Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6625.7441 1.895   nasdaq0.03 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Dossier sécurité :
les assurances, lorsque tout est perdu

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Jérôme Saiz le 07/10/2003 - indexel.net
 

En matière de protection informatique, l´assurance fait office de filet de fond de cour : elles sont là lorsque tout a échoué. Si elle n´empêche pas le sinistre, elle peut permettre à l´entreprise d´y survivre...

 

Hélas, les contrats capables de couvrir les pertes de données, et non uniquement le matériel informatique, ne sont pas légion. "Tout le monde s´est intéressé aux contrats d´assurance purement immatériels au plus haut de la bulle Internet. Mais aujourd´hui, il ne reste plus grand monde sur ce marché", constate Jean-Eudes Lébeaupin, Président de SIR Assurances.

Il faut reconnaître qu´il est très difficile d´évaluer - et donc assurer - la valeur de l´information. La méthode la plus courante est d´associer à un contrat couvrant le matériel une garantie équivalente censée couvrir la perte des données, mais sous certaines conditions (utilisation de sauvegardes sur bandes, etc.). On peut y ajouter une garantie "frais supplémentaires", afin de couvrir, par exemple, la location d´un matériel de dépannage. Mais ces contrats offrent des garanties faibles (50 000 euros souvent) et sont donc sous-dimensionnés pour des entreprises - parfois des PME - dont la donnée est la matière première (société d´affacturage ou de gestion).

Quelques rares contrats permettent alors de couvrir les risques pour ces PME exigeantes. Mais avec des primes jusqu´à 5 000 euros et des garanties jusqu´à 300 000 euros, ils ne sont pas courants. Les ré-assureurs (les assureurs d´assureurs) craignent en effet qu´une épidémie mondiale d´un virus particulièrement coriace provoque une vague de recours qu´ils ne pourraient honorer.

La majorité des PME peut se satisfaire d´une garantie "immatérielle" associée au contrat d´assurance de son parc informatique, à condition de rester vigilant sur le mode de calcul de l´indemnité des données : la valeur de l´information et le volume de stockage des disques ont certainement largement augmenté depuis la création du contrat !
Bon à savoir : la garantie couvre les frais de reconstitution des données, et non le manque à gagner lié à sa disparition ! Pas question de gagner de l´argent avec l´assurance...

Le marché

Les contrats couvrant le parc matériel peuvent souvent être étendus afin de couvrir, d´une manière limitée, les données. Les contrats spécifiques sont rares et l´offre change constamment.
(Lire également Assurance informatique : les 10 points clés)

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages