Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Six bonnes pratiques pour les salariés utilisateurs des réseaux sociaux

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 17/10/2012 - indexel.net
 
Reseaux-sociaux-bonnes-pratiques

L’utilisation des réseaux sociaux à titre privé n’est pas neutre, dès lors que le salarié parle de son entreprise. Quelques règles lui permettront de ne pas risquer de nuire à l’entreprise et de rester dans la légalité.

 

1. Prendre conscience de l'enjeu

Un salarié qui, sous sa propre identité, parle sur les réseaux sociaux ou les forums de son entreprise, engage l'image de celle-ci. Il doit donc être responsabilisé en amont, ce qui n'empêchera pas d'effectuer des contrôles a posteriori. Les bonnes pratiques listées dans une charte devront être respectées aussi bien dans les murs de l'entreprise qu'à l'extérieur, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Au-delà de cette charte, il s'agit ensuite d'accompagner les salariés dans le temps, en les informant régulièrement et en adaptant les bonnes pratiques aux nouveaux usages.

2. Préciser son appartenance à l'entreprise

Dès lors que le salarié parle de son entreprise sur les réseaux sociaux, son appartenance à celle-ci doit apparaître explicitement. Ne serait-ce que parce que dans la plupart des pays, il est illégal de ne pas le préciser. Le salarié signalera également que ses messages n'engagent que lui et non l'entreprise.

3. Parler en son nom ou au nom de l'entreprise

Par défaut, les employés n'auront d'ailleurs l'autorisation de parler de l'entreprise qu'en leur propre nom. Le management pourra toutefois définir une politique en fonction de laquelle certaines personnes seront habilitées à s'exprimer au nom de l'entreprise, selon leurs compétences et le type de sujet. Tandis que d'autres bénéficieront ponctuellement de ce droit après validation par la hiérarchie.

4. Adapter son compte personnel ou en créer un nouveau

Un compte reste personnel même lorsqu'il fait apparaître l'appartenance à l'entreprise. Mais si l'on est amené à prendre la parole en tant que salarié, le pseudonyme et le profil ne sont pas neutres et doivent le cas échéant être adaptés. Par exemple, on évitera les photos fantaisistes. De plus, l'utilisation du logo de l'entreprise dans un compte personnel sera interdite. Enfin, l'accès au compte devra être protégé par un mot de passe efficace, si possible conforme à la politique de sécurité de l'entreprise.

5. Contrôler les informations publiées

Le salarié doit contrôler les informations qu'il publie, ne serait-ce que parce qu'il en est seul responsable. Il s'agit donc de respecter le droit lié à la propriété intellectuelle, lors de la publication de documents ou d'images, à commencer par la photo du profil. Pour le texte, il est possible de faire de courtes citations en les signalant comme telles et en citant les auteurs et les sources.

6. Ne pas risquer de nuire à l'entreprise

Parmi les règles de bon sens, il s'agit de rester courtois, d'éviter les conflits et les polémiques, de ne pas dénigrer l'entreprise ni publier d'informations classées confidentielles, et de parler seulement de sujets sur lesquels on est compétent. Le salarié pourra également être incité à signaler les messages diffusés sur les réseaux sociaux, qui citent l'entreprise en risquant de porter atteinte à sa réputation. Enfin, au chapitre ingénierie sociale, la publication des déplacements professionnels sera proscrite.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages