Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6629.3994 24.063   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Six outils de vérification automatique d'accessibilité à votre site web

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 02/05/2007 - indexel.net
 
Lci_accessibilite_web

Le respect des normes d'accessibilité permet aux déficients visuels de consulter un site web sans difficulté. Il garantit aussi l'évolutivité du site, un coût de maintenance réduit et un meilleur référencement. Indexel a sélectionné six outils pour tester votre site.

 

Votre site web institutionnel et vos logiciels en ligne sont-ils utilisables par tout le monde ? Et notamment par les déficients visuels ? En d'autres termes, frustrez-vous vos utilisateurs, partenaires et prospects en ne respectant pas les recommandations d'accessibilité du W3C et des autres organismes de standardisation ? Les mécontents se manifestant rarement, il n'est pas évident de répondre à cette question en consultant simplement ses logs de serveur HTTP. Pour cette raison, des services en ligne permettent désormais de tester la compatibilité d'un site web avec les standards du W3C et les différentes versions de navigateurs.

"On n'insiste jamais assez sur le fait qu'un site accessible est aussi un site plus facile à référencer : un aveugle lit un site comme Google de façon linéaire. D'autre part, un site accessible est moins coûteux à maintenir car il est plus évolutif", note Stéphane Bordage, directeur de projet au sein de la SSII Le Projet Web. La bonne accessibilité d'un site web repose avant tout sur un code HTML / CSS / Javascript compatible avec l'ensemble des navigateurs. Le meilleur moyen de garantir cette compatibilité est d'abord de respecter les standards du W3C à la lettre, puis de contourner les lacunes des navigateurs. Une tâche ardue que peu de développeurs sont capables de réaliser à 100 %.

Mais il ne faut pas oublier que l'accessibilité est aussi affaire de rigueur sémantique : "On peut très bien créer un site techniquement accessible mais totalement dénué de sens. Il est donc primordial d'utiliser les balises sémantiques (H, strong, em, ul, etc.) pour ce quelles apportent : une structure hiérarchique logique et facile à linéariser", complète Stéphane Bordage. Une dimension qui est particulièrement bien prise en compte par la norme d'accessibilité ADAE Argent. Près de 50 % des critères de cette norme consistent à respecter des règles éditoriales. Normes et standards d'accessibilité évoluent en permanence. La difficulté devient alors l'automatisation des tests. Voici six services en ligne qui vous permettront de tester automatiquement la compatibilité de votre site web avec les différentes recommandations d'accessibilité : ADAE Bronze et Argent, Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) 1.0 français, WCAG 1.0 anglais, etc.

Ocawa : l'un des plus utilisés
Cet outil francophone est l'un des plus utilisés pour les sites français car il prend en compte les recommandations de l'ADAE. La Poste, qui s'est lancée dans un vaste chantier accessibilité web et intranet pour fin 2007, utilise cet outil.
Type de test : automatique (une simple URL à fournir).
Recommandations testées : ADAE Bronze et Argent, WCAG 1.0 français et anglais.
Langues : anglais

Colour Contrast Analyzer : créé par des spécialistes mondiaux
Le Web Accessibility Tools Consortium (WAT-C) a été créé par différents spécialistes mondiaux dont le français Accessiweb. Ce logiciel en ligne analyse les contrastes de couleurs d'une page HTML pour vérifier qu'ils sont bien conformes aux recommandations du W3C dans ce domaine. Cet outil est également utilisé par de grandes entreprises françaises.
Type de test : automatique (une simple URL à fournir).
Recommandations testées : contrastes de couleurs.
Langues : anglais.

Web Accessibiliy Test (TAW) : suit les recommandations du W3C
Basé sur les WCAG 1.0, ce service en ligne est également accessible depuis une extension Firefox ou un logiciel Java (via Java WebStart). Il analyse la conformité d'un site en fonction des recommandations d'accessibilité du W3C.
Type de test : automatique (une simple URL à fournir).
Recommandations testées : WCAG 1.0 anglais.
Langues : anglais, espagnol, catalan.

Adesigner : il se met à place du malvoyantt
Mis au point dans les laboratoires d'IBM, ce logiciel simule une vision déficiente et restitue l'interface du site web telle qu'elle est perçue par un malvoyant. Cette simulation permet au concepteur du site d'améliorer son accessibilité empiriquement. Le logiciel est payant mais une version d'évaluation parfaitement fonctionnelle pendant 90 jours peut être téléchargée (44 Mo) sur le site d'Alphaworks.
Type de test : simulation de déficience visuelle.
Recommandations testées : aucune.
Langue : anglais.

Menthe Fresh : il prend compte le vote des internautes
Créé il y a moins de deux mois, ce service valide automatiquement la conformité d'un site au regard des recommandations du W3C. Comme tous les autres services cités dans cet article, il propose une liste détaillée des disfonctionnements. Mais son originalité réside surtout dans le vote des internautes : chaque site soumis à la validation est ensuite ajouté dans une galerie afin que les internautes puissent voter en faveur de leurs sites favoris. Un bon outil pour tester le design de son site web.
Type de test : automatique (une simple URL à fournir), nécessite de créer un compte (gratuit).
Recommandations testées : W3C.
Langue : français.

Opquast : il recense les bonnes pratiques
Opquast est très utilisé par les collectivités territoriales et les ministères. Cet outil professionnel simple d'accès et évolutif a été créé par des experts du domaine. Il recense un ensemble de bonnes pratiques qui améliorent la qualité des services en ligne. Par exemple, la bonne pratique numéro 156 indique que si le site impose des pop-ups, celles-ci doivent contenir un bouton "Fermer". L'évaluation du site s'effectue manuellement à l'aide d'un logiciel en ligne particulièrement bien pensé. Il permet notamment de gérer une équipe de plusieurs valideurs, plusieurs listes de tâches, d'estimer l'avancée du projet, de générer un rapport dans différents formats (RSS, PDF, texte), etc.
Type de test : automatique (une simple URL à fournir), nécessite de créer un compte (gratuit).
Recommandations testées : W3C.
Langue : français.


 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages