Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Pour une informatique verte

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Burçin Gerçek le 18/09/2002 - indexel.net
 

Déchets toxiques dégagés par les vieux ordinateurs, gaspillage d´énergie : la pollution informatique existe. Or, des mesures simples permettent de l´éviter et de faire des économies. Quelques conseils pour une "informatique verte".

 

 

De l´arsenic, du plomb, du cadmium, du mercure et même de l´or : ce n´est pas la recette d´un mélange toxique, mais bien la liste des matériaux qui composent votre ordinateur. Votre meilleur ami au bureau, Macintosh ou PC selon les préférences, devient l´ennemi de l´environnement s´il est abandonné dans la nature à la fin de sa vie. Un écran d´ordinateur à lui seul contient près de 2 kilos de plomb, produit très toxique et difficilement biodégradable. Sans parler de la pollution liée aux cartouches d´imprimantes, des tonnes de papier et des kilowatts d´énergies gaspillés. L´informatique n´est pas donc très écologique : les experts ont eu l´occasion de le souligner lors du sommet sur le développement durable qui a fermé ses portes le 4 septembre dernier à Johannesburg. Il existe pourtant des solutions pour mieux respecter l´environnement.

1) Réutiliser et recycler

La France produit 1,5 tonne de déchets électroniques par an : les entreprises et les individus préfèrent donc jeter à la poubelle leurs vieux équipements au lieu de les valoriser. Les ordinateurs deviennent plus rapidement obsolètes aujourd´hui et le nombre de "e-déchets" augmentent de 18 % par an. Or, plusieurs pays d´Asie souffrent déjà d´une pollution critique due à ces produits toxiques. Peu connu en France, le problème a pourtant mobilisé plusieurs associations aux Etats-Unis, comme la National Recycling Coalition, la Silicon Valley Toxics Coalition et la Materials for the Future Foundation. Ces organismes préconisent deux mesures pour lutter contre la pollution électronique : réutiliser et recycler.Simple à mettre en place, la règle réutiliser peut aussi permettre des économies à l´entreprise : il s´agit de trouver d´autres utilisations à un équipement devenu obsolète. Les architectures clients légers (lire notre article "Clients légers : quelle solution choisir ?"), qui ne nécessitent pas beaucoup de ressources sur le poste de travail, constituent un exemple de réutilisation de matériel vieillissant. Autres possibilités : "rajeunir" ses équipements en ajoutant des barrettes-mémoire ou en changeant la carte mère, les vendre aux magasins d´occasion ou encore les donner aux associations ou écoles qui ont besoin d´ordinateurs. En France, l´Afnet (Association francophone des utilisateurs du Net) organise chaque année une campagne de collecte d´ordinateurs pour les remettre en état et les donner aux centres sociaux, écoles ou ONG.

Si les ordinateurs ne sont pas réutilisables, le recyclage peut être une solution plus adaptée. De plus en plus de constructeurs - comme IBM, Xerox, Compaq, Apple, Canon - mettent en place des services de reprise et de recyclage de matériel obsolète. Les matériaux non biodégradables - comme le plastique - ou les éléments toxiques peuvent ainsi être récupérés. Certains métaux précieux comme l´or, l´argent ou le palladium seront vendus, alors que d´autres seront réutilisés dans la fabrication des nouveaux ordinateurs. En France, des sociétés spécialisées prennent en charge ce service. Les entreprises peuvent aussi s´adresser à la CCI de Paris pour s´informer sur les possibilités de recyclage. L´agence de l´environnement et de maîtrise de l´énergie (ADEME) propose également des aides aux entreprises qui souhaitent trier et recycler leurs déchets informatiques.

2) Economiser du papier et des cartouches

Des mesures simples suffisent pour éviter le gaspillage du papier. Imprimer deux pages sur une feuille, avec des marges et caractères réduits, utiliser l´e-mail pour des notes de services et les brouillons pour les fax, photocopier en recto verso: autant de mesures qui paraissent anodines mais qui sont utiles pour économiser du papier. (Lire notre article "Comment réduire les coûts d´impression"). Utiliser des cartouches rechargeables permet aussi d´économiser et d´éviter la pollution due aux produits toxiques.

3) Eviter le gaspillage d'énergie et mieux choisir son ordinateur

L´Europe incite depuis quelques années les constructeurs à fabriquer des ordinateurs recyclables et consommant moins d´énergie. Le Parlement européen a adopté en mai 2001 une directive dans ce sens. Mais en attendant son application, les entreprises peuvent choisir des équipements dotés d´un "Eco-label" qui garantit la conformité du matériel aux critères écologiques. Mise en place par la Commission européenne, l´Eco-label concerne les ordinateurs qui contiennent une quantité limitée de substances toxiques, qui sont composés de matières recyclables et qui entrent en mode veille - donc dépensent moins de 10 Watts - lorsqu´ils ne sont pas utilisés. Les écrans LCD dépensent également moins d´énergie par rapport aux écrans classiques et ont l´avantage de ne pas contenir de plomb.

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages