Jeudi 19 octobre 2017
NASDAQ : 6624.22 0.56   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Informatique verte : les éco-labels

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Frédéric Bordage le 20/06/2007 - indexel.net
 
Lci_informatique_verte

Les éco-labels permettent de s'équiper en matériels plus respectueux de l'environnement. C'est aussi le moyen de réduire sa facture d'électricité.

 

L'informatique est responsable de 2 % des rejets de Co2 dans l'atmosphère. C'est également une activité très polluante car les ordinateurs contiennent de nombreuses substances toxiques que la nature ne peut éliminer seule : plomb, mercure, cadmium, polybromobiphényles, polybromodiphényléthers, etc. Les responsables informatiques peuvent jouer un rôle déterminant dans la préservation de l'environnement en achetant des matériels moins polluants. C'est-à-dire qui intègrent moins de substances toxiques, et qui ont été conçus pour être plus facilement recyclables. En prime, le recours à des matériels plus respectueux de l'environnement se traduit souvent par des économies d'énergie, et par conséquent, une facture électrique moins salée.

De nombreux labels "verts" ont vu le jour ces dernières années pour aider les responsables informatiques à "acheter responsable". Certains de ces labels comme Energy Star ou 80plus se focalisent sur les économies d'énergie. D'autres, comme Blue Angel et Epeat couvrent l'ensemble du cycle de vie d'un matériel informatique, de sa conception à son recyclage. Ils répondent parfois aussi aux contraintes réglementaires européennes telles que WEEE et RoHS. Tour d'horizon des principaux "écolabels" informatiques.

1. Les labels globaux : Blue Angel, Epeat, TCO et Eco-Label

Blue Angel
Créé en 1977 par le ministère de l'écologie Allemand, Blue Angel (Blauer Engel) est la plus vieille certification environnementale dans le monde. Elle s'applique, entre autres, au matériel informatique. Plus de 3 700 produits et près de 600 entreprises ont reçu ce label en 25 ans. Son intérêt réside dans un ensemble de critères très large tels que la prise en compte du recyclage dès la conception des produits, la diminution des pollutions lors de la fabrication du produit, la réduction de la consommation d'énergie, des émissions chimiques, du bruit, et enfin, la prise en compte de la fin de vie du matériel informatique. Depuis 1994, plusieurs pays participent à l'évolution de cette certification au sein du Global Ecolabelling Network (GEN). Il est appliqué dans plus de 20 pays tels que la France, les Etats-Unis, l'Autriche, la Suisse, les Pays-Bas, etc.
- Date de création : 1978
- Pays d'origine : Allemagne
- Nombre de pays l'utilisant en 2007 : plus de 20
- Nombre de produits certifiés : 3 700
- Phases du cycle de vie couvertes : conception, fabrication, utilisation, fin de vie.
- Domaines d'application : recyclage, réduction des pollutions et de la consommation énergétique.
- Produits et entreprises certifiées :
liste complète.
- Entreprises participants au programme : Cherry, Dell, Fujitsu, HP, Konica, Samsung.

Epeat
Créé aux Etats-Unis par le Green Electronic Council (GEC), l'EPEAT (outil d'évaluation environnementale des produits électroniques) est un outil qui permet aux entreprises d'évaluer et de comparer des matériels informatiques - PC, portables, écrans - en fonction de leurs caractéristiques écologiques. Epeat est la mise en oeuvre concrète du standard IEEE 1680-2006 (Standard for Environmental Assessment of Personal Computer products). Pour évaluer le niveau du matériel, il s'appuie sur 23 critères obligatoires et 28 optionnels. Ces critères sont classés dans 8 catégories différentes : réduction / élimination des substances dangereuses, choix de composants respectant l'environnement, prise en compte de la fin de vie du matériel dès la conception, durabilité du matériel, réduction de la consommation d'énergie, recyclage, etc. Epeat propose aux fabricants trois labels : bronze (23 critères obligatoires respectés), silver (50 % des 51 critères respectés), et gold (75 % des critères respectés). L'obtention du label s'effectue par une auto-évaluation des constructeurs. Mais le GEC réalise en permanence des tests aléatoires pour garantir un bon niveau de respect des critères de la part des constructeurs. Le président Bush a récemment rendu obligatoire l'achat de matériel Epeat pour l'ensemble des agences fédérales américaines, ce qui représente plus de 75 milliards de commande publique. Epeat pourrait donc rapidement s'imposer comme l'une des certifications mondialement reconnues.
- Date de création : 1992
- Pays d'origine : Etats-Unis
- Nombre de pays l'utilisant en 2007 : Etats-Unis et Europe
- Nombre de produits certifiés : 464 (bronze), 401 (silver), 0 (gold)
- Phases du cycle de vie couvertes : conception, fabrication, utilisation
- Domaines d'application : global
- Produits et entreprises certifiées : liste complète.
- Entreprises participants au programme : Apple, Dell, Fujitsu, Gateway, HP, Lenovo, Nec, Panasonic, Philipps, Samsung, Sony, Toshiba, ViewSonic.

TCO
D'abord conçu pour distinguer les écrans de bonne qualité et respectueux de l'environnement, l'éco-label suédois TCO couvre maintenant les PC et serveurs, les téléphones mobiles et les imprimantes. Il s'appuie sur des critères tels que l'ergonomie du matériel, l'émission de champs électromagnétiques (écrans), la consommation d'énergie, la certification ISO 14001 du fabricant, le faible bruit, le respect de la directive RoHS, et la "recyclabilité" des matériels.
- Date de création : 1990
- Pays d'origine : Suède
- Nombre de pays l'utilisant en 2007 : tous
- Nombre d'entreprises adhérentes : nc
- Phases du cycle de vie couvert : conception, fabrication, utilisation, fin de vie
- Domaines d'application : tous
- Produits et entreprises certifiées : liste complète.
- Entreprises participant au programme : Apple, Asus, BenQ, Brother, Dell, eizo, Fujitsu, Hitachi, HP, IBM, iiyama, Lenovo, Philips, Nec, Sony, Samsung, Sun, Toshiba, ViewSonic.

Eco-Label
L'Europe tente actuellement d'instaurer un éco-label global pour l'ensemble des produits de consommation, dont l'informatique. Peu de précisions sont disponibles. Pour les produits informatiques, il s'appuie à priori sur des critères tels que la réduction de la consommation d'énergie et l'utilisation d'un mode veille, la réduction du nombre et des quantités de substances dangereuses pour la santé et l'environnement, la reprise gratuite du matériel par le fabricant après utilisation, une conception favorisant le recyclage et la durabilité du produit.
- Date de création : nc
- Pays d'origine : Europe
- Nombre de pays l'utilisant en 2007 : aucun à ce jour
- Nombre de produits certifiés : nc
- Phases du cycle de vie couvert : conception, fabrication, utilisation, recyclage
- Domaines d'application : tous
- Produits et entreprises certifiées : aucun produit recensé pour l'instant
- Entreprises participants au programme : nc

2. Réduction de la consommation d'énergie : Energy Star et 80plus

Energy Star
Energy Star est un label créé en 1992 aux Etats-Unis par l'EPA (Environmental Protection Agency) en collaboration avec le département de l'énergie (Department of Energy). Ce label vise uniquement l'efficacité énergétique des matériels informatiques : PC, écrans, imprimantes, etc. Il est basé sur le volontariat des constructeurs qui s'engagent à le respecter. En 2001, la commission européenne a signé un accord avec les Etats-Unis pour favoriser son adoption en Europe. Très largement utilisé dans le monde, il indique que le matériel intègre des mécanismes qui réduisent sa consommation d'énergie : ACPI, mode veille automatique de l'écran, etc. Le site propose une "éco-calculette" qui permet aux entreprises d'estimer la consommation de n'importe quel PC et de mesurer les économies d'énergies réalisables en utilisant un matériel certifié Energy Star.
- Date de création : 1992
- Pays d'origine : Etats-Unis
- Nombre de pays l'utilisant en 2007 : monde entier
- Nombre de produits certifiés : nc
- Phases du cycle de vie couvert : conception, fabrication, utilisation
- Domaines d'application : réduction de la consommation énergétique
- Produits et entreprises certifiées : liste complète.
- Entreprises participants au programme : Acer, Apple, BenQ, Dell, Eizo, Fujitsu, iiyama, HP, IBM, Lenovo, LG, Mitsubishi, Nec, Samsung, Sharp, Sony, Sun, Targa, ViewSonic.

80plus
Le programme 80plus vise à augmenter l'efficacité énergétique des alimentations électrique de matériels informatiques. Aujourd'hui, la plupart des alimentations électriques de PC ne dépassent pas 60 % d'efficacité. 40 % de l'électricité consommée par le PC part donc en chauffage... La faute incombe essentiellement au double voltage - 110 et 220 volts - qui divise le monde en deux et nécessite des alimentations électriques polyvalentes, donc moins efficaces. Pour être certifiée 80plus, une alimentation électrique doit délivrer au minimum une efficacité de 80 %. A partir du 20 juillet 2007, le label Energy Star s'appuiera sur 80plus pour évaluer les performances énergétiques des PC et serveurs. Le site 80plus propose également une calculette qui permet d'évaluer les économies potentielles liées à l'utilisation d'une alimentation électrique plus efficace sur l'ensemble d'un parc de PC et de serveurs.
- Date de création : nc
- Pays d'origine : Etats-Unis
- Nombre de pays l'utilisant en 2007 : une dizaine
- Nombre d'entreprises adhérentes : 38
- Phases du cycle de vie couvert : conception, fabrication, utilisation
- Domaines d'application : économies d'énergie
- Produits et entreprises certifiées : liste complète.
- Entreprises participants au programme : HP, Dell, NXP, etc.

3. Les autres programmes environnementaux liés à l'informatique

Choix Environnemental
Ce programme Canadien, qui n'est pas spécifique à l'informatique, aide les entreprises à identifier les produits les plus respectueux de l'environnement, notamment les imprimantes et produits multifonctions (copieurs / fax, etc.).
Pays : Canada

GreenGuard
Programme général de certification de produits émettant peu de Co2.
Pays : Etats-Unis

PC Green Label
Programme japonais indiquant qu'un PC répond à des critères environnementaux relatifs à la conception, la fabrication, le recyclage et la réutilisation du matériel
Pays : Japon

CECP
Le programme de protection des ressources énergétiques (CECP) promeut la fabrication de matériels efficaces d'un point de vue énergétique.
Pays : Chine

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages