Lundi 23 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT, SUR LE TERRAIN

TF1 Publicité migre ses flux EDI sur lnternet

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 12/10/2005 - indexel.net
 

Les échanges de données passent traditionnellement par des réseaux à valeur ajoutée. TF1 Publicité a décidé de migrer vers Internet, bien plus économique. Le projet prévoit l'adoption du protocole AS1, pour un même degré de sécurité.

 

TF1 Publicité est une petite structure qui génère la quasi totalité du chiffre d'affaires de sa maison mère. Les échanges EDI correspondant à la vente des espaces publicitaires de la chaîne privée sont donc critiques. Encore aujourd'hui, la plupart de ces flux passe par le réseau à valeur ajoutée Atlas 400. Mais un processus de migration a été engagé par la filiale de TF1 : dans quelques mois, la totalité des messages échangés avec ses partenaires passeront exclusivement  par Internet.

 

Une énorme source d'économies

 

"Cela représentera une énorme source d'économies puisque le retour sur investissement sera inférieur à un an", affirme Roch Quatrefages (photo ci-dessus), coordinateur EDI chez TF1 Publicité. Ces quelque 80 partenaires sont constitués de deux sociétés de services vendant des produits de média planning, ainsi que de plusieurs dizaines d'agences de publicité. A la norme EDIfact, les messages sont de plusieurs types : commandes et ordres de publicités, envois de grilles tarifaires et réception d'une signature électronique des ordres émis. Depuis 2003, ils sont traités par le traducteur EDI TradeXpress d'Influe-Illicom, relié d'un côté à une application maison, de l'autre à Atlas 400.

 

Une première phase aujourd'hui achevée a consisté à atteindre, grâce à la passerelle SMTP du réseau Atlas 400, les entreprises ayant déjà migré vers Internet. Mais ces échanges ne sont alors pas réalisés via AS1, protocole destiné à sécuriser les échanges EDI passant par le Net via un serveur de messagerie. "En l'absence d'acquittements, nous ne sommes pas assurés que les messages sont arrivés à bon port. Atlas 400 nous garantit seulement qu'ils sont bien allés jusqu'à la passerelle. Cela dit, aucun n'a jamais été perdu", précise Roch Quatrefages.

 

Vers l'abandon complet d'Atlas 400

 

Lors d'une deuxième phase qui devrait intervenir avant la fin de l'année, le cordon avec Atlas 400 sera définitivement coupé. Pour ce faire, TF1 Publicité a opté pour le protocole AS1 qui assure le chiffrement et l'acquittement. En fait, ce choix a été réalisé au sein de l'association EDI Publicité qui regroupe tous les acteurs du secteur et dont Roch Quatrefages est le secrétaire général. AS1 a été préféré à AS2 car le mode asynchrone était préférable, compte tenu de la forte fluctuation des volumes. Tous les deux à trois mois, l'ouverture d'un espace de réservation génère en effet un flux très important.

 

L'investissement s'est pratiquement limité à l'acquisition de l'option AS1 du traducteur TradeXpress. Ce protocole nécessite en principe le déploiement d'un serveur SMTP mais le serveur de messagerie de TF1, tout simplement interrogé sous POP 3, a été mis à profit. La centaine de messages EDI quotidiens ne représente qu'une infime fraction du trafic d'e-mails de la maison mère. Quant à l'investissement correspondant aux tests qu'il s'agit de réaliser avec chacun des partenaires, Roch Quatrefages estime qu'ils sont grandement minimisés par la rédaction, dans le cadre d'EDI Publicité, d'une charte listant les règles de bons usages. Les premiers tests unitaires ont démarré en septembre dernier. Le déploiement devrait être achevé dans les mois qui viennent. "Nous n'aurons alors plus aucun raison de passer par Atlas 400 qui, même s'il était uniquement utilisé en back-up, génèrerait un coût fixe. En cas d'incident réseau, nous passerons par le RTC", conclut Roch Quatrefages.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages