les clients de Linagora auprès des communautés. Dans la même lignée, les SSLL de l'ouest s'organisent. Plus de 40 de ces prestataires sont en train de se regrouper pour créer le plus important réseau français afin de proposer un large catalogue de prestations dans le domaine du logiciel libre.

 

Enfin, Solutions Linux 2007 a permis de souligner l'intérêt croissant des entreprises pour les outils décisionnels open source. Pour la première fois, deux spécialistes du domaine - SpagoBI et Talend - y tenaient un stand. SpagoBI est un portail décisionnel produit et maintenu par la SSII italienne Engineering. Talend est un projet d'ETL (extraction, transformation et chargement de données) français qui a le vent en poupe. L'éditeur vient juste d'annoncer un partenariat stratégique avec JasperSoft qui propose les outils BI open source les plus utilisés dans le monde. Les éditeurs bénéficieront de leur complémentarité géographique (Europe pour Talend, Etats-Unis et Asie pour JasperSoft).

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages