Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE, SUR LE TERRAIN

Le Lean Manufacturing au service de la chaîne logistique

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Catherine Nohra-China le 07/03/2007 - indexel.net
 
Cvd_lean_manufacturing

Grâce à l'adoption du Lean Manufacturing, le groupe pharmaceutique Janssen Cilag dope sa chaîne logistique : production à temps et au juste coût, réduction des cycles de production et des stocks, optimisation des approvisionnements. Pour un taux de service client optimal.

 

Filiale du groupe américain Johnson & Johnson, Janssen Cilag constitue un pôle d'excellence mondial pour la R&D intégrée et la production. Avec plus de 80 médicaments à son actif, cette société dont les produits sont employés en médecine humaine et vétérinaire est l'une des plus innovantes au monde. Rien d'étonnant donc que cette entreprise, à la pointe de l'innovation, soit également l'une des seules de son secteur d'activité à avoir appliqué le concept du Lean Manufacturing. Objectif : se focaliser sur la valeur client grâce à l'optimisation des processus de sa chaîne logistique.

 

Amélioration continue et réduction des stocks

 

"Pour y parvenir, nous avons du aligner toutes les étapes de notre Supply Chain vers l'amélioration continue en nous appuyant sur des programmes transversaux de type Process Excellence", explique Alice Aubry, responsable de la planification sous contraintes chez Janssen Cilag. C'est dans un souci permanent d'amélioration du taux de service client et de réduction des stocks que la division Consumer Europe (branche cosmétologie) et son site de production du Val de Reuil ont décidé de s'équiper de la solution n.SKEP Production Planning de DynaSys. "Il nous fallait en amont décider de la manière dont nous souhaitions piloter notre Supply Chain avant de développer le concept du Lean Planning", assure Alice Aubry. Cette modélisation de la chaîne logistique Chain a notamment permis de mieux visualiser les processus qui coûtaient le plus en temps et en argent, de détecter les différents problèmes liés à la chaîne logistique et de dégager des axes d'optimisations.

 

Dès lors, l'idée maîtresse du projet de Lean Planning de Janssen Cilag est de permettre à l'entreprise de fonctionner dans une logique "Pull", c'est-à-dire d'aligner la production sur la demande du client, et non plus sur des prévisions. "La cosmétologie évolue dans  un environnement logistique agressif qui nous a amenés à mettre en place le concept du Lean Planning pour évaluer son impact sur la réduction des stocks et des coûts de production", précise Alice Aubry (photo). En 2006, deux années après la cosmétologie, c'est donc au tour de la branche pharmacie de passer au Lean Planning. Toujours avec le même objectif de produire en fonction des ventes et des stocks existants. "Le Lean Planning va nous permettre de mieux nous positionner pour nos lancements de nouveaux produits, en réduisant nos cycles internes,  nos coûts de Supply Chain et en jouant notamment sur le niveau des stocks. Grâce à des processus de vérification mensuelle, nous sommes en effet capables d'anticiper et d'être proactifs", assure la responsable.

 

Une logistique pilotée par la demande

 

Grâce aux processus de prévision des ventes, les managers peuvent vérifier si les historiques correspondent aux prévisions, disposer d'un profil de vente par trimestre pour les produits stables et détecter les lignes de fluctuations via la méthode Sigma. Autre atout apporté par le progiciel : le calcul des stocks de sécurité. "Ici, il s'agit de fixer un niveau minimum de stock et si l'on vend moins, d'adapter la production en conséquence". Chez Janssen, c'est aujourd'hui toute la logistique qui est pilotée par la demande. "Nous avons à notre disposition des tableaux de bord intégrant des indicateurs clés de performance sur le taux de service client, la couverture des commandes, la fiabilité des prévisions ou l'analyse de la variabilité de ces prévisions, le suivi du plan hebdomadaire de production des usines avec des remontées d'alertes sur le stock de sécurité ou d'éventuels problèmes d'approvisionnement", commente Alice Aubry.

 

L'autre fer de lance du Lean Planning consiste en effet à travailler sur la flexibilité de l'usine et notamment l'amélioration des temps de production et des temps de cycles internes. "Grâce à la prise en compte des paramètres tels que la durée de vie d'un produit et son coût de production, nous pouvons calculer une séquence optimale de production", précise la responsable. L'outil n.SKEP répond ainsi à des attentes de planification tactique pour établir un plan contraint de production. "Le Lean Planning a été déployé sur trois lignes de production. Nous souhaitons aujourd'hui dépasser les problématiques capacitaires et  étendre ce concept à d'autres lignes de produit", ajoute Alice Aubry.

 

L'application du Lean Manufacturing demeure encore une révolution dans l'univers de la cosmétologie et de la pharmacie. L'assurance de sa réussite ne peut être obtenue que  sous deux conditions : d'une part, l'adoption d'une conduite du changement (formation, appropriation des méthodes et outils), et d'autre part, le choix d'un progiciel supportant tous les processus associés. "Il faut également penser à aligner le système d'information et à travailler dans une démarche collaborative", rappelle Alice Aubry. 

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages