Dimanche 22 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS, SUR LE TERRAIN

Messagerie et Intranet mobile : Graines Voltz déploie 40 Blackberry

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 18/02/2004 - indexel.net
 

En quelques semaines et pour seulement 17 200 euros, Graines Voltz a déployé 40 terminaux nomades de type Blackberry ainsi que l´infrastructure sous-jacente. Celle-ci comprend notamment un serveur dédié et un Intranet mobile dont l´ergonomie perfectible nécessite déjà une refonte.

 

 

 

"En analysant nos flux d´informations afin d´améliorer notre service clients, nous nous sommes rendu compte en avril 2003 que la moitié des communications téléphoniques de nos commerciaux nomades concernait nos employés sédentaires", se souvient René Richert (photo), directeur marketing de Graines Voltz et initiateur du projet Blackberry. Cette société comptant soixante dix-huit employés est spécialisée dans la distribution de semences et de plants de légumes et de fleurs auprès des maraîchers et horticulteurs.

René Richert constate en outre que ces appels se révèlent intrusifs alors qu´ils sont souvent liés à des demandes simples traitées en différé. L´écrit, qui présente en outre l´avantage de laisser une trace, serait mieux adapté. "On a d´abord pensé aux SMS avant d´être séduit par le Blackberry", raconte René Richert. Cette solution d´origine RIM et commercialisée par SFR comprend un serveur - le Blackberry Exchange Server (BES) et un terminal spécifique doté d´un clavier alphanumérique et d´un écran assez confortable. Les PDA, même lorsqu´ils font aussi office de téléphone, ont été jugés trop ouverts. "Les utilisateurs auraient pu installer des applications et modifier la configuration. Le Blackberry est un peu fermé mais reste un outil exclusivement professionnel", argumente René Richert qui voulait aussi que la fonction vocale soit intégrée, même si le Blackberry se révèlera un peu moins pratique qu´un portable classique.

La solution est testée à partir de juillet 2003 puis étendue à quarante terminaux. Soit un coût de 4 000 euros pour le serveur et 13 200 euros pour les appareils. Installation et paramétrage du BES sont réalisés en quelques jours, sans compétences externes, abstraction faite de quelques questions posées au support de SFR. "Il a suffi de le connecter à notre réseau et à celui de SFR, via l´Internet, puis de spécifier la messagerie concernée, en l´occurrence notre serveur Microsoft Exchange", explique René Richert. Dès lors, commerciaux et sédentaires ont pu s´échanger des messages textuels (dupliqués sur la messagerie fixe) et des pièces jointes Word ou Excel. La solution permet de limiter le chargement aux deux mille premiers caractères du corps du message et laisse à l´utilisateur le choix de rapatrier la pièce jointe ou de l´imprimer sur un fax dont il spécifie le numéro. Ainsi, seulement 5 % des 20 Mo par mois et par terminal autorisés par les forfaits sont consommés. Leur coût de 900 euros par mois n´est donc jamais dépassé.

Un Intranet mobile permet d'abandonner les PC portables

L´expérience étant concluante, il est décidé de remplacer les PC portables dont l´administration était jugée trop lourde par des machines fixes installées au domicile des commerciaux. Ces PC permettent, en fin de journée, de consulter ou modifier confortablement des informations. Tandis que les Blackberry répondent aux besoins plus immédiats. Encore fallait-il ouvrir ces terminaux à d´autre applications que la messagerie. C´est pourquoi, une procédure de duplication de la base de données clients vers les terminaux a été mise en place. De plus, un Intranet mobile développé en HTML en moins d´un mois permet d´accéder, grâce au micro-navigateur intégré au Blackberry, à l´état des stocks et des commandes, aux soldes comptables et à une application de calcul de coût de transport. "L´ergonomie étant moyenne, nous envisageons de confier la refonte de cet Intranet mobile à une SSII qui pourrait l´écrire en Java", précise toutefois René Richert.

 

 

 

 

 

 

 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages