Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Informatique verte : 7 bonnes raisons d'être écologique

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 19/03/2008 - indexel.net
 
Lci_informatiqueverte2

Bien que l'écologie soit à la mode, elle influence peu les décisions des DSI. Voici sept raisons d'ordre économique, technique ou sécuritaire de verser dans la "green IT".

 

1. Réduire la facture d'électricité

C'est une évidence : la diminution de la consommation d'énergie est à la fois synonyme de démarche écologique et de réduction de la facture d'électricité. Cet effort peut être accompli par la consolidation du parc de serveurs, le renouvellement des PC et leur extinction automatique, ou encore par une gestion fine et globale des systèmes de climatisation des salles informatiques. Les économies qui en résultent n'intéressent encore bien souvent que les services généraux. C'est pourquoi le service informatique devrait davantage les impliquer dans les projets d'infrastructures.

2. Rationaliser les infrastructures

Outre la réduction de la consommation électrique, la consolidation des serveurs, voire des PC, est synonyme de rationalisation des infrastructures. Cette démarche est placée sous le signe de la virtualisation, du déploiement de gros serveurs et de serveurs lames, ou encore, de l'adoption d'une architecture de type client léger. Les bénéfices sont bien connus : réduction des coûts d'achats et surtout d'administration, meilleure réactivité et disponibilité accrue.

3. Améliorer la sécurité

Contrôler l'extinction des PC en fin de journée, c'est réduire les risques d'intrusions. "Cette fonction automatisée par l'outil ZENworks est d'avantage motivée par un souci de sécurité que par une conscience écologique", note d'ailleurs Sébastien Marchadier (photo), ingénieur avant-vente chez Novell.

4. Optimiser la salle informatique

Que ce soit par la consolidation ou l'achat de machines plus sobres, la réduction de la consommation électrique d'un parc informatique s'accompagne d'une diminution de l'occupation au sol et permet d'opter pour des onduleurs et des systèmes de climatisation moins puissants, donc plus économiques et plus sobres. Une telle démarche ménage en outre une marge d'évolution qui évite parfois de se lancer dans des travaux importants er coûteux.

5. Améliorer le confort des utilisateurs

Un PC qui consomme moins chauffe moins. Son ventilateur peut donc être sous dimensionné, ce qui réduit significativement son niveau sonore. D'autre part, les opérations de mises à jour sont souvent réalisées la nuit pour ne pas déranger les utilisateurs, ce qui contraint à laisser les PC sous tension le soir. "Il est possible de marier confort des utilisateurs et économie d'énergie en utilisant un outil de télédistribution capable de mettre sous tension puis d'éteindre un parc entier de PC", conseille Philippe Charpentier (photo), directeur avant-vente Europe du Sud chez Altiris.

6. Simplifier la conception et la maintenance des applications

Une architecture modulaire, typiquement orientée services (SOA), permet non seulement de faciliter la conception, la maintenance et l'ouverture des applications mais favorise aussi la réduction de la consommation électrique. En effet, une application non modulaire, donc monolithique, sollicite en permanence toutes les ressources dont elle a potentiellement besoin, alors qu'une bonne partie de ses fonctionnalités ne sont que ponctuellement mises en oeuvre par les utilisateurs.

7. Améliorer la productivité du service informatique

La productivité du service informatique est améliorée par la consolidation et la rationalisation du système d'information, ainsi que par la mise en oeuvre d'outils de télédistribution ou de prise de contrôle à distance qui permettent de supprimer la plupart des déplacements physiques sur des sites distants. On fait ainsi d'une pierre deux coups : on réduit les émissions de CO2 inhérentes aux transports motorisés et on gagne un temps précieux. "Les déplacements peuvent être encore réduits en autorisant les administrateurs d'astreinte à intervenir à distance à partir de leur domicile", ajoute Philippe Charpentier.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages