Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

IP-PBX hébergé : les avantages du Centrex sans les freins culturels

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 28/05/2008 - indexel.net
 
Lci_ippbx

Entre l'infrastructure externalisée et mutualisée d'un Centrex et l'IP-PBX restant dans les murs de l'entreprise, on voit se développer une solution intermédiaire qui permet de cumuler la plupart des avantages des deux formules.

 

Le choix d'une offre de Centrex se heurte encore souvent à des freins culturels ou organisationnels. L'entreprise s'oriente alors vers l'achat d'un IP-PBX qu'elle déploie dans ses murs. Il existe pourtant une solution intermédiaire séduisante : l'achat ou la location d'un IPBX dédié mais hébergé par un opérateur. De plus en plus d'entreprises choisissent cette formule en externalisant l'hébergement de cet équipement, comme elle le ferait pour n'importe quel type d'application.

Des offres formalisées

Parallèlement, des opérateurs de Centrex comme Orange Business Services, Prosodie ou Acropolis Telecom proposent des offres plus formalisées. Acropolis héberge et exploite ainsi n'importe ainsi quel type d'IP-PBX, en reprenant éventuellement l'équipement existant. Orange fait de même mais distingue deux cas. "Notre catalogue est restreint à Alcatel, Aastra Matra et Cisco, tandis que pour les autres constructeurs, nous montons une offre sur mesure forcément plus coûteuse", explique Michel Dudet (photo), directeur de l'innovation sur les services IP chez Orange Business Services.

Une tarification attractive des communications

Ces prestations permettent de profiter de certains avantages du Centrex liés à l'externalisation de l'hébergement et de la maintenance. "L'équipement étant installé au coeur du réseau de l'opérateur, tous les sites de l'entreprise s'y connectent aisément et profitent d'une tarification attractive des communications", affirme ainsi Samir Koleilat, PDG d'Acropolis Télécom (photo). Cet opérateur se rémunère d'ailleurs généralement sur les communications, l'hébergement lui-même n'étant pas facturé.

Attention à la montée en charge et à intégration 

"L'IPBX hébergé peut masquer la montée en charge aussi bien que le centrex, l'opérateur se voyant confier la tâche d'augmenter le nombre de serveurs et de licences", affirme Yves Peligry (photo), responsable de l'unité communication unifiée d'entreprise chez Niji. Mais la souplesse n'est pas forcément comparable à celle du Centrex. "Avec des systèmes dédiés, il y a forcément des effets de seuil, alors que l'infrastructure mutualisée d'un centrex permet facilement de masquer la montée en charge", signale Michel Dudet.

Intégration du CRM et de l'IP-PBX

Reste la question de l'intégration entre une application (outil CRM ou messagerie unifiée) qui reste dans les murs de l'entreprise, et un IP-PBX hébergé par un opérateur. "Cette intégration ne pose pas de problème particulier car aujourd'hui, la distance ne compte plus", affirme Samir Koleilat. Mais pour Yves Peligry, ce n'est pas tant une question de distance que de maîtrise de l'infrastructure. Selon lui, "si le CRM et la téléphonie sont confiés à deux acteurs différents - par exemple le service informatique interne et un prestataire tiers - l'intégration sera forcément plus difficile".

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages