Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

3GSM de Cannes : la téléphonie mobile tente de retrouver le sourire

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Julien Blin le 03/03/2004 - indexel.net
 

Fabricants et opérateurs de téléphonie mobile ont cherché à impressionner les visiteurs du salon professionnel après les déboires de l´année 2003. Tour d´horizon des principales nouveautés et des tendances prévues pour 2004... et après.

 

 

L´année 2004, lancée par le salon 3GSM qui s´est tenu à Cannes du 23 au 26 février dernier, sera-t-elle l´année des téléphones de troisième génération dits "3G" (à la norme UMTS) ? "Ce sera une année importante pour l´industrie d´un point de vue technologique, mais cela ne se ressentira pas nécessairement au niveau du nombre d´abonnés", répond Robin Hearn (photo), analyste au sein du cabinet d´études Ovum Ldt. Avec près de 40 000 visiteurs, 600 exposants, fabricants et opérateurs de téléphonie mobile ont cherché à impressionner après les déboires de l´année 2003. Parallèlement aux lancements des nouveaux terminaux 3G, la réduction des coûts, le vol et le piratage des mobiles ainsi que l´interopérabilité ont été au coeur des débats.

Des caractéristiques étonnantes

Côté produits, les fabricants ont cette année mis l´accent sur l´image et le son avec l´apparition de téléphones 3G aux caractéristiques étonnantes : Visiophonie, "Push-to-talk", et interopérabilité Wi-Fi/GPRS. Les écrans et les objectifs se dédoublent et s´orientent dans toutes les positions. Leur définition augmente dans des proportions étonnantes (jusqu´à 260 000 couleurs et 1,3 megapixels pour le Samsung D410, sortie prévue en mars). Pour accueillir photos et clips vidéos, la mémoire des appareils est devenue "éléphantesque" (128 Mo pour le Panasonic P900i et sa carte MiniSD card détachable, pouvant stocker jusqu´à 40 minutes de vidéo, sortie prévue en Décembre - jusqu´à 1 Go pour le prochain P2102V). Les boîtiers jouent aussi sur les finitions chromées - miroitées (Siemens CF62, sortie prévue en avril). A noter le Nokia 7700, roi annoncé de la vidéo et de l´image (premier Nokia à écran tactile ! Sortie à l´automne).De nombreux opérateurs (Vodafone, Orange..) adoptent la prudence avec le lancement des "datacards" Wi-Fi/GPRS. "Ils ont raison de commencer prudemment (..) il faut savoir marcher avant de courir", ironise Robin Hearn (photo). En attendant la visiophonie annoncée pour le deuxième semestre 2004 (Motorola A835/A1000 et LG U150, disponibles chez Orange à partir du 2ème semestre, Samsung V105/V100, Nokia 7600 et 9500, disponibles chez SFR autour de novembre 2004), Bouygues Télécom qui lancera le nouveau terminal i-mode de Mitsubishi 342i au cours de l´été 2004 a déclaré ne pas croire en la visiophonie.

La seule véritable nouveauté lancée lors de ce salon est la fonction "Push-to-talk" disponible sur les Motorola V400p/A1000, chez SFR fin 2004. Siemens (SX1) et Nokia (5140) misent également gros sur ce nouveau service "qui fera gagner du temps et de l´argent (constructions, hôpitaux, transports) avec une communication ciblée, efficace et immédiate", selon Chris Haddock (photo), directeur marketing EMEA chez Ubiquity. Grâce à un bouton dédié, on peut envoyer instantanément un message vocal à une liste de destinataires préenregistrés selon le lieu ou le groupe d´appartenance. Reste aux opérateurs à définir la tarification pour ce nouveau service.

Facturation des prestations à la transaction

La bataille fait également rage entre Nokia et Motorola pour la conquête des PME avec le lancement des terminaux "interopérables" Wi-Fi/GPRS : 9500 Nokia, hybride "ordinateur portable + téléphone" (sortie fin 2004, seul hic ! le prix : 800 euros), contre le MPx (Motorola/Microsoft, sortie fin 2004). La compétition des géants logiciels est également lancée entre le monde Open Source-Linux (avec Nokia qui désormais contrôle Symbian dont la stratégie reste inchangée), et Microsoft, tous prétendant au titre de système d´exploitation des "smartphones". Motorola, Nokia, Siemens, Sony, Ericsson et Sun Microsystems ont quant à eux conjointement annoncé le programme "Java Verified" offrant un "test unifié" et un processus de certification pour les applications Java utilisées sur les téléphones mobiles.Autre phénomène : l´augmentation indéniable du nombre de concepteurs de systèmes de facturation comme Rydersystems ou ADC et son logiciel Single.eView permettant aux grands groupes de facturer ses prestations de service transaction par transaction. "Ce logiciel est unique car configurable en fonction des règles de gestion de l´entreprise, et leur permet de contrôler et de réduire leurs coûts", précise Marc Brunstein, directeur des ventes chez ADC. Ce produit sera proposé aux entreprises via EDS et Accenture à partir de mai 2004. Les problèmes de vol et de piratage des mobiles étaient également inscrits à l´agenda, avec l´annonce faite par la GSM Association d´une initiative européenne incluant une base de données internationale des téléphones volés et la création de numéros d´identification internationaux des appareils mobiles.

Lire également notre Dossier Mobilité.

 

 

 

 

 

 

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages