Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Réussir l'hébergement à très haut débit de son site web (suite)

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alice Coupel le 04/10/2006 - indexel.net
 

Le choix entre l'hébergement "chez soi" et l'hébergement extérieur doit être fondé sur des critères économiques et opérationnels. Les très hauts débits posent des problèmes très spécifiques. Les réponses d'un spécialiste.

 

Un moyen d'externaliser les applications métiers

Les applications qui sont concernées par l'hébergement à très haut débit sont les applications de vidéo, mais aussi toutes celles pour lesquelles il n'est pas envisageable de subir plus d'une demi-heure ou une heure d'interruption, c'est-à-dire celles pour lesquelles la disponibilité doit approcher les 100 %. Cela concerne par exemple les applications métier. Si nous prenons le cas d'une société qui commence à avoir une certaine importance, elle possède un ERP et une messagerie qui lui sont totalement indispensables. La question est de savoir si cette société est capable de gérer ces applications avec une disponibilité qui avoisine les 100 %, ou si elle confie cette tâche à un hébergeur dont c'est le métier. Ce dernier devra fournir un service important pour l'entreprise et cela 100 % du temps dans l'année. Ce service pourra être ouvert vers le reste du monde comme la messagerie, ou seulement vers l'entreprise comme c'est le cas pour les ERP. Ainsi, à terme, les applications métiers peuvent être externalisées lorsqu'elles ont besoin de bandes passantes importantes. C'est ce que font les très grands groupes.

Les conseils du spécialiste

Lorsque l'on a décidé de passer par un hébergeur, la première chose est de savoir si l'on a vraiment besoin du haut débit. Si le site est déjà en production, il faut regarder les statistiques qui sont toujours à disposition chez n'importe quel hébergeur pour savoir quelle est la consommation réelle et la consommation en pic, car cela va déterminer le coût et le type d'hébergeur vers lequel il faut s'orienter. Si la consommation moyenne est aux alentours de 4 ou 5 Mb/s et que les pics se situent à 10 Mb/s ou 20 Mb/s, tous les hébergeurs pourront a priori convenir. Il faudra tout de même vérifier les compétences spécifiques et les possibilités d'administration, car l'hébergeur peut vous soulager d'une partie de l'administration du site. Si le site est utilisé pour des téléchargements vidéo ou d'applications, les pics peuvent alors dépasser les 100 Mb/s et il sera nécessaire de passer par un hébergeur qui possède son propre réseau.

"Il faut alors se poser la question de l'infrastructure réseau que possède ou que loue votre hébergeur potentiel. C'est cela qui va faire la qualité de service de votre site. La salle blanche, la climatisation... vous retrouvez cela partout, plus aucun hébergeur ne fait cela dans un parking. C'est la partie réseau qu'il faut vérifier et le meilleur moyen, c'est de poser la question", conseille Denis Descamps. Il faut donc vérifier l'infrastructure réseau de l'hébergeur et pas seulement sa capacité à fournir des machines. "Commencez par sélectionner quatre ou cinq fournisseurs et regardez quels sont les sites qui sont hébergés chez eux. Ensuite, à partir de votre poste, vérifiez la qualité du réseau en faisant un simple traceroute. Vous verrez ainsi à travers quels réseaux vous passez pour atteindre ces sites. Cela est très simple à faire, mais extrêmement important. L'autre manière de procéder c'est de se dire que de très grands groupes ont déjà fait cette analyse pour vous. Si vous voyez de très gros sites hébergés chez certains, c'est la preuve que cet hébergeur à la capacité de leur rendre les services voulus. Enfin, si votre hébergeur n'est pas également un opérateur, vous ne saurez jamais en cas de problème si la cause provient de l'hébergeur ou de l'opérateur", affirme Denis Descamps.

"Dans le très haut débit, il est important d'avoir une personne qui soit capable d'optimiser son réseau pour vous, et d'avoir un hébergeur capable d'opérer des répartitions de charge. C'est difficile à faire car c'est un métier d'opérateur. Il faut également des compétences réseau et système très poussées pour être capable de différentier les requêtes qui proviennent par exemple de terminaux portables de celle provenant d'appareils fixes. L'hébergement à haut débit est beaucoup plus un hébergement complexe orienté réseau qu'un hébergement de type infogérance", conclut le spécialiste.

Lire la première partie de l'article.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages