Lundi 23 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

La virtualisation de la messagerie au centre des enjeux

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Alain Bastide le 04/06/2008 - indexel.net
 
Lci_virtualisation_messager

La virtualisation permet de réduire les coûts de fonctionnement d'une messagerie d'entreprise tout en gardant le contrôle d'une infrastructure technique plus flexible. Un point complet des éléments clés avec Philippe Gilbert, fondateur d'Alinto.

 

Créée en janvier 2000 avec le soutien de l'Anvar, Alinto propose des solutions de messagerie et de travail collaboratif hébergées (SaaS). Forte de 2 000 clients, soit 800 000 utilisateurs répartis dans cinq pays, cette PME est aujourd'hui un acteur important du marché. Alors que les entreprise positionnent la messagerie dans le top 3 des environnements critiques, Philippe Gilbert (photo ci-dessous), fondateur d'Alinto, estime qu'elles sont de plus en plus nombreuses à vouloir virtualiser leur messagerie. Une situation qui peut paraître paradoxale au premier abord.

En quoi consiste la virtualisation de la messagerie ?

Philippe Gilbert : L'externalisation consiste à déployer une plate-forme de messagerie en dehors de l'entreprise. La virtualisation est plus large. Elle permet de déployer des composants de messagerie - et pas uniquement la gestion des e-mails - à plusieurs endroits physiques tout en conservant une administration unifiée. Le serveur de messagerie restera par exemple dans l'entreprise - mais en mode infogéré - et les composants de synchronisation et d'unification (Fax2Mail, etc.) seront externalisés chez un opérateur. On peut ainsi déployer des offres de services différentes suivant les catégories d'utilisateurs au sein d'une même entreprise.

Quels sont les bénéfices pour l'entreprise ?

Disponibilité garantie, pas de problématique de mises à jour, administration simplifiée, transparence des coûts, etc. La virtualisation permet de garder la main sur l'administration de la messagerie tout en réduisant le coût total de possession (TCO) et en assurant une prédictibilité des coûts, avec généralement un engagement du prestataire sur un coût par utilisateur et par service.

Pourquoi cette tendance à la virtualisation n'apparaît-elle que maintenant ?

Jusqu'à présent, les directions informatiques étaient peu enclines à déléguer leurs applications critiques. Mais l'essor des solutions SaaS (Software as a Service) dans d'autres domaines tel que la gestion de la relation client notamment a peu à peu levé les inhibitions des DSI.

Est-ce la seule raison ?

Non. J'en vois deux autres. Tout d'abord, même si 80 % des échanges d'information se font désormais par e-mail, la messagerie ne fait pas partie du coeur de métier de l'entreprise. Or, les besoins des utilisateurs - nomadisme, synchronisation, unification - complexifient l'environnement technique. Les DSI cherchent donc à regrouper l'ensemble  des outils collaboratifs indispensables au bon fonctionnement de l'entreprise (agenda partagé, archivage, fax to SMS, wikis, messagerie instantanée, etc.) au sein d'une seule plate-forme.

Les entreprises espèrent ainsi faire des économies ?

Oui. La messagerie entraîne des investissements de plus en plus lourds pour les DSI, tant sur le plan matériel que des compétences. En virtualisant leur messagerie, elles espèrent faire des économies sur les coûts liés à l'acquisition de compétences spécialisées sur une application hors coeur de métier et sur l'intégration de nouvelles technologies réservées généralement aux utilisateurs VIP que sont les directions générales ou commerciales.

Et la deuxième raison ?

Les entreprises disposent de solutions matures depuis peu. Jusqu'à présent les messageries unifiées et virtualisées étaient considérées comme des solutions en devenir. Ce n'est plus le cas. Le marché propose désormais des réponses technologiques fiables et pragmatiques.

LIRE AUSSI
 
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages