Mardi 24 octobre 2017
NASDAQ : 6586.8262 42.2271   nasdaq0.64 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Téléphonie sur IP : choisir et déployer un IPBX

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 10/11/2003 - indexel.net
 

La taille de l´entreprise, le nombre de sites et leur dispersion sont des critères à prendre en compte dans le choix d´une solution de téléphonie sur IP. Sans oublier la culture technique des équipes. Les six points à surveiller.

 

Pendant longtemps, les IPBX - acronyme de PBX et d´IP - ont inspiré de la crainte car ils étaient synonymes d´abandon de systèmes propriétaires fiables et éprouvés : les PABX (ou PBX). "Toutes les offres IPBX sont désormais matures, qu´elles émanent de constructeurs de PBX comme Alcatel et EADS Telecom ou de spécialistes des réseaux comme Cisco ou 3Com", estime Laurent Auzély (photo), directeur des solutions de téléphonie sur IP chez Telindus.

Ces produits sont architecturés autour du gestionnaire d´appels, un serveur qui initialise et gère les communications. Le réseau Ethernet/IP de l´entreprise est mis à profit pour transporter les flux. Pour les appels extérieurs, la sortie vers le réseau téléphonique public est assurée par une passerelle souvent intégrée au gestionnaire d´appels. Quant aux téléphones, ils sont spécifiques au monde Ethernet/IP mais d´anciens postes peuvent parfois être convertis.

1 - Opter pour une offre adaptée à la taille de l'entreprise

Les principaux constructeurs possèdent une offre destinée aux PME. Les tarifs démarrent aux alentours de 3000 euros pour une douzaine de postes. Il faut ajouter 200 à 400 euros par téléphone. 3Com a été l´un des premiers sur ce marché avec son NBX. Cisco vient de lancer un produit d´entrée de gamme, le Call Manager Express. Celui d´Alcatel, l´OmniPCX Office, se distingue pour sa part en incluant de nombreuses fonctions Internet (firewall, serveur Web, messagerie...). Enfin, EADS Telecom vient de renouveler sa gamme PME avec le NeXspan.

2 - Prendre en compte l'existant en téléphonie

Quel que soit l´existant, une migration vers la téléphonie sur IP représente un saut important. Toutefois, les offres IPBX des constructeurs traditionnels peuvent toutes fonctionner en mode mixte avec un transport soit classique soit confié au réseau IP. Rester chez le même constructeur facilite donc la migration.

3 - Évaluer le retour sur investissement

Selon un ensemble de critères incluant la dispersion des sites, l´existant ou la culture technique, la formule IPBX peut être intéressante ou pas. Une chose est sûre, la réduction des coûts n´apparaît qu´en phase d´exploitation. "En comptant le coût du matériel et la mise à niveau du réseau, un IPBX revient initialement 20 à 30 % plus cher qu´un PBX", estime en effet François Morice (photo), responsable marketing solutions pour PME chez EADS Telecom.

4 - Prendre en compte l'existant en réseau WAN ainsi que le nombre et la dispersion des sites

"Si l´entreprise ne possède qu´un site, l´intérêt d´un IPBX est réduit à une administration simplifiée et à un câblage unique voix/ données", estime Laurent Auzély. En revanche, dans une configuration multi-sites, grâce à la centralisation de la gestion des appels, tout poste relié au réseau bénéficie des mêmes services. De plus, le transport sur IP entre sites peut être synonyme d´économies, surtout si l´entreprise a déjà souscrit un service d´interconnexion pour les données (typiquement de type VPN/IP avec accès DSL).

Même avec une éventuelle mise à niveau de ce service, le retour sur investissement a des chances d´être positif. Mais les avis divergent. "Pour les PME, le bilan plaide rarement en faveur d´un transport de la voix sur IP entre sites", estime Bernard Mérindol (photo), responsable de l´offre voix chez 3Com. De son côté, Vincent Fastier, responsable du business développement pour les PME chez Alcatel, considère que "la montée de l´ADSL permet de plus en plus souvent d´éviter l´installation d´un IPBX par site".Les offres d´EADS Telecom, Alcatel ou Cisco sont adaptées aux PME multi-sites. EADS et Cisco permettent notamment, en cas de panne du gestionnaire d´appels centralisé, d´offrir une certaine autonomie des sites distants en y déployant des passerelles peu onéreuses ou des routeurs incluant cette fonction. La gamme NBX de 3Com est plutôt taillée pour les entreprises mono-sites ou dont les sites peu éloignés peuvent être fédérés par un réseau métropolitain.

5 - Prendre en compte l'existant en réseau LAN

Il faut s´assurer que les commutateurs existants absorberont la charge ou que les investissements nécessaires seront raisonnables. Mais beaucoup de migrations sont réalisées lors d´un déménagement. D´emblée, l´entreprise opte alors pour un câblage unique - celui du LAN - et dimensionne le réseau en conséquence.

6 - Prendre en compte la culture du service informatique

Les compétences de la personne en charge du projet auront une influence sur le type d´offre à retenir. Ainsi, les gestionnaires d´appels des différents IPBX sont parfois basés sur des plates-formes Windows 2000 classiques. Cisco réserve toutefois cette formule au haut de gamme et EADS laisse le choix : Windows ou système propriétaire. La plate-forme d´Alcatel tourne sous Linux tandis que celle de 3Com est sous un Unix temps réel mais va migrer sous Linux. Quant au Call Manager Express de Cisco, il adopte IOS, le système des équipements réseaux du constructeur.

Fournisseur Offre Système Prix
3Com NBX VxWorks (migration prochaine vers Linux) à partir de 3000 euros
Alcatel OmniPCX Office Linux 120 à 350 euros par utilisateur selon les options
Cisco
Call Manager Express
IOS A partir de 3000 euros
EADS Telecom NeXspan L Propriétaire 90 euros par utilisateur pour 100 postes
EADS Telecom NeXspan Communication Server (offre purement logicielle) Windows 2000
60 euros par utilisateur pour 1000 postes

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages