Lundi 23 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

12 conseils de pros pour réduire sa facture électrique

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 27/04/2011 - indexel.net
 
12conseils-pros-pour-reduire-facture-electrique

Des postes de travail aux imprimantes en passant par les serveurs, tous les éléments du système d’information se prêtent à une optimisation énergétique. À la clé, une baisse de 20 à 40 % de la facture d’électricité.

 

La consommation du système d'information représente 10 % à 40 % de la facture électrique totale des entreprises. Une facture qui risque de s'alourdir suite à l'adoption de la loi Nouvelle organisation du marché de l'électricité (dite loi Nome) : les tarifs réglementés de l'électricité pourraient augmenter de 28 % d'ici 2015 estime l'association UFC-Que Choisir. Or, avec la crise économique, les budgets informatiques ne progressent plus (notre article : 11 bonnes pratiques pour réduire son budget informatique). Il y a donc urgence pour les DSI de lancer des projets de réduction de consommation électrique du système d'information. Mais par où commencer ? Et avec quel budget ?

Sophie-Choplain-PCI"Nombre d'entreprises se focalisent sur leur datacenter alors que la réduction de la consommation électrique des postes de travail est plus facile à mettre en œuvre et propose un retour sur investissement à la fois plus important et plus rapide, de l'ordre de quelques mois à peine", constate Sophie Choplain (photo), responsable stratégie green IT et développement durable de l'éditeur PCI. Selon le cabinet d'études Gartner, les postes de travail représentent 43 % de la consommation électrique du système d'information, 23 % sont imputables aux salles informatiques, 7 % au réseau, 7 % aux impressions et le reste à la téléphonie.

Postes de travail

Le potentiel d'économie sur les postes de travail peut atteindre de 20 % à 60 % de la consommation électrique avant optimisation, soit 20 à 60 euros par poste et par an. La démarche la plus importante – et la plus évidente ! – consiste à éteindre les postes de travail lorsqu'ils ne sont pas utilisés.

1. Sensibiliser les utilisateurs. Environ 60 % des utilisateurs avouent ne pas éteindre leur poste de travail parce qu'il faut trop de temps pour le redémarrer ou parce que le service informatique leur demande de ne pas le faire. Il est donc important de sensibiliser les informaticiens comme les utilisateurs aux enjeux économiques et écologiques de ce geste simple.

2. Paramétrer la mise en veille. En complément d'un effort de sensibilisation, l'entreprise peut paramétrer ses postes de travail pour qu'ils se mettent automatiquement en veille simple après une courte période d'inactivité ou en veille prolongée après une période d'inactivité plus longue.

3. Forcer l'extinction ou la mise en veille prolongée. Les logiciels de gestion de parc informatique et certains logiciels spécialisés d'éditeurs – 1E, Avob, Avitis, JouleX, PCI, Verdiem, VisionSoft, etc. – permettent d'allumer, d'éteindre et de mettre en veille les PC en fonction de leur état, du profil des utilisateurs et des contraintes de mise à jour.

4. Réguler la fréquence du processeur et la luminosité de l'écran. Même en travaillant, un utilisateur ne sollicite le microprocesseur et le disque dur de son PC que 15 % du temps. Il est donc important d'activer la régulation automatique de la fréquence du processeur (Speed Step d'Intel et Cool'n'Quiet d'AMD), et de paramétrer correctement la mise en veille du disque dur. On peut également adapter la luminosité de l'écran. "Combinées, ces approches réduisent de 25 à 30 % la consommation de l'unité centrale et de 15 à 20 % celle de l'écran (lorsque la luminosité est baissée à 60 %)", détaille Sophie Choplain.

Bien que la plupart de ces manipulations reposent sur un simple paramétrage des postes de travail, un logiciel spécialisé tels que ceux cités ci-dessus offre plusieurs avantages : centraliser l'application des paramètres, gérer dynamiquement différents profils et scénario, et comptabiliser les économies réalisées (financières et écologiques).

5. Respecter les labels. L'alimentation électrique est un élément technique important à prendre en compte lors du renouvellement des postes de travail. L'éco-label 80Plus garantit ainsi 80 à 92 % d'efficacité pour une charge donnée. Plus connu, le label Energy Star garantit de son côté l'optimisation globale de l'ordinateur sur différents aspects : alimentation électrique, chargeur pour ordinateur portable, variation de fréquence du processeur, etc. (notre article : Les éco-labels)

Lire la suite de l'article

LIRE AUSSI
 
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages