Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Les bonnes pratiques pour évoluer vers le cloud privé

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 29/06/2011 - indexel.net
 
Bonnes-pratiques-cloud-prive

L'évolution du système d'information vers un cloud privé passe par une réflexion stratégique suivie d’étapes comme la transformation des infrastructures, l’évolution des équipes ou l’automatisation des processus et l’ouverture vers le cloud public.

 

1. Mener une réflexion stratégique

Un cloud privé, c'est un système d'information capable de délivrer très rapidement des services à des développeurs ou des utilisateurs qui en font la demande sur un portail. "L'évolution du système d'information vers un cloud privé démarre par une réflexion stratégique au plus haut niveau, avec un sponsor, des objectifs et une évaluation des coûts", explique Hervé Renault, directeur avant-vente Europe du Sud chez VMware.

philippe hoffmanDans les faits, ces conditions sont d'autant plus facilement réunies que de nombreuses directions générales jouent un rôle moteur. "Il existe une pression forte de leur part car elles expriment souvent le souhait de passer en mode cloud privé, lorsque la DSI se contente de présenter un projet plus classique", constate Philippe Hoffman (photo), directeur général adjoint chez SCC.

2. Réfléchir aux services que l'on va offrir

Le service le plus basique délivré par un cloud, c'est la machine virtuelle. "Mais il faut mener une réflexion pour aller bien au-delà, à la fois sur la nature des services et sur les utilisateurs visés, par exemple en proposant aux développeurs un environnement complet incluant serveurs Java, Web et SQL", explique Sylvain Delpy, responsable avant-vente chez BMC. Il est possible de monter jusqu'au niveau applicatif, en délivrant aux utilisateurs finaux un environnement de travail collaboratif ou un réseau social d'entreprise.

3. Calculer le coût

Pour calculer le budget d'un cloud privé, il faut évaluer les coûts directs, liés à l'évolution des infrastructures, mais aussi les coûts indirects : coût social et dépenses inhérentes à la gestion du changement.

4. Réaliser un projet pilote ou un POC

Un cloud privé prend tout son sens quand il englobe tout le système d'information. Mais il est conseillé de commencer par un POC (Proof Of Concept), sur la base d'un cloud "tout-en-un", intégrant toute la chaîne logicielle, voire le matériel, le tout étant éventuellement hébergé. Plusieurs constructeurs et prestataires proposent de telles offres (voir tableau ci-dessous).

5. Consolider, virtualiser, homogénéiser, standardiser l'infrastructure

François BottonL'infrastructure technique doit être préparée. Cela signifie homogénéiser et standardiser matériels, systèmes et versions d'applicatifs. Il s'agit aussi d'améliorer la gestion des configurations et de la capacité. Cette étape concerne notamment le stockage qui doit pouvoir être délivré sous différents modes : fichiers, archives, sauvegardes, avec différents compromis sur les performances et la capacité. "C'est plus facile si le stockage est consolidé et virtualisé", note François Botton (photo), responsable marketing produits chez Hitachi.

6. Déployer un portail

Partie visible de l'iceberg, le portail permet aux développeurs et autres utilisateurs de formuler des demandes de services. En commençant par ce composant, on montrera rapidement les bénéfices potentiels du cloud, en attendant d'automatiser l'ensemble du processus de création et de mise en production des services.

7. Décrire et automatiser les processus d'exploitation

Un cloud automatise au maximum la fourniture des services demandés. Pour y parvenir, les processus d'exploitation doivent être parfaitement décrits, ce qui revient à cartographier les différentes actions. On pourra ainsi confier leur déclenchement à un outil d'orchestration.

8. Réorienter les équipes techniques vers les demandes

Sylvain DelpyL'automatisation des processus d'exploitation libère les équipes techniques de tâches répétitives. "Ces équipes seront éventuellement réduites et réorientées vers l'approbation des demandes et la gestion de la facturation", explique Philippe Hoffman. Ces tâches relèvent en grande partie d'une bonne communication. "Il s'agit par exemple d'expliquer la différence entre le cloud privé et un service externe comme Amazon, apparemment moins cher", précise Sylvain Delpy (photo). En amont, on aura décrit les processus de gestion des demandes et des incidents afin de les implémenter dans des workflows d'approbation.

9. Refacturer les services délivrés par le cloud

Un cloud privé impose la mise en place d'un processus de facturation interne. On évite ainsi une explosion des demandes et une prolifération des serveurs virtuels et autres environnements. D'autre part, on donne un point de comparaison avec des offres de cloud public. "Il faut par exemple avancer un prix par machine virtuelle, en sachant que le client interne regardera le prix fourni par Amazon", précise Sylvain Delpy. Ce processus prendra en compte toutes les ressources, y compris les licences logicielles et le volume et le type de stockage (rapide ou capacitif).

10. Évoluer vers un cloud hybride

Jean-Pierre UllmoÀ terme, il est probable que le cloud computing ne sera ni public ni privé mais hybride. "Lors du déploiement d'un cloud privé, il est donc conseillé de s'intéresser très tôt au cloud public, en débordement, donc lorsque les capacités internes sont saturées", explique Jean-Pierre Ullmo (photo), directeur des ventes de la bunisess unit virtualisation et services d'automatisation Europe du Sud chez CA Technologies.

Quelques offres de clouds privés packagées

Offre Fournisseur Description
GoToCloud    SCC  Réalisation d'un POC dans un environnement hébergé, basé sur les offres de CA, IBM, HP ou BMC.
Cloud Life Cycle BMC   Environnement logiciel comprenant notamment un portail, un workflow d'approbation et un outil d'orchestration.
Hyper-V FastTrack  Microsoft (avec des constructeurs)  Packages comprenant l'environnement logiciel de Microsoft et une plate-forme matérielle fournie par Dell, Fujitsu, Hitachi, Hewlett-Packard, IBM ou NEC. 
vBlocks VCE (société créée par Intel, Cisco, EMC et VMware)   Packages basés sur les serveurs Cisco, les systèmes de stockage EMC, l'hyperviseur VMware et les environnements logiciels des trois fournisseurs.  
CA Automation Suite for Clouds
CA  Technologies
Package logiciel comprenant un portail couplé à un outil de provisioning de serveurs physiques ou virtuels, dans un cloud privé ou hybride.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages