Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Comment recruter en ligne ses informaticiens

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Emmanuelle Fère le 04/10/2001 - indexel.net
 

Les informaticiens sont des utilisateurs assidus des sites de recrutement en ligne. Ces outils peuvent être de précieux alliés dans la recherche de collaborateurs, à condition de les utiliser avec discernement, et de revisiter les méthodes éprouvées façon nouvelles technologies. Rencontre avec des spécialistes du e-recrutement.

 

 

Chaque année, 38 200 informaticiens trouvent un nouvel emploi selon une récente enquête de l´INSEE. Une mobilité qui impose d´être présent dans les médias fréquentés par les candidats : 94% des offres du secteur high tech sont accessibles via Internet contre 76% pour les autres secteurs. Réactivité, coût, multi-diffusion : le recrutement en ligne séduit les recruteurs de personnel informatique, mais la gageure consiste à trouver un prestataire adapté à ses besoins et à ses moyens.

 

Les plus chers pas les meilleurs

"Des sites comme Monster.fr drainent un maximum de CV, mais des prestataires moins chers comme Job NTIC, voire des gratuits ont aussi de bons rendements" indique Sabine Raguet, chargée de recrutement de Smart-Up. "On pouvait imaginer qu´avec un tarif supérieur, les profils seraient plus qualifiés, mais c´est faux" confirme Stéphane Zittoun, directeur de NP6. Les tarifs sont cependant sans mesure avec ceux de la presse professionnelle papier. "Investir dans la consultation d´une base de CV sur Internet est préférable à une annonce presse qui paraîtra deux fois : les prix sont quasi identiques et la base est consultable un an" insiste Frédéric Caridroit, chargé de recrutement chez la SSII ARI.Le nombre de profils proposé par les sites de recrutement les plus visités est rassurant, mais il est parfois préjudiciable à la pertinence, voire à la fiabilité des données, d´où la tendance des prestataires à proposer des services proches de ceux des cabinets conseil en recrutement.

Faire la différence : cibler et communiquer

Au sein d´un marché de l´emploi informatique tendu, une culture du e-recrutement fait la différence. Il s´agit de "marketer" les offres d´emploi, selon le terme de Joël Gallet (photo), consultant en e-recrutement chez AceJob, en "ciblant en amont les compétences recherchées : les valeurs impératives du candidat, et celles qui sont facultatives. Car c´est trop souvent lors de l´entretien que l´on réalise que certaines compétences étaient indispensables". De même l´offre doit être rédigée de façon concise et attrayante, afin de coller au média. Une présentation et une visibilité optimales de la société sont primordiales car "dès le contact téléphonique, il faut apporter le maximum d´arguments aux candidats" souligne Sabine Raguet.La rubrique emploi du site institutionnel est un outil classique pour drainer des candidatures. "La qualification de notre rubrique emploi nous permet d´avoir une réserve de postulants à bon potentiel" indique Stéphane Zittoun. Cette rubrique emploi peut alors devenir un site ad hoc, comme cela a été le cas de Abc Job Emploi, créé par les agences web marketing 24PM et CVFM.

Revisiter les méthodes éprouvées

Outre les incontournables forums de discussion, les listes de diffusion des anciens élèves des grandes écoles et des universités sont sources d´information et de cooptation. La veille de l´évolution des candidats, par un réseau propre est précieuse. "Le réseau est réactif et vivant : un candidat qui veut changer de travail le signale, alors que les bases de données contiennent souvent des profils qui ne sont plus disponibles" insiste Joël Gallet. "Nous relançons régulièrement nos profils qualifiés, qui modifient leur données si leurs compétences ont évolué" ajoute Stéphane Zittoun.Enfin, la communication via le web peut susciter des échanges plus informels, comme le système de sous-traitance et les intercontrats de Rapidjob, voire des soirées avec invitation par mail pour création de trafic sur les sites des recruteurs, et identification des compétences in vivo. Joël Gallet en conclut qu´ "Internet est simplement un outil très rapide et pratique, mais qu´il faut maîtriser".

 

 

 

 

 

 

 

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages