Mercredi 22 novembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Le prix des disques durs multiplié par trois

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 07/11/2011 - indexel.net
 
Actu-prix-disquesdurs

Les inondations en Thaïlande ralentissent l’assemblage d’au moins 25 % de la production mondiale des disques durs. Face à la pénurie, les prix explosent partout dans le monde.

 

La catastrophe nucléaire de Fukushima faisait craindre une pénurie de disques durs dès le mois de juin 2011 (notre article). Les graves inondations qui touchent la Thaïlande depuis plusieurs semaines amplifient cette situation de pénurie et vont avoir un impact important sur le prix des disques durs, et, par ricochet, sur le prix de tous les équipements électroniques qui en contiennent.

La Thaïlande est le deuxième exportateur mondial de disques durs, juste derrière la Chine. Le pays assemble 25 % de la production mondiale. Premier fournisseur mondial de disques durs, Western Digital y réalise 60 % de sa production. Le fabricant a dû fermer partiellement deux usines inondées (37 000 salariés). Idem pour Toshiba, 4ème fournisseur mondial, dont les usines fonctionnent au ralenti (3 900 salariés). Seagate a également arrêté ses chaînes d'assemblage faute de composants à assembler.

Selon Seagate, le carnet de commandes de tous les fabricants totalise environ 180 millions d'unités pour le dernier trimestre 2011, mais ils ne seront capables d'en livrer qu'environ 110 millions. Les fabricants anticipent donc une forte hausse des prix face à la pénurie. D'autant que la situation ne reviendra pas à la normale avant le second trimestre 2012, préviennent les fabricants.

En France, le prix des disques durs internes a doublé, voire triplé, selon les références. Les prix se sont surtout envolés pour les disques capacitifs (1 à 2 To) qui, en situation de pénurie, sont les plus prisés. Particuliers et entreprises achètent en effet le plus de To possible. Le prix moyen du disque dur interne 3,5 pouces 3 To S-ATA III d'Hitachi est ainsi passé de 129 à 370 euros en quelques jours, avec un maximum à près de 450 euros.

Les disques durs externes sont moins touchés du fait d'un stock tampon plus important. Mais les fêtes de Noël vont vider les stocks actuels. Certains commerçants préfèrent donc augmenter fortement leurs prix pour réserver les équipements aux entreprises et aux particuliers qui en ont un besoin urgent.

Au-delà des supports de stockage, c'est toute l'industrie informatique qui va répercuter cette hausse des prix, notamment les fabricants d'ordinateurs. Les netbooks et les ordinateurs de bureau d'entrée de gamme pourraient ainsi voir leur prix augmenter de 10 à 15 %. A ce tarif, les disques SSD (notre article) vont devenir de plus en plus compétitifs.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages