Jeudi 19 octobre 2017
NASDAQ : 6624.22 0.56   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT

Web 2.0 en entreprise : un système collaboratif à moindre coût

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Annie Lichtner le 28/02/2007 - indexel.net
 

Blogs, wikis, flux RSS, tags : autant de technologies qui se démocratisent. Objectif : dynamiser la mise en production d'applications et de services innovants.

 

"Avec le Web 2.0 nous passons de l'internet contemplatif à l'internet contributif", déclare avec un brin d'humour Carlos Diaz, président et fondateur de BlueKiwi, éditeur d'une suite logicielle orientée Web 2.0. Pour ce jeune chef d'entreprise visionnaire, la multiplication des sites communautaires, le développement massif des blogs, wikis et autres réseaux sociaux constitue véritablement une lame de fond qui va rapidement se répercuter sur les pratiques des entreprises.

"Les applications professionnelles sont de plus en plus collaboratives : partage des connaissances, bases de capitalisation partagées par toutes les structures, usines ou implantations du groupe et nouvelle visibilité entre périmètres métiers variés. Le recoupement et la réutilisation des informations sont de plus en plus intégrés. Pour l'entreprise, il s'agit bien sûr de gains importants, rejaillissant directement sur la qualité de service, les délais et les coûts", résume Carlos Diaz (photo).

Et les exemples ne manquent pas. Sur les produits industriels par exemple, la "capitalisation des connaissances" entre techniciens pour la détection de pannes et leur réparation prend tout son sens. La mutualisation des connaissances techniques et le partage d'expériences sont tout à l'avantage de l'entreprise et participent à la qualité de service globale. A l'inverse, en l'absence d'outils adéquats, la standardisation des méthodes de travail est limitée, les informations utiles sont inaccessibles à tous car mal structurées.

Le blog : star de l'entreprise chez Danone, Dassault et dans les PME

Les services Web 2.0 les plus utilisés en entreprise sont avant tout les blogs (notre article). C'est l'aspect participatif du Web 2.0 avec l'accès également à des flux RSS. Chez Ortronics (500 personnes), une filiale du groupe Legrand, on utilise la solution BlueKiwi dans un contexte d'échanges à l'international. "La solution, basée sur des blogs, nous permet d'analyser en temps réel ce qui réussit ou pas. Elle facilite la transversalité entre les équipes marketing, R&D et commercial. Les problèmes deviennent dès lors des opportunités et la motivation des équipes est accentuée par plus d'écoute et de reconnaissance", constate Bernard Jouandin (photo), responsable communication. Idem au sein du groupe Danone, avec le projet "Danone blogs" qui permet d'organiser et d'animer les réflexions stratégiques en prolongeant les discussions. Ou encore au sein de la direction commerciale de Dassault où le web 2.0 par l'intermédiaire de blogs permet d'animer une force de vente de 180 personnes en partageant les expériences et en valorisant les bonnes idées.

Pour Carlos Diaz, "l'enjeu pour l'entreprise n'est plus de canaliser les pratiques informationnelles sur des outils officiels. Désormais, elle doit fournir les outils permettant l'expression de ces pratiques et faciliter ainsi la construction de l'intelligence collective". Autres services web 2.0 utilisés en entreprise : les réseaux sociaux en ligne (notre article) comme LinkedIn, OpenBC, Viaduc (devenu Viadeo) ou 6nergies. Ils ont la faveur des TPE et des PME qui s'en servent pour trouver des projets, des fournisseurs ou prospecter des clients. De même, les internautes peuvent y trouver du travail ou développer leurs réseaux professionnels

Microsoft, Oracle, IBM, Intel : tous les géants lorgnent ce marché prometteur

Sur ce marché encore émergent, les acteurs commencent à se bousculer. Il y a d'abord ceux issus du web : c'est le cas de BlueKiwi mais aussi de Six Apart avec son éditeur de blogs. Sans oublier les géants du logiciel comme Microsoft avec Office Live ou Oracle avec Web Center Suite, qui ne sont pas en reste. A noter que lors de sa conférence annuelle Lotusphere à Orlando, IBM a annoncé Lotus Connections, sa première plate-forme logicielle intégrée pour créer des réseaux sociaux d'entreprise. Elle est composée de cinq outils utilisables en ligne et basés sur les technologies Web 2.0 : Activities, Communities, Dogear, Profiles et Blogs. En matière de Web 2.0, la société a également annoncé Lotus Quickr, un logiciel de partage de contenus provenant de différentes sources, y compris d'outils d'éditeurs concurrents, grâce à des connecteurs.

Même Intel a décidé de s'impliquer dans le Web 2.0 avec Suite Two. La stratégie d'Intel est simple : plutôt que de mettre au point ses propres outils, le constructeur préfère proposer des solutions qui ont déjà fait leurs preuves. L'offre  destinée aux PME est  composée des logiciels de Six Apart (Blog), Socialtext (wikis), NewsGator (flux RSS) et SimpleFeed. Un logiciel de création de réseaux sociaux est prévu par la suite. La société SpikeSource, autre partenaire du fondeur, se chargera de son intégration et du support. Si sur le papier le web 2.0 dispose de toutes les qualités collaboratives,  la mise en place de tels outils dans une entreprise très bureaucratique et hiérarchisée sera difficile, voire impossible.

"Pour l'entreprise, cela implique que le management devienne coopératif. Il faut que les intérêts individuels soient en phase avec les objectifs de l'entreprise", prévient Jérôme Delacroix (photo), consultant en organisation et fondateur de Coopératique. Cependant le consultant demeure optimiste. "Nous sommes dans un rapport gagnant / gagnant. En déployant ces outils, l'entreprise accélère la circulation des informations entre départements, services, équipes, ou usines. Elle favorise  l'expression de points de vue et facilite le travail sur des documents partagés". Reste que la bonne intégration des utilisateurs à de tels projets est essentielle.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages