Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

M2M : un marché en plein essor

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 28/04/2010 - indexel.net
 
Mobilite-m2m

Réduction des coûts et des déplacements : les communications de machine à machine sont en forte croissance. Les entreprises les utilisent aussi pour inventer de nouveaux produits et services verts.

 

L'explosion des échanges de données sur le réseau téléphonique n'est pas seulement liée à la popularité des netbooks et des smartphones. Les communications de machine à machine (M2M ou M-to-M) sont en pleine phase de croissance. Le cabinet Frost & Sullivan estime qu'en Europe, 13 milliards de machines sont potentiellement capables de communiquer entre elles. On compte à ce jour 15 millions de cartes SIM déployées en Europe sur des machines, dont deux millions en France. Le cabinet Berg Insight s'attend à près de 60 millions de SIM en 2013. Et ce n'est qu'un début.

Le Machine-To-Machine consiste à doter des objets intelligents de capacité de communication pour qu'ils interagissent entre eux ou avec le système d¹information d'une organisation ou d'une entreprise, sans intervention humaine. "Ces équipements communiquent généralement grâce aux réseaux mobiles GSM / GPRS / 3G+ des opérateurs mobiles", précise Damien Cipel, directeur technique de Live M2M, une entreprise qui utilise le M2M pour réduire l'empreinte environnementale des processus métier.

Des services innovants à forte valeur ajoutée

Damien CipelSi le marché du M2M croît de plus de 40 % chaque année, c'est essentiellement parce que les communications de machine à machine permettent de "gagner en réactivité comme en productivité, et de réaliser des économies financières importantes en limitant ou en supprimant les déplacements", explique Damien Cipel (photo). On diminue d'autant l'empreinte environnementale de l'entreprise, notamment les émissions de CO2 liées aux véhicules. Ces outils permettent aussi d'augmenter le chiffre d'affaires en créant des services innovants à forte valeur ajoutée et en augmentant la satisfaction client.

"Pour améliorer un processus, il faut d'abord le mesurer", explique Geoffrey Zbinden , M2M Corporate Director chez Orange et auteur de "L'Internet des Objets, une réponse au réchauffement climatique" publié aux éditions du Cygne. Or, "le M2M permet de mesurer en permanence et sur le terrain ce qu'il s'y passe. On peut donc prendre autant de mesures correctives que nécessaires pour améliorer ou faire évoluer un processus", détaille-t-il.

De multiples applications, dans tous les secteurs d'activité

"Le retour sur investissement est très court, en moyenne inférieur à 36 mois, car les solutions M2M sont matures", estime Damien Cipel. Les applications sont aussi nombreuses que les domaines d'activité. Les plus porteurs sont le transport de marchandises, la sécurité (alerte, surveillance), la santé (appel d'urgence automatique) et l'énergie avec les compteurs intelligents (télé-relève). Les transporteurs ajustent en temps réel les déplacements de leurs poids-lourds en fonction de leur position géographique.

Geoffrey Zbinden Dans un autre domaine, BH Environnement équipe les bacs de collecte (verre, papier, etc.) des collectivités locales avec des capteurs de remplissage. Les camions ne passent plus que lorsque le bac est plein. Autre exemple : ELM Leblanc diagnostique ses chaudières à distance lors des appels des particuliers pour signaler une panne. Le chauffagiste a ainsi réduit de moitié les déplacements inutiles de ses réparateurs. Tous ces exemples ont deux points communs. "À chaque fois, l'entreprise réalise d'importantes économies financières et réduit ses émissions de CO2", constate Geoffrey Zbinden (photo).

D'un point de vue technique, le marché du machine-to-machine est très atomisé et encore peu structuré. Le principe est toujours le même : une ou plusieurs machine(s) échange(nt) des données avec un serveur. Le serveur agrège les données et réalise des traitements. Il peut alors déclencher une alerte, renvoyer des données ou des ordres corrigés à la machine, etc. Pour que l'échange ait lieu, il faut, la plupart du temps, que la machine dispose d'une adresse IP et d'un moyen de communication : GPRS, SMS, filaire, maillage radio, etc. La machine ne dialogue pas toujours en direct avec le serveur. Les données sont parfois relayées du réseau local vers un réseau national.

Pas (encore) de leader en France

Sur de courtes distances, le protocole d'échange de données ZigBee tend à s'imposer. Mais les industriels utilisent aussi Bluetooth, 802.11a/b/g/n (Wi-Fi), etc. Evidemment, "le marché décollera d'autant plus vite que les acteurs se mettront d'accord sur des architectures et des protocoles d'échange de données standards" estime Damien Cipel. Des travaux sont déjà engagés dans ce sens au niveau de l'institut européen des normes de télécommunication (ETSI) qui regroupe l'ensemble des acteurs du domaine.

En France, il n'existe pas à ce jour de leader du M2M. On distingue les fournisseurs de solutions techniques et les fournisseurs d'applications métier. Du côté des fournisseurs de solutions techniques, le marché s'organise entre les fournisseurs de boîtiers et de capteurs communicants tels que Wavecom, Telit, Sierra Wireless, Kuantic, WebDyn, Watteco, Digi, Westermo et Kerlink et les opérateurs téléphoniques (Orange, SFR, Bouygues). Les fournisseurs de solutions verticales sont aussi nombreux que les métiers. On peut citer par exemple Transics dans le transport professionnel ou les fournisseurs de GPS tels que TomTom et les détecteurs de radars comme Coyote. Certains fournisseurs d'infrastructures commencent à verticaliser leur offre. C'est par exemple le cas de WebDyn qui propose WebdynSun, un boîtier de télégestion d'installations photovoltaïques.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages