Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Les cinq étapes clés du déploiement d'un réseau Wi-Fi

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par David Thévenon le 05/07/2005 - indexel.net
 

De l'étude d'implantation à l'évaluation de la bande passante nécessaire, en passant par le réglage des points d'accès, découvrez les cinq étapes incontournables du déploiement d'un réseau Wi-Fi.

 

Alors que le déploiement d'un réseau sans fil ne nécessite aucune connaissance chez les particuliers, la complexité d'un réseau d'entreprise impose de respecter certaines étapes pour optimiser au maximum la sécurité et les performances du réseau. Souvent négligée, l'étude technique préalable favorise l'évolutivité du réseau et permet de le dimensionner correctement.

1. Étudier la zone d'implantation

Cette étape préalable au déploiement consiste à étudier l'emplacement d'implantation du réseau sans fil. Elle permet d'évaluer la faisabilité du projet en fonction de la taille de la zone à couvrir et des obstacles et autres éléments susceptibles de créer des interférences. Dans certains cas l'entreprise devra par exemple recourir à un réseau filaire traditionnel ou sur courant porteur (CPL) pour couvrir certaines pièces. Cette étude d'implantation permet ensuite de calculer le positionnement idéal des points d'accès Wi-Fi.

2. Établir une politique de sécurité

Le chiffrement des transmissions diminue le débit théorique des points d'accès. Etablir au plus juste un niveau de sécurité raisonnable contribue à améliorer le débit disponible. En réseau local, la plupart des PME peuvent se contenter d'un cryptage WEP/WAP. Un niveau de sécurité supérieur nécessitera souvent la mise en place de serveurs Radius pour authentifier les utilisateurs et parfois même d'un réseau privé virtuel (VPN).

3. Évaluer la bande passante nécessaire

Le nombre d'utilisateurs par pièce et le niveau de sécurité (cryptage inexistant, faible ou fort) jouent un rôle important dans le choix d'un matériel à la norme 802.11b (11 Mb/s) ou 802.11g (54 Mb/s). Les conditions d'implantation jouent aussi un rôle dans le dimensionnement du réseau. Dans le cas d'une implantation extérieure (atelier, entrepôt, etc.), il est par parfois nécessaire de recourir au 802.11a plutôt qu'au 802.11b.

4. Installer et régler les points d'accès

Une fois les points d'accès Wi-Fi correctement installés par un prestataire ou par une équipe interne, leur réglage minutieux est un des points clés du déploiement. Même avec une étude d'implantation préalable, il est parfois nécessaire de les déplacer ou de les doubler. Un bureau peut par exemple consommer deux fois plus de bande passante qu'un autre en fonction des logiciels utilisés. Il faut également éviter à tout prix les recouvrements entre points d'accès en réglant leur puissance. Sinon, les utilisateurs risquent de tous se connecter sur un seul point plutôt que deux et la bande passante disponible s'écroule.

5. Former un administrateur en interne

Dans le cas d'installations complexes, le recours à une formation théorique et pratique - transfert des compétences du prestataire ayant effectué l'installation par exemple - est souvent indispensable. Peu d'administrateurs réseau maîtrisent en effet la technologie radio. Le prestataire peut également aider l'entreprise à choisir des outils de supervision adaptés.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages