Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Rentrée IT : cinq raisons d'être optimiste

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 08/09/2010 - indexel.net
 
Rentree-it-optimisme

Finie, la crise ? L'embellie se propage à tous les acteurs de l'informatique. Les projets redémarrent. Cerise sur le gâteau, Windows XP reprend du service jusqu'en 2020.

 

Après deux années marquées par un profond marasme économique, la reprise se confirme sur tous les fronts. Fabricants, éditeurs et prestataires voient leur carnet de commandes se remplir à nouveau pour répondre à la demande des entreprises. Du côté des bonnes nouvelles, Microsoft prolonge la durée de vie de Windows XP et le prix des SSD baisse.

1. Les ventes de matériel en forte hausse... tirent les ventes de licences

Selon le cabinet IDC, les ventes de serveurs d'entrée et de milieu de gamme ont progressé respectivement de 32 % et 16 % par rapport au second semestre 2009. C'est la plus forte hausse sur ce marché depuis 2003, année de reprise après l'éclatement de la bulle internet. Cette croissance n'est pas isolée. Gartner confirme que les ventes de PC ont progressé de 20,7 % au cours du deuxième trimestre 2010 par rapport à la même période en 2009. Tirées par l'iPhone, les ventes des smartphones ont littéralement explosé avec une progression de 50 % au deuxième trimestre 2010 par rapport à la même période en 2009 (source IDC). Bref, les entreprises et les particuliers recommencent à s'équiper.

Au-delà des fabricants de matériels, la reprise se fait sentir également chez les éditeurs de logiciels car plus de matériels vendus, c'est aussi plus de logiciels à déployer. En France, le chiffre d'affaires de Dassault Systèmes progresse par exemple de 12 % au premier semestre 2010. Même situation outre-Atlantique avec des éditeurs comme VMware, IBM et Google dont les bénéfices du second trimestre augmentent respectivement de 129 %, 9 % et 24 %.

2. Le carnet de commandes des SSII se remplit à nouveau

Le marché redémarre également pour le dernier acteur majeur du triptyque : les sociétés de services. Selon le Syntec, le deuxième trimestre 2010 a été meilleur que prévu et le carnet de commandes des SSII se remplit à nouveau. Le chiffre d'affaires du numéro un européen, Capgemini, croit de 5 % au second semestre et celui de Steria de 1,4 %. Logica affiche un troisième trimestre consécutif de croissance avec un chiffre d'affaires en hausse de 6 %. Les chiffres d'affaires d'Aubay, Business & Decision et Osiatis augmentent quant à eux de 3,8 % au minimum.

3. L'emploi IT redémarre

Très logiquement, les SSII et les entreprises recommencent à embaucher pour faire face aux nouveaux projets. Début août, l'Apec a publié des chiffres encourageants. Au deuxième trimestre, 86 % des entreprises ont recruté des cadres dans les fonctions IT. Entre juillet 2009 et juillet 2010, le nombre d'offres a augmenté de 77 %. L'emploi redémarre donc avec une baisse de 10 % du nombre de chômeurs dans le secteur informatique.

4. Windows XP supporté jusqu'en 2020

La nouvelle est tombée à la fin de l'été : les utilisateurs professionnels de certaines versions de Windows 7 pourront continuer à "downgrader" leur système d'exploitation vers Windows XP SP2 jusqu'en 2020. Il faut dire que 74 % des PC professionnels sont encore équipés avec ce système d'exploitation. Voilà donc un répit supplémentaire pour les entreprises qui ne souhaitent pas encore se diriger vers Windows 7 ou Linux.

5. Le prix des SSD baisse encore

 

Moins consommateurs d'énergie et bien plus rapides, les Solid States Drives remplaceront à terme les disques durs magnétiques sur les ordinateurs haut de gamme. Avec plus de 200 modèles différents en vente fin août 2010, la concurrence est de plus en plus importante. Les prix baissent en conséquence. Fin 2009, un disque MLC (Multiple Level Cell) de 64 Go coûtait environ 180 euros contre 130 à 150 euros aujourd'hui. Et ce n'est qu'un début ! HP et Hynix viennent de créer une joint-venture pour produire et commercialiser des memristors dès 2013. Cette technologie permet de multiplier par un facteur 4 à 8 la densité de mémoire par centimètre carré tout en réduisant le coût de revient.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages