Mardi 24 octobre 2017
NASDAQ : 6586.8262 42.2271   nasdaq0.64 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT, SUR LE TERRAIN

20 000 euros par an, le coût d'un DSI virtuel

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 31/01/2007 - indexel.net
 
Cvd_cout_dsi_virtuel

Maîtrise des coûts et expertise cumulée de plusieurs personnes sont les arguments qui ont convaincu la communauté d'agglomération Loire Forez d'adopter un directeur informatique en temps partagé.

 

Créée en janvier 2004, la communauté d'agglomération Loire Forez a connu un doublement de son effectif jusqu'en avril 2005. "Dès lors, notre petit prestataire informatique local n'avait plus la taille suffisante", se souvient Yannick Piolet, responsable de la communication. Pour autant, avec seulement une soixantaine d'agents, un budget modeste et des locaux exigus, il n'était pas envisageable d'embaucher un informaticien. La décision est donc prise de se tourner vers Deuzzi, une société qui fournit des responsables informatiques en temps partagé. Yannick Piolet ajoute alors à sa fonction celle de référent du prestataire.

 

L'expertise de plusieurs personnes pour 20 000 euros par an

 

Ce poste virtuel de directeur informatique s'avère scindé entre plusieurs personnes. Tout d'abord, un technicien vient deux jours par mois assurer les tâches de maintenance et de support. D'autre part, le contrat prévoit douze jours de prestations de conseil, généralement assurées par le même consultant. "Ce pack peut être réparti sur l'ensemble de l'année, ce qui nous apporte une grande souplesse", apprécie Yannick Piolet (photo). En arrière-plan, Deuzzi assure la télémaintenance et le support téléphonique, tout en tenant un rôle d'interlocuteur unique vis-à-vis des prestataires tiers. Enfin, l'accès à l'extranet de Deuzzi offre une vision en temps réel de l'état du parc et du suivi des incidents. Les utilisateurs peuvent en outre y faire des demandes d'interventions à distance ou sur site (réalisées lors de la visite suivante). Coût forfaitaire : 20 000 euros par an.

 

Attention aux coûts des interventions non planifiées

 

A la mi-2005, Deuzzi découvre un parc d'une quarantaine de PC répartis sur plusieurs sites et accédant à des serveurs via un réseau géré par Oléane. Principale application, le progiciel Magnus délivre les fonctions dont ont besoin les collectivités locales : comptabilité, paye, gestion des marchés publics. Mais ses mises à jour, prises en charge par l'éditeur, revenaient trop cher. "Nous les avons confiées à Deuzzi qui les réalise dans le cadre des journées d'intervention normales", affirme Yannick Piolet. Les journées de conseil et d'intervention ont notamment été consacrées au déploiement d'un VPN entre les sites et d'une application de gestion de ludothèque, dans un local et deux "ludobus", avec synchronisation quotidienne.

 

Deux ans plus tard, Yannick Piolet dresse un bilan positif : "nous bénéficions de l'expertise de plusieurs personnes et d'une souplesse accrue de fonctionnement tout en maîtrisant les coûts. De plus, nous apprécions la neutralité de Deuzzi vis-à-vis des produits et fournisseurs". Seul point négatif : en cas de problème bloquant et ne pouvant être résolu à distance, le coût d'une intervention non planifiée est prohibitif. "Lorsque de tels incidents arrivent, nous cherchons nous-mêmes une solution et nous attendons la visite suivante", explique Yannick Piolet.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages