Mercredi 13 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, MATERIELS, SUR LE TERRAIN

Développer une GPAO sur mesure en 80 jours

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par David Thévenon le 14/06/2005 - indexel.net
 

La PMI Protexsur s'est appuyée sur la technologie de l'éditeur Lyria pour réduire de 300 à 80 jours le temps de création de sa gestion de production assistée par ordinateur. A la clé : des gains de productivité énormes par rapport à un développement classique.

 

Protexsur, quatre millions d'euros de chiffre d'affaires en 2004, est une société spécialisée dans le traitement de surface des métaux pour les secteurs de l'automobile, du bâtiment et l'industrie. Depuis plus de dix ans, cette PMI de 50 personnes se distingue de ses concurrents par la recherche constante d'une plus grande réactivité. Après avoir mis en place une organisation spécifique pour répondre à cet objectif, "l'intégration d'un outil moderne permettant le zéro papier et le suivi en temps réel des mouvements dans l'entreprise était devenue indispensable", explique Philippe Feredy, le PDG.

 

60 000 mouvements par an et plus de 9 000 articles

 

Le cahier des charges fonctionnel est vaste : gestion en temps réel des lots de commandes, gestion des stocks et du référentiel client, gestion des plannings de production, saisie optique, impression des codes barres, édition des bons de livraison, etc. L'application doit aussi réaliser une mesure objective de la qualité de sa production : 60 000 mouvements  par an, une base de données photographiques de 9 000 articles et plus de 3 000 pièces différentes. L'entreprise constate rapidement qu'aucun logiciel de gestion de production assistée par ordinateur (GPAO) standard ne répond à l'ensemble de ses contraintes : intégration de l'existant, prise en compte de tous les besoins, technologie maintenable et pérenne, etc. "Il fallait en plus que l'outil dispose d'une interface web pour pouvoir être couplé aux différentes bases de données existantes dans l'entreprise", précise Philippe Feredy.

 

Protexsur décide donc de développer sa propre GPAO. Mais plutôt que de recourir à une technologie largement répandue comme J2EE, PHP ou Microsoft .NET, la PMI préfère s'appuyer sur l'outil de développement Leonardi de Lyria. "L'approche prônée par Lyria permettait à l'équipe projet de se focaliser sur notre problématique métier en occultant les complexités techniques. Les gains de productivité par rapport à un développement classique étaient donc énormes : 80 jours contre 300 annoncés avec d'autres technologies. De quoi réduire de façon conséquente le budget du projet", analyse Philippe Feredy (photo ci-dessus). L'outil de développement Leonardi permet d'automatiser le développement d'interfaces graphiques utilisateurs (GUI) en respectant trois étapes bien rôdées : description des données à présenter à l'utilisateur final, connexion (accéder et modifier les données), affichage (les données XML sont transformées en représentations graphiques correspondant à la technologie d'affichage : HTML, SWT, AWT, etc.). L'ensemble des opérations s'effectue en mode Wysiwyg (What you see is what you get).

 

La pérennité, critère déterminant

 

Parmi les nombreux critères de choix, Protexsur a particulièrement veillé à la pérennité de l'éditeur. Un critère déterminant lorsque l'on se tourne vers une technologie propriétaire. "Sachant que Lyria compte parmi ses clients des entreprises comme EADS, Bouygues ou TDF, nous ne sommes pas inquiets", déclare Philippe Feredy. La maintenance est assurée par une société tierce, ce qui permet de réduire d'autant les risques liés à la pérennité de l'éditeur. Mars 2003 : c'est le développement de l'application qui démarre. Il est sous-traité à Lyria qui livre la première version en juillet. La GPAO entre en exploitation un mois plus tard. Au total, le projet initial n'aura nécessité que 80 jours de charge pour un budget de 40 000 euros. Il est déployé auprès de 20 utilisateurs sur un simple PC sous Windows 2000 équipé du serveur web Apache.

 

Après cette première expérience positive, Protexsur a complété son logiciel par des développements complémentaires étalés sur 2004. L'entreprise a déployé une nouvelle version intégrant deux nouveaux modules (gestion du personnel et de la sous-traitance) en mai 2005. "Ce développement 'best of breed' nous a permis de disposer plus rapidement et pour un coût inférieur à celui d'un progiciel, d'une solution adaptée à nos besoins", conclut Philippe Feredy.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages