Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Recrutement : halte au complexe de la PME !

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Laure Deschamps le 03/05/2005 - indexel.net
 

Vous pensez qu'en tant que PME vous n'avez pas les moyens d'attirer les meilleurs informaticiens du marché ? Détrompez-vous ! Le temps est venu de revoir votre approche du recrutement et d'apprendre à mettre en valeur vos atouts.

 

Attention aux idées reçues : les PME ne souffrent pas d'un déficit d'image auprès des candidats informaticiens. "Pour cette population, c'est toujours l'intérêt du projet qui prime : son état d'avancement et les technologies utilisées. Le type de structure vient en second plan", assure Vincent Monnet, consultant au sein de la division informatique du cabinet de recrutement Michael Page. "De plus, en termes de niveaux de salaire, je ne vois pas de différences marquées entre les offres des grands groupes et celles des PME. C'est presque plus intéressant pour les candidats d'entrer dans une société plus petite. Car les grilles salariales n'y sont pas strictement définies si bien que la négociation du salaire est plus aisée". Certes, une PME n'a pas la force financière du groupe et ne peut pas, par exemple, proposer à ses salariés des vacances négociées par un comité d'entreprise puissant. "Pour les candidats qui connaissent les grands groupes, ces avantages sont un facteur de différenciation mais certainement pas de choix", note Vincent Monnet.

 

Le patron de PME gagnerait à se former aux techniques d'entretien

 

"Nous avons dans notre équipe technique des personnes issues de grands groupes bancaires. Nous n'avons eu aucun problème pour les convaincre : c'est l'intérêt du job qui les a motivés", assure Pierre Violo (photo), PDG d'Xcalia, une start up de 32 personnes, spécialiste de l'EAI (Enterprise Information Access), qui a embauché six personnes en 2004. Le seul réel désavantage de la petite société face au grand groupe, c'est le manque de perspectives d'évolution. Mais tous les candidats ne sont pas carriéristes.

 

Ce n'est pas une raison pour croire que recruter efficacement est à la portée de tous. "Un échec de recrutement est bien plus impactant pour une PME au regard de son chiffre d'affaires", rappelle Philippe Guyard, consultant en recrutement au sein de La Cegos. Bien souvent, il manque aux PME la capacité à mettre en place un processus de recrutement adapté. "Par exemple, le patron, qui est en général le recruteur, gagnerait à se former aux techniques d'entretien", ajoute Philippe Guyard.

 

Réduire les risques du recrutement

 

Pour repérer les profils qui vous correspondent, choisissez des médias de proximité. La cooptation - recruter grâce au carnet d'adresses de vos salariés - est une méthode efficace : les candidats qui se présentent ont déjà reçu en amont des informations sur votre entreprise. Xcalia utilise cette solution pour tous ses recrutements. Universal Flower, la filiale informatique du fleuriste en ligne Aquarelle fait aussi appel à ses salariés : trois personnes sur les sept de l'équipe informatique ont ainsi rejoint la société. "Nous fonctionnons sinon par pré-embauches avec une SSII, explique Nicolas Aubin, le responsable informatique. "Cette société sait quels sont les profils que nous recherchons, techniques mais aussi psychologiques. Comme nous sommes une petite équipe, nous préférons des candidats autonomes et souples dans leur approche du travail".

 

Faire appel à un cabinet de recrutement ne s'impose que pour la recherche de certains profils. "Nous travaillons avec un cabinet spécialisé en recrutement sur les technologies Java/J2EE, car il s'agit de profils rares actuellement. Sinon, nous passons tout simplement par l'APEC", explique Marc Demoures, responsable de la société périgourdine Husson Ingenierie qui compte 20 personnes. Cette PME doit faire face à une vraie problématique, liée à sa situation géographique, loin des centres universitaires spécialisés. "Il faut en général faire venir en plus le conjoint, qui travaille également. Pourtant, nous trouvons des candidats d'une trentaine d'années, en général avec des enfants en bas âge et qui veulent se protéger des affres de la capitale", sourit le PDG.

 

Séduire les candidats, fidéliser les salariés

 

Dans une PME, l'équipe est à taille humaine : insistez sur ce point pendant l'entretien. "Dans un grand groupe, on n'a accès en général qu'à une toute petite partie d'un projet, explique Nicolas Aubin d'Universal Flower. Chez nous l'équipe fait avancer chaque jour le projet global de l'entreprise, c'est important de le rappeler". Et n'oubliez pas en même temps de rassurer les postulants : "il faut montrer au candidat que vous avez une vraie vision d'entreprise", conseille Pierre Violo d'Xcalia.

 

Votre objectif étant de séduire mais surtout de fidéliser à moyen ou long terme votre équipe informatique, sachez leur offrir un contexte de travail motivant. "Les conditions de travail sont primordiales. L'équipe informatique doit disposer, en plus de conditions globales agréables, de beaucoup d'outils pour travailler et des derniers logiciels. Je souhaite également que mes salariés soient toujours au niveau du marché : je ne veux pas qu'ils se disent qu'ils n'ont plus de valeur en terme d'employabilité. C'est pourquoi ils suivent très souvent des formations", explique Marc Demoures. Insister sur le projet d'entreprise et offrir un environnement technique motivant sont vos deux atouts clés : faites-en un leitmotiv de votre stratégie de recrutement !

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages