Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6605.0669 19.1533   nasdaq0.29 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE

Windows Vista et Office 2007 : les vrais enjeux pour les entreprises

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 25/10/2006 - indexel.net
 

Vista et Office 2007 apportent un lot de nouveautés dont les avantages pour les entreprises se mesurent en termes de réduction des coûts induits et de productivité améliorée. Mais les efforts de migration et de formation sont à l'avenant.

 

"Les entreprises ne migrent pas simplement pour faire une course à la technologie. Le facteur clé est le coût. Pour convaincre la direction générale, il faut justifier le projet par une réduction du support, une augmentation des fonctionnalités et du niveau de sécurité, ou encore, une amélioration de la productivité", affirme Xavier Touboul, responsable équipe projets chez Neurones, évoquant la transition vers Windows Vista et Office 2007. Or, ces deux produits procurent bel et bien de tels avantages, qu'il faut peser pour accepter d'en payer le prix tout de suite, ou seulement à l'occasion du renouvellement du parc.

 

1. Un système plus sûr et mieux optimisé

 

"Le changement est beaucoup plus important entre Windows XP et Vista qu'il ne le fut entre Windows XP et Windows 2000", affirme Fabrice Mazars (photo), consultant architecte poste de travail chez Exakis. Tout d'abord, le noyau du système d'exploitation a entièrement été réécrit. "Le boot, la lecture et la copie de fichiers sont plus rapides et les process système et applicatifs sont mieux segmentés, ce qui réduit les possibilités d'attaques", estime le consultant. Toujours au chapitre de la sécurité, la notion d'UAC (User Access Control) offre davantage de granularité dans la gestion des droits. D'autre part, Windows Vista intègre des fonctions de chiffrement de tout ou partie des disques durs et de contrôle de l'utilisation des ports USB. "Ces deux fonctions nécessitaient l'achat d'outils tiers coûteux et plus ou moins bien intégrés au système", précise Fabrice Mazars.

 

2. Des fonctions améliorant la productivité mais un effort de formation

 

"Windows Vista déconcerte au départ mais l'effort d'ergonomie qui a été réalisé, notamment sur l'explorateur de fichiers, est finalement synonyme de gain de temps", estime Fabrice Mazars. En particulier, le moteur de recherche intégré à Vista, ainsi que la possibilité de catégoriser les fichiers, permettent de retrouver plus facilement des documents. Quant au multifenêtrage en 3D apporté par l'interface Aero, il peut sembler de prime abord un gadget.

 

"Mais dans les métiers du marketing ou de la publicité, où l'on manipule de nombreux documents, la visibilité de ces derniers s'en trouve améliorée", argumente Xavier Touboul (photo). Par ailleurs, Vista simplifie la vie des utilisateurs nomades en facilitant, grâce à des assistants plus efficaces, l'accès aux réseaux Wi-Fi et aux périphériques Bluetooth, ainsi que la synchronisation avec des PDA ou des PC portables ou domestiques. La suite bureautique Office 2007 apporte également son lot d'avantages susceptibles d'augmenter la productivité, même s'ils se payent, là encore, par un effort initial et des coûts de formation.

 

"Pendant deux semaines, l'utilisateur livré à lui-même est dérouté, cherchant des fonctions qui lui étaient familières. Mais après cette période d'adaptation, il travaille beaucoup plus vite", explique Fabrice Mazars. Explication : l'ergonomie a entièrement été repensée. Ainsi, seules les fonctions pertinentes à un instant donné apparaissent dans l'interface. Par exemple, si l'utilisateur tape du texte au kilomètre, les fonctions de modification d'un tableau seront masquées.

 

3. Un important effort de migration mais un déploiement facilité

 

"Forcément progressive, la migration vers Windows Vista représente un projet lourd, avec un processus traditionnel comprenant étude, maquette, pilote et déploiement industrialisé", estime Xavier Touboul. L'effort est également d'ordre matériel. Pour supporter Vista, les PC doivent en effet intégrer au moins 512 Mo de mémoire, un processeur à plus de 2 GHz, ainsi qu'un contrôleur 3D suffisamment puissant (qui n'est toutefois pas obligatoire car il est possible de débrayer l'interface Aero). Dans le même temps, Windows Vista facilite le déploiement au travers du parc informatique des entreprises, comme le font certains outils tiers.

 

Par exemple, l'outil BDD 2007 (Business Desktop Deployement) dédié à Vista, est beaucoup plus complet que la version XP. "Associé à la modularité de Vista, il permet de générer rapidement des masters personnalisés dont chacun sera composé d'une image (WIM) commune et d'un fichier XML facile à créer", explique Fabrice Mazars. Lors d'un déploiement dans plusieurs filiales, il sera ainsi aisé de générer plusieurs masters incluant des modules linguistiques différents.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages