Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Centrex IP : maturité sur fond de convergence fixe/mobile

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 09/05/2007 - indexel.net
 
Lci_convergence_fixe_mobile

Le marché des centrex IP parvient à maturité. Désormais positionnés sur les avantages fonctionnels, ces services de téléphonie externalisée évoluent vers la convergence fixe/mobile.

 

La formule du centrex est désormais bien rôdée : un raccordement des téléphones IP au réseau local de l'entreprise et une connexion de ce dernier à l'infrastructure mutualisée d'un prestataire. Et l'entreprise n'a plus besoin de PBX ni même d'IPBX, tous les services de téléphonie étant externalisés. Le concept a pourtant eu beaucoup de mal à décoller, laissant sur le carreau l'un des principaux pionniers (Western Telecom), tandis qu'Orange Business Services (ex France Telecom) ne poussait guère son offre. Mais SFR et Bouygues ont annoncé leur intention d'entrer en lice, tandis qu'Orange affiche enfin de vraies ambitions. "Depuis que la connaissance des clients n'est plus un frein, nous investissons fortement et visons une part de marché de 50 %", déclare Eric Monchy, directeur de la ligne de solutions services chez Orange Business Services. 

Un décollage tardif

Yves PeligryPourquoi un décollage si tardif ? D'abord parce que le concept rompt avec les habitudes consistant à acquérir un matériel. "D'autre part, le marché a longtemps souffert d'un discours brouillé mêlant maladroitement avantages économiques et fonctionnels", ajoute Yves Peligry (photo), responsable de l'unité communication unifiée d'entreprise chez Niji. Certes, les avantages économiques ne cessent de croître, grâce à l'amortissement des infrastructures de centrex, la banalisation des téléphones IP (dont le coût est souvent intégré dans l'abonnement) et l'adoption de liens ADSL.

"En lieu et place du SDSL, l'ADSL offre maintenant une stabilité et une qualité de service suffisantes", affirme Goel Haddouk, président d'IC Telecom. Mais Yves Peligry remarque que "la baisse des coûts peut également être obtenue, avec moins de risques, via des offres d'installation et de raccordement d'IP-PBX au réseau public que proposent d'ailleurs les spécialistes des centrex. Ceux-ci devraient aujourd'hui mettre l'accent sur les avantages fonctionnels".

claire demarcqEn l'occurrence, il s'agit de l'accès aux fonctionnalités téléphoniques et de la gestion des utilisateurs via un portail web. Il s'agit également de la messagerie unifiée, de l'annuaire centralisé, ainsi que du couplage avec les applications de l'entreprise. Ce dernier volet devient aujourd'hui systématique. "Pour réaliser cette intégration, nous fournissons un agent à installer sur les postes clients et des APIs destinés aux entreprises ou au intégrateurs", explique par exemple Claire Demarcq (photo), chef de produits chez Ipnotic.

Centrex et téléphonie mobile ont vocation à converger

"Pour assurer leur pérennité à moyen terme, les acteurs doivent maintenant aller vers la convergence fixe-mobile", estime Yves Peligry. L'infrastructure de téléphonie mobile étant par nature externalisée, sa fusion avec le centrex est en effet naturelle. À moyen terme, il s'agirait de disposer d'un numéro unique, voire d'un seul combiné qui se connecterait tantôt en GSM, tantôt au réseau Wi-Fi de l'entreprise. Ce pourrait être le cas de la future offre SFR Centrex dont quelques détails ont été révélés dans la presse spécialisée (voir tableau ci-dessous). Mais d'ores et déjà, des prestataires ébauchent une telle convergence.

C'est le cas d'IC Telecom, désormais opérateur virtuel de téléphonie mobile. Son offre IC Convergence cumule abonnements fixes et mobiles. L'utilisateur conserve des terminaux et des numéros distincts mais la facture et la messagerie sont communes, en attendant la location prochaine d'un terminal bimode (GSM et IP/Wi-Fi). Pour sa part, Ipnotic propose déjà un tel terminal (en l'occurrence le Nokia E61) mais la convergence s'arrête là. B3G Telecom devrait adopter cette même approche durant l'été, avec de surcroît la possibilité d'une double sonnerie. Pour sa part, Alter Telecom propose seulement un téléphone logiciel qui, une fois installé sur un smart phone sous Windows Mobile, permet d'accéder au service de Centrex via une connexion Wi-Fi.

Les principaux services de centrex

Prestataire
Service
Convergence fixe/mobile Tarification (hors frais
de mise en oeuvre)
Alter Telecom
Alter Centrex
Soft phone pour smart phone GSM/Wi-Fi sous Windows Mobile 15 à 20 euros par mois et par poste. Communications en sus.
B3G Telecom
B-Centrex
Option B-Mobile : combinés Nokia GSM/Wi-fi, double sonnerie possible. 14 à 23 euros par mois et par poste, communications nationales et location des postes incluses (accès internet en option). Option B-Mobile : 8 à 10 euros supplémentaires par mois et par poste.
IC Telecom
IC Centrex
Via un combiné GSM/Wi-Fi avec carte SIM fournie, messagerie fixe/mobile unique. 19 à 39 euros selon forfait de communications. Accès Internet et location des terminaux inclus. Option IC Convergence : à partir de 59 euros par mois. Accès Internet et location des terminaux mobiles inclus.
Ipnotic
Pack Téléphonie Centrex
Via combiné Nokia GSM/Wi-fi, loué ou vendu. 25 euros par mois et par poste. Achat ou location des postes non compris. Communications nationales incluses
Centrex Pack TPE
390 euros par mois pour 15 postes au maximum. Accès internet en option (100 euros par mois). Communications nationales incluses. Achat ou location des postes non compris.
Orange Business Services

Business Talk IP Centrex
A l'étude 22 euros par mois et par poste (location et communications nationales comprises) ou 14 euros (hors communications). Pré-requis : une offre IP/VPN d'Orange.
Business Internet Centrex
Forfait par site selon nombre de communications simultanées (par exemple 121 euros pour 4 communications) + 20 euros par poste et par mois (accès internet et communications nationales incluses)
SFR
SFR Centrex
En option, couplage avec des forfaits mobiles SFR. Fonctionnalités identiques en modes fixe et mobile. 100 à 150 euros par mois et par site.
LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages