Indexel

Quatre solutions pour accélérer l’accès aux applications dans le cloud

Par Thierry Lévy-Abégnoli le 24/04/2013 - indexel.net
 

Le cloud public suscite la méfiance, notamment à cause d’une qualité de service dépendante de la connexion internet. Voici quatre solutions qui résolvent ou contournent le problème.

 

1. Une connexion directe vers le service Cloud

A la fois opérateurs télécom et fournisseurs de services de cloud publics, Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Colt proposent des connexions directes à leurs infrastructures, ce qui leur permet de prendre des engagements de bout en bout en termes de temps de réponse et de disponibilité. Des acteurs du cloud computing plus petits nouent pour leur part des partenariats avec ces opérateurs. Pour les grands services clouds américains comme ceux de Google, Microsoft ou Amazon AWS, les solutions sont différentes. Avec AWS Direct Connect, Amazon propose depuis 2012 une connexion directe à son cloud mais il n'y qu'un seul point de raccordement en Europe (en Irlande). Dans le cas de Microsoft et de Google, seuls les grandes entreprises peuvent espérer bénéficier de telles connexions, réalisées sur mesure.

2. Une connexion indirecte via un acteur intermédiaire

Pour pallier cette carence, il existe une solution pour les plus petites structures : la société Intercloud joue le rôle d'intermédiaire entre les fournisseurs de cloud et les entreprises, afin d'amener une connexion jusqu'au réseau de ces dernières. Pour ce faire, Intercloud passe des accords avec Amazon, Google, Microsoft ou Salesforce, l'idée étant de cibler également la kyrielle de services cloud et SaaS existants (lire notre dossier SaaS). Cet acteur pourrait être prochainement concurrencé par Akamai, déjà connu pour son CDN (Content Delivery Network).

3. Accélérer les flux entre le cloud et l'entreprise

Autre stratégie : minimiser le volume des échanges entre le cloud et l'entreprise, grâce à des solutions d'optimisation des flux réseaux et applicatifs proposées sous forme d'appliances par Silver Peak, Riverbed, Juniper ou Ipanema. On installe alors un appliance à chaque extrémité. Ce n'est pas un problème côté entreprise. Côté fournisseur du cloud, on peut installer un appliance virtuel, ce qui n'est possible qu'avec un service IaaS (Infrastructure as a service). Silver Peak facilite l'opération en intégrant sa solution dans le catalogue de services d'Amazon AWS. Intercloud se propose, là encore, de dialoguer avec les acteurs du cloud pour installer des appliances chez eux. Ce type de solutions améliore les performances sans les garantir, tant que l'on passe par internet. Mais rien n'interdit de la cumuler avec l'une des solutions précédentes.

4. Prioriser les flux au niveau du réseau de l'entreprise

La priorisation des flux entre internet et le réseau de l'entreprise peut être mise en œuvre quel que soit le service cloud, et sans que son fournisseur soit impliqué. Il s'agit de déployer, en sortie du réseau interne, un équipement qui sera configuré pour donner la priorité aux applications dans le cloud, par exemple Salesforce, Microsoft Azure ou n'importe quel service SaaS. En cas d'engorgement de la connexion Internet, ces flux se verront réserver une partie de la bande passante, ce qui leur permettra de passer avant d'autres applications jugées moins critiques, comme le surf sur le web. Ces équipements sont souvent proposés par les mêmes acteurs que ceux qui optimisent les flux (Ipanema, Streamcore, Riverbed...).