Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Sept logiciels pour faire des économies d'énergie

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 09/09/2008 - indexel.net
 
Lci_logiciel_ecoenergie

Les outils de gestion de parc modernes éteignent ou mettent en veille les ordinateurs inutilisés pour réduire leur consommation électrique. Et divisent par deux la facture électrique des postes de travail.

 

Selon Jean-Luc Couasnon, responsable de l'offre Green IT d'Accenture, "50% de l'électricité consommée par l'informatique d'une entreprise provient du parc de postes de travail". Cette consommation est liée à deux paramètres : la vétusté plus ou moins importante du parc informatique et le comportement des utilisateurs. Ainsi, une unité centrale d'ancienne génération consomme de 100 à 300 watts par heure (Wh) tandis que les PC les plus récents se doivent de ne pas dépasser 65 Wh s'ils sont certifiés Energy Star 4.0.

"Le gain atteint en moyenne 30 à 40 %", estime Christophe Corne (photo), fondateur de DotGreen, un éditeur spécialiste de la virtualisation. Toutes les entreprises ne peuvent cependant pas se permettre de renouveler leur parc pour en diminuer la consommation. D'autant qu'un autre facteur entre en jeu : le comportement des utilisateurs. Qu'ils disposent d'un matériel récent ou pas, "60% des utilisateurs laissent leur PC allumé la nuit", regrette Christophe Corne.

Forcer la mise en veille

Pour résoudre ce problème, la solution consiste à mettre les postes de travail en veille ou à les éteindre lorsqu'ils ne sont pas utilisés. "Une entreprise peut ainsi économiser la moitié de la facture électrique", estime Marie Daelman (photo), consultante en développement durable chez Enora Consulting. Ce qui se traduit par une économie annuelle potentielle de 50 à 100 euros par poste, selon la configuration matérielle.

Conscients de l'intérêt des entreprises pour cette approche à la fois économique et écologique, les éditeurs spécialisés dans la gestion de parc informatique ont pratiquement tous ajouté un module « économie d'énergie » à leurs logiciels. C'est le cas notamment de Criston, Symantec, et BDNA. D'autres comme Visionsoft et DotGreen se sont créés pour répondre spécifiquement à ce besoin. Editeurs historiques et "pure players" sortent donc un inventaire du parc mettant en lumière les paramétrages existants. Ils proposent ensuite un paramétrage plus efficace et se chargent de forcer la mise en veille, l'extinction, et le réveil de la machine en fonction de grilles horaires prédéterminées ou de l'activité de la machine.

Un tableau de bord permet de suivre au quotidien les gains réalisés. Certains simulent même le renouvellement de tout ou partie du parc pour calculer les gains potentiels et le retour sur investissement du projet. D'autres sensibilisent les utilisateurs en affichant le temps d'utilisation effectif par rapport au délai d'activation total. Au final, "le recours à ces outils permet de diminuer la consommation annuelle d'un poste de travail de 800 kW.h à 560 kWh", estime Raphaël Chauvel (photo), directeur technique de l'éditeur Criston. "Sur la durée d'amortissement des équipements, l'entreprise peut donc réaliser une économie représentant 10 à 20% du prix d'achat du matériel", conclut-il. 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages