Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Ressources humaines en ligne : bientôt le guichet unique

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Jean-Claude Streicher le 16/04/2008 - indexel.net
 

Paie, formations, congés, recrutements... Il n'est plus guère de fonction RH qui ne soit disponible en mode hébergé à distance ou SaaS.

 

N'étant ni critiques, ni stratégiques, les fonctions de gestion des ressources humaines (GRH) sont de celles qui s'externalisent le plus facilement. Et de plus en plus en mode hébergé à distance ou SaaS (Software as a Service). "Les applications en ligne ont déjà pris 11 % du marché des processus RH. Soit 95 millions d'euros sur 860 millions en 2007. Jusqu'en 2009, elles devraient progresser de 14 % en moyenne par an", estime Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée du cabinet d'études Markess InternationalLes grands comptes du panel les consommeraient dans une proportion de 14 %, contre seulement 5 % de PME.

Les sites de recherche d'emploi en ligne ont changé la donne

E-Paye, parmi beaucoup d'autres, produit ainsi désormais plus 400 000 bulletins par an, au tarif unitaire de 4 euros. La PME abonnée à ce service n'a plus qu'une seule contrainte : commencer par renseigner les fiches de ses salariés. Dans chaque restaurant Flunch, par exemple, il suffit ensuite de trois heures par mois à une seule personne pour saisir et valider les modifications, puis lancer le traitement, le calcul des primes et le transfert vers la banque des données de salaires. E-Paye est donc aussi beaucoup utilisée par les experts-comptables. En trois ans d'utilisation, Elvia PCB, PME de l'électronique, dit n'avoir rencontré aucun incident.

Mais les sites de recherche d'emplois comme Monster.fr ont changé la donne. Les candidatures et les CV sont désormais envoyés par e-mail, et non plus sous forme papier. Les grandes entreprises croulent à présent sous un flux continu de candidatures spontanées... et électroniques. En les traitant à la légère, on risque à la fois d'entacher l'image de marque de l'entreprise et de manquer le candidat recherché. L'application en ligne i-Grasp de StepStone entend l'éviter. Elle filtre les candidatures par rapport au profil des postes à pourvoir, gère les entretiens et les évaluations, tout en permettant aux candidats de modifier leur fiche au fil du temps. Auchan la recommande à ses hypermarchés, d'autant qu'elle couvre désormais toute la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

Trouver l'adéquation

"Le métier d'un recruteur n'est pas de classer des CV, mais de trouver l'adéquation", souligne Nicolas Barbereau (photo), fondateur de DVSI. Léditeur lyonnais a donc conçu Human Sourcing pour les organisations procédant à au moins dix embauches par an. Avec près de deux millions de CV déjà en stock, cette application dessert mille utilisateurs chez 250 clients, dont bon nombre de sociétés d'intérim et de cabinets de recrutement. L'application n'a pas besoin d'être interfacée au SIRH. Le recruteur ne saisit ses données qu'une seule fois, et ses annonces s'affichent directement dans le volet recrutement du site web de son entreprise.

Gestion des compétences et des performances

Puis, troisième phase, les logiciels de gestion des ressources humaines en mode SaaS se sont attaqués à la gestion des compétences et des performances. "Pour cette gestion-là, en effet, l'ERP n'est pas la bonne réponse", insiste Didier Schreiber (photo), directeur marketing Europe du californien SuccessFactors. Son application, disponible en mode SaaS dans une vingtaine de langues, compte déjà près 1 700 clients (soit trois millions d'utilisateurs), dont une vingtaine en France, parmi lesquels La Poste et GDF. C'est une suite d'une dizaine de modules fonctionnels, reprenant dans les SIRH existants les données personnelles des collaborateurs. Elle aligne les performances sur les objectifs et assure le suivi des talents à garder et dont il convient de préparer la succession.

L'application Taleo Performance couvre le même besoin, mais en y incluant l'interfaçage à FaceBook ainsi que la gestion des recrutements et de la mobilité interne. Sa diffusion dépasse donc celle de SuccessFactors. See-K de TriviumSoft est souvent utilisée pour le pilotage des compétences informatiques, d'ingénierie et de R&D, mais s'aplique finalement à tous effectifs de 500 à 30 000 personnes. Elle se complète depuis peu d'une version packagée, de simple gestion des compétences, des formations et des entretiens annuels. ASP de gestion des compétences et de la paie commencent à se rapprocher. Fin 2007, Taleo s'est ainsi allié à Paychex, en vue d'offrir des solutions intégrées de gestion 24 h/24 des carrières, des postes disponibles, des postulants, des embauches et de la paie. Quant à e-Paye, il s'est enrichi d'un module e-Paye RH de gestion des compétences, des performances, de la formation et de la mobilité interne.

Principaux logiciels RH en mode SaaS :

Editeur Nom du service hébergé Domaines gérés Tarification
e-Paye e-Paye paie 4 euros/bulletin de paie
e-Congés congés 2 euros/salarié/mois
e-Paye RH compétences, mobilité interne, formations 2 euros/salarié/mois, après une journée de formation
DVSI Human Sourcing recrutement à partir de 330 euros/mois
StepStone i-Grasp GPEC à partir de 1 euro/ mois/collaborateur
SuccessFactors SuccessFactors objectifs, performances, profils, reporting 70 euros/utilisateur/an
Taleox Taleo Entreprise Edition 7.0 objectifs, performances, entretiens, carrières, successions, réseautage NC
Taleo Business Edition CV, annonces web, embauches 85 euros/mois/utilisateur
TriviumSoft See-K GPEC globale et par projet à partir de 1 000 euros/mois
See-K packagé compétences et entretiens annuels 4 euros/collaborateur/mois

LIRE AUSSI
 
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages