Samedi 1 novembre 2014
NASDAQ : 4630.742 64.604   nasdaq1.41 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Introduction au protocole TCP/IP

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Pierre Dufay le 31/10/2000 - indexel.net
 

TCP/IP est un ensemble de logiciels développés au fil des années (depuis les années 70) qui constituent un "langage universel" de communication informatique à travers le monde. Découvrez les différents types de réseaux TCP/IP, le cheminement des adresses IP, et le fonctionnement des noms de domaines.

 

Lors de sa conception, le protocole TCP/IP devait posséder les qualités suivantes :
1. une bonne reprise après panne
2. la capacité à gérer un taux élevé d´erreurs
3. une faible surcharge des données
4. la capacité de se prolonger sans difficultés dans des sous-réseaux
5. l´indépendance par rapport à un fournisseur particulier ou un type de réseau

Le protocole IP

Le Protocole Internet ou IP (Internet Protocol) est la partie la plus fondamentale d´Internet. Si vous voulez envoyer des données sur Internet, vous devez les "emballer" dans un paquet IP. Les paquets IP ne doivent pas être trop importants : la plupart du temps, ils ne peuvent pas contenir toute l´information qu´on voudrait envoyer sur Internet. Il faut donc fractionner l´information en de nombreux paquets IP.Les paquets IP, outre l´information qu´ils véhiculent, sont constitués d´un en-tête contenant l´adresse IP de l´expéditeur (votre ordinateur) et celle du destinataire (l´ordinateur que vous voulez atteindre), ainsi qu´un nombre de contrôle déterminé par l´information emballée dans le paquet. Ce nombre de contrôle, communément appelé en-tête de total de contrôle, permet au destinataire de savoir si le paquet IP a été "abîmé" pendant son transport.

L'adresse IP

Une des choses les plus intéressantes du protocole TCP/IP est d´avoir attribué un numéro fixe, comme un numéro de téléphone, à chaque ordinateur connecté sur Internet. Ce numéro est appelé l´adresse IP. Dans le cadre du standard actuel - IPV4 -, les adresses sont codées sur 32 bits. Ainsi, tout ordinateur sur Internet, par exemple le vôtre lorsque vous vous connectez par l´entremise de votre fournisseur d´accès, se voit attribuer une adresse de type a.b.c.d (où a,b,c,d sont des nombres compris entre 0 et 255), par exemple 202.15.170.1.

A partir de ce moment, vous êtes le seul au monde à posséder ce numéro, et vous y êtes en principe directement atteignable.Un rapide calcul vous montre qu´il y a, en théorie, un maximum de 2564 = 4 294 967 296 adresses possibles, ou, en d´autres termes, d´ordinateurs directement connectables, ce qui est plus que suffisant même à l´échelle mondiale (du moins à l´heure actuelle !). En fait, il y a beaucoup moins d´adresses que ce nombre impressionnant, car de nombreux numéros IP ne sont pas autorisés ou sont utilisés à des fins "techniques".

Pour l´ordinateur, cette adresse IP est codée en binaire (4 x 8 bits = 32 bits). Par exemple, 202 15 170 1 devient 110010100000111110101010 00000001.
Il est clair que pour nous les humains, il est plus facile de retenir 202.15.170.1 que 11001010000011111010101000000001 !

Lire également :

Les différents types de réseaux TCP/IP
Le cheminement des adresses IP
TCP/IP : Le système de désignation de noms (DNS)

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages