Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE, MANAGEMENT

Un manifeste pour une informatique raisonnable (suite)

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Lefebvre le 20/09/2004 - indexel.net
 

L'informatique professionnelle existe maintenant depuis 40 ans. Avec ce recul et avec la rapidité d'évolution qui la caractérise, on serait en droit d'attendre un niveau de maturité élevé. Ce n'est pas le cas. La chronique d'Alain Lefebvre, consultant et conférencier.

 

Tout comme les deux premiers tournants ont changé le paysage en profondeur, l'Internetisation de l'informatique va remettre en cause aussi bien les habitudes, les réflexes, que l'offre du marché (et donc la façon dont les clients "consomment" l'informatique). Mais, pour tirer pleinement parti de cette évolution inéluctable, il faut aussi faire quelques efforts. C'est pourquoi je propose aujourd'hui ce "manifeste pour une informatique raisonnable" ou comment passer à une informatique enfin maîtrisée en dix principes.

1. Évitez la complexité

La complexité est trop souvent une excuse pour un effort de conception trop faible. La complexité n'est jamais nécessaire que ce soit sur le plan technique, fonctionnel ou ergonomique. Les solutions les plus performantes, pérennes et efficaces sont toujours les solutions les plus simples (sans oublier qu'elles sont aussi les moins coûteuses).

2. Exigez des choix techniques Open Source de la part de vos fournisseurs

La pérennité est clairement du côté des solutions Open Source. L'Internet repose sur des projets Open Source et ce sera encore le cas bien longtemps après qu'on aura oublié toutes les glorieuses architectures propriétaires qui nous ont été proposées ces 30 dernières années... Un fournisseur qui vous propose un service reposant sur une solution propriétaire (qu'il en soit propriétaire ou non) est soit naïf (et c'est grave), soit machiavélique (et c'est encore plus grave).

3. Recherchez la mutualisation

Il vaut toujours mieux être plusieurs à payer que tout seul. L'évolution récente de l'informatique va clairement dans le sens du triomphe de la mutualisation, l'Internet en est un exemple éclatant. Donc, les solutions mutualisées sont les meilleures pour tout le monde : les fournisseurs qui ont un effet de levier sur leurs investissements et les clients qui ont un effet de levier sur leurs coûts.

4. Évitez les solutions "à la pointe de la technique"

Quand votre problème ne peut être résolu que par une solution "à la pointe de la technique", c'est que votre problème n'est pas mûr pour se laisser résoudre, voilà tout ! Laissez les dernières innovations techniques aux lanceurs de fusées et contentez-vous des solutions éprouvées. La solution dernier cri ne va pas vous donner d'avantage significatif et la solution aboutie ne va pas vous mettre en retard non plus...

5. Évitez les solutions structurantes

Si, pour faire fonctionner un système, il faut aussi installer toute une chaîne de systèmes... alors, laissez cette chaîne à ceux qui aiment être ligotés ! En effet, les dépendances techniques étroites sont la marque des systèmes propriétaires structurants et ces dépendances s'accompagnent forcément de coûts cachés, tôt ou tard.

6. Utilisez les solutions standards

Quand une solution standard se dégage dans un domaine fonctionnel, il faut l'utiliser, même si ce standard n'est pas parfait car c'est ce qui va se généraliser à terme. C'est ce qui s'est passé dans l'e-mail et c'est également ce qui va arriver avec les Wiki dans le domaine de la gestion des connaissances (Knowledge Management).

7. Préférez les solutions externes

Quand vous avez le choix entre accéder à votre application sur le Web ou devoir héberger, configurer, administrer votre système sur votre site pour arriver au même résultat, préférez toujours l'accès à travers le Net. Vous ne ferez pas mieux que des professionnels si vous vous imposez d'installer et de surveiller vos systèmes... alors, pourquoi choisir cette solution ?

8. Minimisez votre effort de développement

La mode actuelle de l'off-shore est typiquement une fausse piste pour réduire les coûts. L'utilisation de l'off-shore est l'ultime avatar du "house programming"... dans tous les cas une mauvaise idée. Il faut définitivement tuer le développement inutile, les projets parasites, les personnalisations qui n'ont pas lieu d'être. En effet, ce qu'il faut pour réduire les coûts des projets de développement d'applications, ce n'est pas de faire appel à des équipes en Inde ou en Russie (entre autres), mais de développer moins, tout simplement ! D'une façon générale, le réflexe de développer soi-même plutôt que d'utiliser ce qui existe est un mauvais réflexe. Développez moins, vous vous porterez mieux !

9. Gérez vos risques

Plutôt que de chercher à tout prix un avantage "stratégique" hypothétique en choisissant des solutions sophistiquées ou en développant vos applications en interne, vous devriez plutôt porter vos efforts sur la gestion des risques. Utilisez une application extérieure via un fournisseur ASP présente des risques mais, plutôt que d'écarter cette solution à cause de ces risques, gérez-les !

10. Ne laissez pas les techniciens diriger vos évolutions

Les techniciens sont comme les enfants : ils aiment s'amuser avec des jouets. Et plus les jouets sont coûteux et exclusifs et plus ils sont contents ! Gardez cela en tête quand vous convierez des techniciens à donner leurs avis lors du prochain choix à faire...

Appliquez ces dix principes sur le terrain, profitez de leurs bénéfices et laissez rêver ceux qui n'ont pas encore compris que "informatique stratégique" rimait trop souvent avec informatique tragique !

Lire la première partie de l'article.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages