Jeudi 14 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Le Wi-Fi maillé supprime (presque) tous les fils

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 18/02/2009 - indexel.net
 
Portable.relie.a.un.fil.illustrant.le.maillage.Wi.Fi

En voie de généralisation, le Wi-Fi maillé permet de déployer la plupart des bornes sans les raccorder au réseau filaire. La technologie est mûre mais propriétaire. Les avis divergent sur l'étendue des applications.

 

Dans un réseau Wi-Fi classique, le câblage est loin d'être absent. Les bornes radios doivent en effet être reliées au réseau local, qui doit donc couvrir une bonne partie de la zone ciblée. Finalement, les communications sans fil sont limitées au dialogue entre les terminaux et les bornes. Avec le Wi-Fi maillé (ou mesh), les câbles disparaissent presque totalement puisque les bornes communiquent entre elles en Wi-Fi. En périphérie de ce maillage, au moins une borne doit toutefois être reliée au réseau local. La technologie mesh prend la forme d'un protocole de communication pour l'instant spécifique à chaque constructeur, qui permet à ces bornes de détecter leurs voisines et de négocier des chemins principaux ou de secours. Ce protocole est indépendant du traditionnel trafic des données applicatives. D'ailleurs, dans la plupart des offres, une fréquence radio lui est dédiée, tandis qu'une autre est réservée aux données.

Un champ d'application encore controversé

"Le Wi-Fi mesh permet de couvrir des zones dans lesquelles il est difficile de passer des câbles. Et même lorsque cela s'avère quand même possible, le mesh permet de gagner du temps", affirme Grégory Thibaux, ingénieur avant-vente chez l'intégrateur ITway. Parmi ce type de zones figurent des lieux publics, comme les campings ou même la voirie. Aux Etats-Unis, des flottes d'ambulances, ainsi que des véhicules de polices ou de pompiers communiquent ainsi avec leur base. Il s'agit aussi de parkings que l'ont veut équiper en vidéo-surveillance.

Sont également concernées les applications imposant un déploiement rapide et ponctuel. "Au-delà de ces niches, il n'existe guère d'applications", affirme Olivier Carbonneaux (photo), directeur commercial de Trapeze Networks, un constructeur qui propose cette technologie sans la pousser.

Transport de flux ou de téléphonie sur IP

Le son de cloche est différent chez Proxim, qui fut l'un des pionniers. "Il existe un vrai marché, celui des bâtiments difficiles à couvrir, dans lesquels le mesh permet de déployer de A à Z un réseau local, de façon rapide, flexible et économique", affirme Lionel Chmilewsky (photo), chez Proxim. Hormis la problématique géographique, le Wi-Fi maillé prétend couvrir les applications les plus exigeantes. "Les mécanismes de gestion de la qualité de service du Wi-Fi sont supportés, ce qui permet d'envisager le transport des flux de téléphonie sur IP, du moins si la topologie du réseau est réellement maillée, et non pas linéaire", considère Grégory Thibaux.

Des avantages contrebalancés par un coût plus élevé

Réduction de l'effort de câblage et gain de temps sont synonymes d'économies. Mais le retour sur investissement est pour l'instant grevé par un coût plus important des équipements supportant le mesh. Certains constructeurs comme Cisco, Colubris ou Trapeze ont des bornes polyvalentes dont il suffit d'activer la fonction mesh. Mais il s'agit de produits d'entreprises dont le prix démarre entre 400 et 500 euros, alors que les hôtels et autres restaurants se contentent souvent de bornes grand public à moins de 100 euros. Proxim propose pour sa part des bornes spécifiques pour le mesh (soit 650 euros, contre 350 euros pour ses bornes classiques). Ces coûts devraient baisser lorsque le dialogue entre bornes mesh passera par un protocole standard baptisé 802.11s, en cours de finalisation par l'IEEE.

Une installation très simple

L'installation proprement dite est très simple, de l'avis même d'un intégrateur dont c'est le métier. "Les opérations de configuration des bornes mesh se révèlent à la portée de toutes les entreprises", estime Grégory Thibaux (photo). Afin d'assurer la couverture du site, les conseils d'un spécialiste peuvent être nécessaires pour choisir le type d'antenne, leur orientation et la place des bornes. Mais ces paramètres sont inhérents à tout réseau Wi-Fi, maillé ou pas. Il existe toutefois une contrainte : si les bornes mesh se passent par définition d'un câblage Ethernet, elles ont besoin d'une alimentation électrique.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages