Mardi 17 octobre 2017
NASDAQ : 6622.7119 3.0308   nasdaq0.02 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Externaliser ou non ses développements : les critères

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 09/03/2005 - indexel.net
 

Dès les premières phases d'un projet informatique, toute entreprise est amenée à se poser la question de l'externalisation des développements. Si elle ne dispose pas des ressources ou des compétences, elle doit faire appel à des prestataires externes.

 

Même lorsqu'elles disposent de l'équipe informatique adéquate, certaines entreprises peuvent être amenées à faire appel à des prestataires pour des raisons de "time-to-market" : difficile dans un pays comme la France où les lois sociales ne permettent pas d'embaucher et de débaucher le personnel facilement de dégager des ressources pour réaliser un projet très vite. L'appel à des équipes externes pendant un laps de temps donné peut alors constituer la meilleure option.

Externalisation : une meilleure maîtrise des coûts

La volatilité et la multiplicité des technologies informatiques peuvent également être un critère d'externalisation. Pour maintenir son équipe à niveau, l'entreprise est obligée d'investir lourdement en formations régulières, coûteuses et qui monopolisent le temps de travail de ses collaborateurs. En faisant appel à un prestataire, elle s'offre les services de spécialistes. Elle peut également profiter des transferts de compétences qui ont souvent lieu entre les éléments externes et les équipes internes.

Enfin, autre avantage non négligeable : la maîtrise des coûts. En signant un contrat avec un prestataire qui s'engage sur des résultats dans un délai défini, l'entreprise gagne en visibilité sur ses investissements et peut demander des dédommagements en cas de non respect des clauses. C'est plus difficile d'obtenir les mêmes garanties d'une équipe interne... Selon une étude menée par le cabinet d'analyse Standish Group auprès de 365 entreprises totalisant 8 380 projets, seulement 16,2 % d'entre eux étaient conformes aux prévisions initiales, 52,7 % dépassaient les budgets et les délais initiaux, 31,1 % ayant même été abandonnés en cours de route.

Dissocier le chef d'orchestre des musiciens pour se prémunir des dangers

De ces échecs à répétition sont nés les  concepts de maîtrise d'oeuvre (MOE) et de maîtrise d'ouvrage (MOA). Le premier  dirige la conduite du changement, réalise le suivi des travaux, paie et prend véritablement le risque du projet. Le second exécute les travaux selon un cahier des charges et assure des prestations qui aboutiront à la mise en oeuvre de la solution acceptée par la maîtrise d'ouvrage, le tout selon des conditions définies préalablement. Ils sont essentiels dans le cadre de l'externalisation car ils constituent des garde-fous indispensables. En dissociant en quelque sorte le chef d'orchestre des musiciens, l'entreprise s'offre la possibilité de mieux contrôler ses projets, d'établir des règles précises de collaboration mais également de préparer l'avenir. Dans ce cadre, la plupart des contrats intègrent aujourd'hui des clauses qui permettent aux entreprises de rester maîtres de leur code et ainsi changer facilement de prestataires si elles le souhaitent. En d'autres termes, ne pas devenir dépendant d'un prestataire parce qu'il est le seul à comprendre ce qu'il a développé.

Salaires des principaux postes informatiques (à l'embauche)

(Les variations importantes de salaires sont principalement liées à la taille de l'entreprise et au lieu, les informaticiens étant généralement mieux payés à Paris qu'en région).


Poste
Descriptif
Salaire moyen
Directeur des Systèmes d'Information (DSI)
Définit la stratégie informatique de l'entreprise, supervise sa mise en oeuvre. De 55 à 180 K euros
Directeur informatique
Equivalent de DSI mais dans une petite organisation (PME, filiale de grand groupe, etc.) De 45 à 110 K euros
Directeur de projet Supervise la réalisation des projets, négocie en direct avec les fournisseurs, etc. De 50 à 100 K euros
Développeur Code et paramètre les applications De 25 à 45180 K euros
Chef de maîtrise d'ouvrage (MOA) Définit, organise et suit le projet. De 40 à 70 K euros
Chef de maîtrise d'oeuvre (MOE) A la tête de l'équipe qui réalise le projet. De 30 à 70 K euros
Architecte base de données Conçoit les modèles de bases de données De 30 à 80 K euros
Ingénieur systèmes et réseaux Responsable de la mise en oeuvre des technologies, applications et matériels liés au réseau De 32 à 50 K euros
Ingénieur méthodes et qualité Responsable de la qualité des développements : élabore des procédures et contrôle leur respect De 25 à 45 K euros
Ingénieur sécurité Evaluation des risques et mise en place de solutions pour sécuriser les systèmes d'information. Part de veille et de formation importante. De 35 à 60 K euros

 

Lire la suite de l'article.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages