Samedi 16 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Visioconférence : l'IP prend enfin le pas sur le RNIS

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 14/03/2006 - indexel.net
 

Enfin intégrés au monde IP, les systèmes propriétaires de visioconférence de groupe évoluent vers le haut de gamme tandis que l'approche individuelle basée sur le PC se développe. Le protocole SIP favorisera une intégration avec les autres modes de communication.

 

Après une longue période de stabilité, les choses sont en train de changer sur ce marché de niche dominé par des spécialistes comme Polycom, Tandberg Video, Aethra et Sony (notre tableau comparatif). Propriétaires et raccordés au réseau Réseau Numérique et Intégration de Services (RNIS), ces systèmes, qui ont longtemps fait bande à part, réintègrent aujourd'hui le monde de l'informatique et des réseaux. Pour rappel, ils se classent en deux catégories. De la taille d'un magnétoscope, les uns, dits "compacts", sont connectés à un grand écran externe et dotés d'une ou plusieurs caméras motorisées, ce qui leur permet de cibler les groupes. Les autres, plus rares, sont équipés d'un petit écran intégré et d'une seule caméra et visent l'individu.

 

Dès 2003, la plupart des systèmes vendus étaient déjà hybrides, supportant RNIS et IP (Internet Protocol). "Grâce à l'essor des VPN/IP sous MPLS (MultiProtocol Label Switching, ndlr), les ventes de systèmes IP sont devenues majoritaires en 2005", déclare Daniel Bouladoux (photo), responsable d'Aethra France. Le phénomène est tel que la connectivité RNIS devient une simple option, même si en IP, il faut tuner le réseau, activer les mécanismes de priorisation et configurer les ports dynamiques des firewalls. Associé à l'IP, le support récent du protocole SIP (Session Initiation Protocol) apporte, pour sa part, une intégration avec la téléphonie et le travail collaboratif. Un IP-PBX (Private Branch eXchange) peut ainsi initier une communication vidéo et l'utilisateur d'une messagerie instantanée peut être intégré dans une visioconférence.

 

PC ou système dédié ?

 

Malgré cette ouverture aux réseaux, la plupart des constructeurs continuent à défendre l'approche plate-forme propriétaire. Parmi les spécialistes de la visioconférence, seul Emblaze-VCON, avec son offre HD 4000, souscrit à l'approche système de groupe basée sur un PC. "Les systèmes compacts propriétaires présentaient l'intérêt d'une grande simplicité de mise en oeuvre liée à leur connexion au réseau RNIS. Dès lors que l'on passe en IP, il est logique de baser la solution sur un PC", estime Henri Wieser (photo), responsable marketing EMEA chez Emblaze-VCON. Mais le PC ne gagne véritablement du terrain que pour les systèmes individuels. Et cela, non seulement chez les spécialistes (Polycom avec son logiciel PVX ou Emblaze-VCON avec Vpoint), mais aussi chez les ténors comme Alcatel et Cisco. Alors PC ou système dédié ?

 

"Comme pour le téléphone, les utilisateurs tiennent au terminal dédié et ne veulent pas tout faire par le PC", estime Daniel Bouladoux. Pour sa part, Jean-François Raffestin (photo), vice-président en charge du développement chez Polycom, affirme que "ce n'est pas parce que chacun à sa webcam qu'il ne restera pas un besoin pour des systèmes de groupes dédiés".

 

Vers la haute définition et l'intégration de la visiophonie 3G

 

En fait, le marché est en train de se scinder. "D'un côté, les PC seront équipés de webcams et de logiciels, de l'autre, les systèmes compacts monteront en gamme et resteront dans les salles de réunion", estime Jean-François Thau (photo), PDG de Hypcom Technologies, qui distribue les principaux produits du marché. Ces systèmes compacts se différencient par leur capacité à fédérer ou sélectionner les images issues de plusieurs caméras ou d'un PC, via leur entrée XGA. En outre, ils intègrent, de plus en plus souvent, un pont multipoint capable de gérer des réunions virtuelles entre plusieurs sites (ce pont peut également être externe). Enfin, de nouvelles passerelles permettent d'intégrer des utilisateurs de visiophonie 3G.

 

Dans cette fuite en avant, les systèmes de groupe se démarqueront encore davantage avec la haute définition (HD) et la connexion à des écrans à plasma de plus en plus abordables. Aujourd'hui, les systèmes compacts offrent une définition de seulement 352 x 288 pixels. Lancés par LifeSize et annoncés par d'autres constructeurs, les premiers produits HD atteignent 1280 x 768 pixels au format 16/9. La bande passante monte alors à 1 Mbit/s, contre environ 300 Kbit/s en définition standard. Dès lors, on peut se demander pourquoi certains systèmes supportent un débit de 2 voire 4 Mbits/s. D'abord, parce que la bande passante du pont multipoint intégré est partagée entre tous les sites. Ensuite, parce que, pour certaines applications comme le e-learning, seule une bande passante importante garantit la fluidité des mouvements.

 

Les principaux systèmes de visioconférence de groupe

 

Prod!uit
ConstructeurRéseau supportéEcranPrix
Vega X3Aethra Cognos
BI 8
L'offre IP (2 Mbits/s)RNIS (jusqu'à 384 Kbit/s).Non fourniÀ partir de 3 250 euros
Vega X5

IP (4 Mbit/s)
RNIS (jusqu'à 2 Mbit/s)
Non fourniÀ partir de 5 000 euros
Vpoint Executive
(kit pour PC)
Emblaze-VCONIP (1,5 Mbit/s)Non fourni1 600 euros
HD 3000 
IP (jusqu'à 4 Mbit/sNon fourniÀ partir de 3 800 euros
HD 5000
(basé sur un PC et le logiciel HD 4000)
IP (jusqu'à 4 Mbit/s)
Non fourni (écran haute définition)8 700 euros (5 400 euros pour le logiciel seul, HD 4000)
LifeSize RoomLifeSizeIP en standard (4 Mbit/s)
RNIS (4 Mbit/s)
Non fourni (écran haute définition)À partir de 11 500 euros
V500PolycomIP (2 Mbits/s)
RNIS (128 Kbit/s)
Non fourniÀ partir de 1 830 euros
VSX 3000IP (2 Mbits/s)
RNIS (512 Kbit/s)
Intégré (17 pouces, format 4/3)À partir de 4 580 euros
VSX 5000IP (768 Kbit/s)
RNIS (512 Kbit/s)
Non fourniÀ partir de 3 670 euros
Tandberg 150Tandberg Telecom (importé par Comiris)IP (512 Kbit/s)Intégré (8,4 pouces, format 4/3)3 000 euros
Tandberg 550 MXPIP (768 Kbit/s)
RNIS (384 Kbit/s)
Non fourni (support natif du format 16/9)5 000 euros

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages