Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

70 projets pour l'informatique de demain

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 09/09/2008 - indexel.net
 
Lci_informatique_demain

Au début de l'été, Intel a ouvert son labo de Santa Clara aux journalistes pour présenter 70 projets de recherche qui définiront l'informatique de demain. Suivez le guide.

 

Chaque année, Intel dépense six milliards de dollars en recherche et développement. Parmi les technologies que nous utilisons quotidiennement et qui sont issues des "labs" d'Intel on peut citer l'interface USB, le processeur basse consommation Atom ou la technologie vPro sur le marché des entreprises. C'est lors de la journée Research@Intel que le fabricant de micro-processeurs a présenté la plupart des technologies futuristes qui devraient apparaître sur le marché d'ici cinq ans. Le temps d'être finalisées. Mais en attendant, il n'est pas interdit de rêver un peu...

Calculs parallèles et multi-cœurs

Intel a mis au point une extension du langage de programmation C++ baptisée Ct qui permet "le passage transparent de deux à huit coeurs sans ajout de code ni usage de compilateurs", explique-t-on chez le fondeur. Cette technologie est fondamentale pour deux raisons. D'une part, les processeurs grand public possèdent déjà de deux à quatre coeurs (plus de huit prévus d'ici deux ans) mais aucun système d'exploitation et très peu de logiciels sont développés de façon à tirer parti de la parallélisation des calculs. La principale nouveauté de Windows 7 (Seven) est d'ailleurs la parallélisation des tâches bas niveau. D'autre part, très peu de développeurs sont aujourd'hui capables de concevoir des programmes en tenant compte de la parallélisation. Ct permet donc d'assurer assez facilement la transition entre l'ère mono-cœur (des années 70 à aujourd'hui) et l'ère multi-cœurs de demain.

Des puces plein les voitures

Intel a démontré l'intérêt de la parallélisation avec une application temps réel pour l'automobile. Le fondeur souhaite en effet les équiper de processeurs multi-cœurs et de plusieurs caméras. L'analyse des images en temps réel et la capacité à prendre des décisions du système embarqué pourrait ainsi éviter bien des accidents. Développé en partenariat avec Neusoft, ce système détecte les dangers imminents et avertit le conducteur. Si ce dernier ne réagit pas assez vite, il peut prendre les décisions à sa place et influence le comportement du véhicule.

Moins de watts consommés pour des ordinateurs plus verts

Avec la double crise énergétique et environnementale, Intel tente d'améliorer encore le ratio énergie consommée / nombre de calculs réalisés. Avec Platform Power Management, il intègre la gestion de l'énergie directement au plus bas niveau possible : la carte mère. L'idée est de gérer automatiquement l'alimentation électrique des différents composants en fonction de leurs besoins pour pouvoir réduire la consommation. Suite logique de Centrino, ce programme traitera en priorité les puces radio (Wi-Fi, etc.) et les ports USB. Intel vise ainsi 50% d'économies sur la consommation électrique, même lorsque le PC est fortement sollicité.

La commande vocale, nouvelle interface des appareils miniatures

Des téléphones portables aux appareils photos en passant par les lecteurs MP3 (iPod Nano par exemple), tous les périphériques mobiles rapetissent. Comme les boutons, affichages numériques, et autres claviers sont de moins en moins bien adaptés pour piloter ces lilliputiens, Intel parie sur la voix et les communications "machine-to-machine". L'idée est simple. Vous posez votre appareil photo sur votre télé. Les deux appareils se connectent automatiquement et il suffit de deux commandes vocales pour afficher les photos sur le téléviseur. Cette approche est aussi valable pour les téléphones portables qui deviennent de véritables PC de poche. Un écran et un clavier sans fil pourraient ainsi servir d'interface pour plusieurs périphériques miniatures en même temps.

Une bande passante de 1 Térabit par seconde

Intel poursuit des travaux de recherche fondamentale dans le domaine de la transmission de signaux numériques. Il a développé un transmetteur photonique qui transmet un signal numérique à 200 Gbit/s. En couplant plusieurs de ces transmetteurs, Intel espère faire circuler les informations au sein de ses puces à la vitesse vertigineuse de... 1 Térabit par seconde (Tbit/s). Cette bande passante est surtout destinée aux centres de calcul dont la puissance est basée sur des milliers de processeurs qui doivent échanger des informations entre eux. Plus la bande passante est importante et plus les calculs sont rapides.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages