Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Desktop as a Service : le poste de travail dans le cloud

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 08/06/2011 - indexel.net
 
Daas-poste-de-travail-dans-le-cloud

Le Desktop as a Service, c'est le poste de travail hébergé "dans le nuage". Seul l'affichage est déporté dans l'entreprise. Certains acteurs vont plus loin en hébergeant aussi les applications métiers.

 

1. Une convergence du poste virtuel et du cloud computing

Le Desktop as a Service (ou DaaS), c'est la possibilité pour une entreprise de faire héberger ses postes de travail chez un prestataire. Le système, par exemple Windows 7, est alors déployé le plus souvent dans une infrastructure serveur de type poste de travail virtuel, alias VDI (Virtual Desktop Infrastructure). Et l'affichage est déporté dans l'entreprise sur des clients légers ou des PC. Les avantages sont à la fois ceux de l'externalisation et de la centralisation des infrastructures : coûts de fonctionnement plutôt que d'investissement, sécurité, fiabilité, efforts réduits d'administration.

simon decarpentries"De plus, il est possible d'utiliser tout type de terminal, y compris des PC portables, des smartphones ou des tablettes", précise Simon Decarpentries (photo), responsable des grands intégrateurs chez Citrix. La cible privilégiée de ce type d'offre, ce sont les petites structures dont les utilisateurs n'ont pas de bureau fixe. "Parmi nos clients, nous comptons une caserne de pompiers avec une centaine d'utilisateurs mobiles, ainsi qu'un cabinet d'avocats", donne en exemple Jérôme Brun, VP Global Cloud Services chez Atos Origin.

2. Des services centrés sur le poste de travail

Les principaux fournisseurs de DaaS se nomment IBM avec Virtual Desktop for Smart Business, Atos Origin avec Atos in a Box et Virtual Desktop ou CSC avec Dynamic Desktop. Leurs services comprennent l'hébergement du poste de travail et des applications clientes, typiquement les outils bureautiques. Si nécessaire, ce PC virtuel accède à des applications serveurs qui restent dans l'entreprise. "C'est juste une question de bande passante", précise Simon Decarpentries.

jérôme brunEn théorie, un poste de travail virtuel de type VDI permet le même degré de personnalisation qu'un PC lourd. Mais les acteurs du DaaS ne laissent pas forcément un contrôle total à leurs clients. Chez Atos, il existe deux formules. "L'offre Atos in a Box est très packagée sans possibilité de personnalisation et l'infrastructure est obligatoirement mutualisée. Au contraire, avec Virtual Desktop, l'infrastructure peut éventuellement être dédiée et nous proposons de nombreux composants applicatifs à la carte, comme les outils bureautiques ou la messagerie", explique Jérôme Brun (photo).

Avec Atos Virtual Desktop, ou d'ailleurs IBM Virtual Desktop for Smart Business, l'entreprise peut même avoir la main sur le PC virtuel et installer n'importe quelle application, comme elle le ferait sur un PC classique. "S'il s'agit d'applications commerciales, l'entreprise devra gérer elle-même les licences avec les éditeurs", signale Jérôme Brun.

3. Du poste de travail au système d'information

benoit delanoeLes fournisseurs de services DaaS complètent souvent leurs offres par des applications hébergées, de messagerie ou de travail collaboratif, comme Microsoft BPOS. Cette logique est poussée plus loin par Orange (avec son offre Forfait Informatique) et MRS, qui prennent en charge l'ensemble des applications de l'entreprise. "Nous ne proposons pas de DaaS pur car nous pensons que les PME souhaitent une externalisation totale de leur système d'information", affirme Benoit Delanoë (photo), responsable offre Forfait informatique chez Orange. Cette offre comprend le poste de travail, les outils bureautiques, le travail collaboratif et donc, les applications métiers. L'entreprise perd alors tout contrôle direct : elle doit passer par Orange (ou MRS) pour demander l'installation d'une nouvelle application.

D'autant que ces deux acteurs ont opté pour un mode "publication d'application", en technologie Citrix pour Orange et Systancia (Applidis Fusion) pour MRS. Contrairement au VDI, le système Windows est donc partagé par tous les utilisateurs voire par plusieurs entreprises. "VDI est mal adapté à des process très mutualisés", note d'ailleurs Claude Rossi, directeur général de MRS. L'argument de la sécurité est également avancé. "Le bureau étant hermétique, on ne peut pas faire de copier/coller ni rapatrier les données sur un périphérique de stockage local", ajoute le dirigeant.

Offre Fournisseur   Description  Cible privilégiée  Tarif 
Atos in a Box  Atos  Poste de travail virtuel avec une personnalisation limitée   Jusqu'à 100 à 200 utilisateurs   4 à 40 € par mois et par utilisateur  
Virtual Desktop Atos  Poste de travail virtuel avec personnalisation par utilisateur ou par groupe   Au moins 500 utilisateurs   20 à 50 € par mois et par utilisateur  
Dynamic Desktop   CSC  Poste de travail virtuel avec personnalisation  PME et sites distants de grands comptes   NC
GridRiver DotRiver Poste de travail virtuel avec personnalisation des applications TPE et PME jusqu'à 2 000 utilisateurs 23 à 34 € par mois et par utilisateur
Virtual Desktop for Smart Business  IBM  Poste de travail virtuel avec personnalisation    PME  142 € par an et par utilisateur  
Forfait Informatique  Orange  Externalisation de l'infrastructure informatique, dont le poste de travail Jusqu'à 600 utilisateurs Environ 90 € par mois et par utilisateur  
MRS MRS Externalisation de l'infrastructure informatique, dont le poste de travail  De 1 à 150 utilisateurs  

A partir de 65 € par mois et par utilisateur

vPresence SQL Technologies et Virtuon Poste de travail virtuel avec personnalisation Jusqu'à 300 postes Environ 90 € par mois et par utilisateur

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages