Samedi 23 août 2014
NASDAQ : 4538.551 6.446   nasdaq0.14 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Télétravail : sept arguments pour convaincre son employeur

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 26/09/2012 - indexel.net
 
Teletravail

Productivité accrue, flexibilité, réduction de l’absentéisme : le télétravail présente de nombreux avantages pour l’employeur. Côté salarié, il s’agit de les mettre en avant et de vérifier auprès de la DSI sa facilité de mise en œuvre.

 

1. Amélioration de la productivité et réduction des coûts

Le salarié a intérêt à avancer les arguments en faveur de l'entreprise, sauf si les avantages qu'il en tire lui-même vont dans le même sens. Par exemple, l'amélioration de sa qualité de la vie est synonyme de réduction du stress, donc de disponibilité plus importante et de relations plus détendues avec les collègues et clients. Autres arguments : la réduction de l'absentéisme, la flexibilité des horaires et les distractions finalement plus rares que dans un bureau. Le télétravail permet en outre à l'entreprise de réduire ses coûts grâce à la diminution de la surface de bureaux.

2. Parer aux situations imprévues

Les grèves et pannes de transport ne risqueront plus de réduire le temps de travail. Mieux, le télétravail peut s'inscrire dans le plan de reprise d'activité de l'entreprise, en cas de sinistre. En effet, un tel plan prévoit non seulement la continuité de l'accès aux systèmes d'information mais aussi la location de bureaux.

3. Mettre en avant une démarche déjà mise en place par la DSI

La DSI a peut-être déjà lancé une démarche concernant l'ouverture du système d'information aux télétravailleurs. À défaut, une démarche BYOD ou destinée aux utilisateurs mobiles a peut-être été mise en place. Basée sur le déploiement d'un VPN ou d'une virtualisation du poste de travail, une telle démarche peut être appliquée telle quelle aux télétravailleurs, avec des contraintes réseaux finalement moins importantes – l'ADSL ou la fibre étant plus fiable que la 3G.

4. Affirmer que les objectifs et les échéances ne changeront pas

Il s'agit de rappeler les moyens existants de mesure de la performance des collaborateurs, par exemple en termes de chiffre d'affaires généré ou de production, et de préciser que les objectifs et les échéances ne changeront pas.

5. Les outils informatiques assurent une présence virtuelle dans l'entreprise

Outre l'accès à toutes les applications métiers, les nouvelles technologies et les réseaux modernes permettent de rester en contact, en temps réel, avec les autres salariés : outil de travail collaboratif, réseau social d'entreprise, messagerie instantanée avec gestion de présence, visioconférence, communications unifiées. Bien sûr, l'employé acceptera de participer physiquement aux réunions les plus importantes.

6. Le télétravail s'inscrit dans le GreenIT

Le télétravail réduit l'empreinte carbone de l'entreprise puisqu'il supprime les transports entre l'entreprise et le domicile. À défaut d'avoir un impact quantifiable, cet argument s'inscrit dans la conscience écologique de l'entreprise et lui permet d'améliorer son image.

7. Une loi encadre le télétravail

Depuis début 2012, la loi Warsmann encadre le télétravail en précisant les droits et devoirs de l'employeur et de l'employé. Elle prévoit notamment la façon dont sont contrôlés les horaires, ainsi que les conditions de retour du salarié à un mode de travail traditionnel.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages