Jeudi 18 décembre 2014
NASDAQ : 4644.312 96.477   nasdaq2.12 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES

Solutions Linux 2009 : l'open source arme anticrise ?

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 01/04/2009 - indexel.net
 
Pingouin.representant.Linux

Pour sa dixième édition, la grand' messe annuelle des logiciels libres fait recette. Attirées par les économies de coûts de licence, les entreprises s'y bousculent. Un retour… aux sources ?

 

Avec 160 exposants, 60 associations, des experts internationaux à la pelle, plusieurs cycles de conférences et de tables rondes, la 10ème édition du salon Solutions Linux (31 mars - 2 avril) est particulièrement imposante. La grand' messe annuelle des logiciels libres a dû déménager Porte de Versailles tant le nombre d'exposants et de participants est important. Il faut dire que tous les analystes s'accordent sur un point : "la crise va doper le marché des logiciels libres, formations et services compris", estime Cyril Pierre de Geyer, co-fondateur d'Anaska, le leader français de la formation aux logiciels libres.

Des éditeurs décomplexés face à la crise

Publié à l'occasion du salon, l'Observatoire des logiciels libres (ob2l.com) dresse un bilan positif pour 2008 et prévoit une belle croissance en 2009 : le nombre de personnes formées aux logiciels libres a été multiplié par trois entre 2005 et 2008, en progression de 54 % entre 2007 et 2008. "En contraste avec le marasme économique ambiant, le secteur de l'open source paraît bien se porter. Cette année, le salon est largement dominé par les jeunes pousses innovantes aux offres ciblées. Le libre ne se cache plus et s'attaque à des systèmes essentiels des entreprises comme les ERP ou les plates-formes télécoms, qui étaient encore récemment la chasse gardée de géants du logiciel propriétaire", constate François Letellier, consultant open source et innovation ouverte, et membre du comité directeur d'OW2, le principal consortium open source européen.

Drupal et eZ Publish entrent en scène

Dans les allées du salon, les participants confirment cette tendance. "Nous utilisons de plus en plus de logiciels libres parce que cela coûte moins cher. Ce qui n'était qu'un argument parmi d'autres devient essentiel en période de crise", nous confie un responsable informatique. Comme nombre de ses confrères, il est venu se renseigner sur les stars de cette année : gestion de contenu open source (CMS) comme Drupal et eZ Publish "qui ont connu la plus forte croissance du marché en termes de personnes formées (+ 126%)", indique l'observatoire du libre. Déjà très en vue lors des deux dernières éditions, les ERP comme Compiere et Open Bravo se banalisent sous la forme d'appliances et de plates-formes SaaS.

Infrastructure : MySQL n'est plus seul

Côté infrastructure, l'écosystème des bases de données s'est enrichi depuis deux ans. Si MySQL de Sun reste le leader incontesté en volume, PostgreSQL et Ingres proposent une alternative plus pointue dans des domaines comme les données spatiales ou la migration de bases de données Oracle contenant beaucoup de procédures stockées (PL/SQL). Les professionnels s'informent aussi sur les outils décisionnels comme Jasper et Pentaho (sur le stand d'Altic) et l'ETL Talend qui fait l'unanimité. D'autres outils se distinguent comme la gestion de parc OCSinventory-NG co-développé par la Gendarmerie Nationale (très active dans le monde du libre), les outils de sécurité d'OpenTrust (ex IdealX), l'infrastructure de portail Exo Platform, et le wiki Xwiki.

Poste de travail : LOOM à l'honneur

Plusieurs intervenants estiment qu'après l'infrastructure, la prochaine tendance lourde pourrait être le poste de travail. "Windows Vista pousse les entreprises vers des alternatives libres comme LOOM : Linux, OpenOffice.org et Mozilla. Et les marchés émergeants auront un rôle structurant sur l'offre des pays développés. Le concept de Netbook est un bon exemple", explique François Letellier. Du côté de Linux sur le poste de travail, tous les regards se tournent vers Ubuntu. Une distribution devenue incontournable en moins de cinq ans. Mais les entreprises lui préfèrent souvent SuSE Linux Enterprise, dont la 11ème version vient de sortir sous le signe de la virtualisation.

Les tendances : Asterisk et Linutop

Selon Tristan Nitot, fondateur et président de Mozilla Europe, d'autres domaines à cheval entre infrastructure et poste de travail vont émerger en 2009. "C'est notamment le cas de la téléphonie IP avec Astrisk", illustre-t-il. "Rien d'étonnant vu les coûts de licence des systèmes propriétaires", complète François Letellier qui pointe aussi le prototype de plate-forme ToIP Xipro.

À l'image de Linutop 3.0 présenté sur le salon, les logiciels libres équipent de plus en plus de PC basse consommation, de netbook et d'appliances.

2009 s'annonce donc prometteuse pour les logiciels libres. Red Hat vient d'ailleurs d'annoncer un chiffre d'affaires de 652 millions de dollars en 2008, en hausse de 25 %. L'éditeur prévoit une croissance de son chiffre d'affaires plus faible en 2009, de "seulement" 10 à 13 %. De quoi rendre jaloux les éditeurs de logiciels propriétaires et raviver les interrogations des participants du salon sur l'éventuel rachat de Sun (MySQL, GlassFish, OpenSolaris, ZFS, etc.) par IBM.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages