Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6626.3105 2.6846   nasdaq0.04 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE, SUR LE TERRAIN

Développements J2EE : 50% de productivité en plus

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par David Thévenon le 04/02/2004 - indexel.net
 

Après avoir créé son propre framework J2EE pour industrialiser ses développements, BNP Paribas Securities Services a externalisé sa maintenance auprès de l´éditeur SweetDEV. Objectif ? Se concentrer sur la création d´un framework métier de plus haut niveau pour gagner encore plus en productivité.

 

Filiale à 100% de BNP Paribas, BNP Paribas Securities Services conserve les titres (actions, etc.) de 600 institutions financières mondiales, soit plus de 1 800 milliards d´euros en portefeuille. Forte de 400 personnes, son équipe informatique développe les applications métiers qui supportent son activité.

Structurer les développements J2EE en les mutualisant

Jusqu´en 2000, les développeurs travaillaient en environnement mainframe CICS, Cobol, DB2 et en architecture client/serveur dans un environnement PowerBuilder. Mais à partir de 1999, la direction décide de s´appuyer sur Java pour les nouveaux développements. Cette technologie impose rapidement certaines contraintes aux équipes de développement : nécessité de maîtriser les concepts objet, absence d´outils de développement intégrés, courbe d´apprentissage longue, architecture plus complexe, etc.Le département Architecture et Infrastructure dirigé par Robert Gimenez décide donc d´accélérer et de structurer ses développements J2EE en les mutualisant au sein d´un framework technique. Le choix se porte sur le modèle MVC2 (modèle, vue, contrôleur) et notamment l´intégration de la brique Open Source Struts du projet Jakarta. Pascal Jarry, responsable de la cellule architecture technique, organise le développement en fonction des besoins des équipes de développement métiers. Au total, plus de 100 développeurs sont mis à contribution.

Empiler les couches pour gagner en productivité

Après plusieurs mois d´utilisation au sein d´une vingtaine de projets, le bilan est très positif. Mais BNP Paribas Securities Services souhaite concentrer ses efforts sur le développement de composants métiers plus que sur les couches techniques qui n´apportent pas de valeur ajoutée à l´entreprise. La banque décide donc de céder son framework à Ideo Technologies, un partenaire spécialisée dans les outils d´aide au développement. C´est ainsi qu´est né le framework commercial SweetDEV.Basé sur les composants de BNP Paribas Securities Services, SweetDEV permet de produire rapidement des applications 3-tiers. Il prend en charge les aspects techniques pour permettre aux développeurs de se concentrer sur les aspects métiers. Plus qu´une simple boîte à outils, SweetDEV propose un ensemble de briques techniques industrialisées, une méthodologie, une architecture cible, une documentation, etc. couvrant tout le spectre du développement d´un projet J2EE.

"Aujourd´hui 25 projets - soit 150 développeurs - s´appuient sur SweetDev. Mais l´ensemble du groupe BNP Paribas va y recourir. Ce qui correspond, à terme, à plusieurs milliers de développeurs. Cela nous permet de mutualiser les coûts de maintenance du framework au sein du groupe. Mais nous espérons aussi que d´autres entreprises l´utiliserons. Cela ne peut que pérenniser notre démarche tout en réduisant encore plus les coûts de maintenance pour l´ensemble des utilisateurs", explique Robert Gimenez (photo).

Des milliers de jours-hommes économisés

BNP Paribas Securities Services estime avoir économisé environ 5 000 jours-homme en deux ans, grâce notamment à la possibilité de réutiliser les composants du framework. La qualité des applications a également progressé. L´utilisation des composants de SweetDEV, testés et documentés, permet en effet de développer des applications uniformisées et d´un niveau de qualité élevé. Le recours à un framework a également permis à BNP Paribas Securities Services de guider les développeurs pour leur faire respecter, en douceur, les architectures cibles définies. Enfin, SweetDev étant compatible avec tous les serveurs d´application du marché, la banque dispose d´applications réellement portables. Les développeurs travaillent en effet sur Tomcat puis déploient les applications sur Websphere.Des bénéfices qui s´accentueront au fur et à mesure des déploiements au sein du groupe BNP Paribas tout entier. "Grâce à SweetDEV, nous avons standardisé les processus de développement de nos applications J2EE. Son utilisation nous a permis de réaliser jusqu´à 50 % de gains de productivité sur le développements des composants techniques", conclut Robert Gimenez.


SweetDev est commercialisé 2 500 euros par développeur et 6 000 euros par processeur avec un coût de maintenance supplémentaire équivalent à 20 % du prix public.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages