Samedi 20 septembre 2014
NASDAQ : 4593.426 13.637   nasdaq0.3 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Les différents types de réseaux TCP/IP

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Pierre Dufay le 31/10/2000 - indexel.net
 

TCP/IP est un ensemble de logiciels développés au fil des années (à partir des années 70 déjà) qui constituent un "langage universel" de communication informatique à travers le monde. Découvrez les différents types de réseaux TCP/IP, le cheminement des adresses IP, et le fonctionnement des noms de domaines.

 

L´adressage a été structuré logiquement dans une architecture de réseaux et de sous-réseaux. N´importe qui ne peut s´approprier librement une adresse IP : ces dernières sont régies par l´Internic (organisme international distribuant les noms de domaines), qui délivre les différentes adresses ou plutôt les classes de réseaux. Le choix du réseau dépend du nombre de machines reliées, et de l´utilisation de votre réseau : public A-B-C (ouvert sur l´internet) ou privé -D- (utilisé en local).

Dans un réseau de classe A, l´Internic fixe les 8 premiers bits (dits bits de poids fort) sous la forme 0xxxxxxx; les 24 autres bits sont laissés à l´administration de l´acquéreur du réseau de classe A. Dans un tel réseau, les adresses IP sont donc de type F.b.c.d où F (fixé par L´Internic) va de 0 à 126, les valeurs b, c et d étant laissées librement administrables par l´acquéreur. De grandes sociétés ont ce type de réseau. Par exemple, Hewlett-Packard possède le réseau 16.b.c.d (qu´on note aussi 16.0.0.0). Vous noterez que seuls 127 réseaux de ce type sont disponibles.

Dans un réseau de classe B, l´Internic fixe les 16 premiers bits sous la forme 10xxxxxx yyyyyyyy, ce qui donne des réseaux de type F.G.0.0 où F (128-191) et G (0 à 255) sont fixés par l´Afnic (représentation française de l´Internic).
Dans un réseau de classe C, l´Internic fixe les 24 premiers bits sous la forme 110xxxxx yyyyyyyy zzzzzzzz, ce qui donne des réseaux de type F.G.H.0 où F (192-223), G et H (0-255) sont fixés par le NIC. Tout le réseau 127.0.0.0 (qu´on peut voir comme un réseau de classe A) n´est pas attribué par l´Internic, car l´adresse 127.0.0.1, dite adresse de boucle, est réservée à des fins techniques. Dommage, car 24 millions d´adresses sont ainsi perdues !
De plus, l´Internic n´attribue pas non plus certains réseaux qui sont laissés à des fins privées. Ces plages d´adresses généralement non routées par les fournisseurs d´accès, en d´autres termes des plages attribuables tout à fait légalement pour des réseaux internes, vont de 10.0.0.0 à 10.255.255.255 ;
de 172.16.0.0 à 172.31.255.255 ; et de 192.168.0.0 à 192.168.255.255.
Typiquement, si vous créez votre propre réseau local en TCP/IP, vous utiliserez pour vos ordinateurs ce type d´adresses.

Cette plage d´adresses doit être indiquée de manière officielle, et on utilise pour cela l´adresse générale 192.168.0.0, ce qui veut dire "toutes les adresses comprises entre 192.168.0.0 et 192.168.0.255". Remarquez que cela signifie que vous ne pourrez jamais attribuer l´adresse 192.168.0.0 à un ordinateur précis, puisque cette dernière fait référence à tout le réseau.
Il existe une autre adresse IP réservée : l´adresse de diffusion (broadcast). C´est la dernière adresse du sous-réseau, dans notre cas 192.168.0.255. Il s´agit de l´adresse que vous utilisez pour diffuser un message vers chaque ordinateur du sous-réseau concerné.
Finalement, vous devez réserver une adresse IP du routeur par défaut (gateway) : c´est l´adresse "passerelle" qui permettra à des paquets IP de "quitter" votre sous-réseau.

Lire également :

Introduction au protocole TCP/IP
Le cheminement des adresses IP
TCP/IP : Le système de désignation de noms (DNS)

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages