Lundi 23 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Processeurs : Intel reprend la main

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Pierre Maslo le 18/04/2007 - indexel.net
 
Lci_intel_prendlamain

AMD est repassé dans l'ombre d'Intel et de ses Core 2. Cette situation devrait perdurer un ou deux ans, le numéro un mondial ayant su réagir sur tous les tableaux.

 

"2006 a été la pire des années pour Intel dont les ventes totales ont chuté de 11 %, les processeurs et les mémoires flash représentant 83 % de ce total", estime Dale Ford, vice-président market intelligence au sein de la société d'études de marché iSuppli, pendant que son rival AMD enregistrait un boom de 35,5 % dans le seul secteur des processeurs. Une situation qui s'explique par la qualité des circuits Athlon qui se sont imposés grâce à des performances supérieures à celles des Pentium 4 et à des prix plus bas. Avec une part de marché qui a gagné cinq points (tous semiconducteurs confondus) pour s'établir à 16,1 %, AMD est remonté de huit places dans le classement mondial et a racheté le spécialiste des circuits graphiques ATI.

Mais la fête touche à sa fin. Les nouveaux Core 2 Duo d'Intel sont arrivés à point nommé pour équiper l'immense majorité des PC achetés fin 2006, une période de l'année traditionnellement solide en termes de ventes, les Quad (4 coeurs) sont déjà là et, même si les volumes concernés sont faibles, Apple a conforté l'image d'Intel en le choisissant pour ses Macintosh. Pendant ce temps, AMD n'a pas fait aussi bien. La société a entamé la production en gravure 65 nm en décembre dernier seulement, alors qu'Intel utilise cette technologie, garante de moindre dissipation thermique et de plus forte intégration, depuis plus d'un an et sera prêt pour le 45 nm avant la fin de l'année (notre article).

Pression sur les prix

De même, AMD semble quelque peu piétiner avec ses processeurs double coeur Athlon X2 dont il se contente d'augmenter la fréquence : les premiers quadricoeurs ne sont pas attendus avant fin 2007, voire début 2008. Comment, dans ces conditions, maintenir non seulement les ventes mais aussi les marges ? En janvier, Hector Ruiz, le CEO d'AMD, admettait avoir "sous-estimé la concurrence" et déclarait que la pression sur les prix serait "extrêmement forte tout au long de l'année". Mauvaise nouvelle quand il s'agit en parallèle de financer le rachat d'ATI, une transaction estimée à 5,4 milliards de dollars, et d'intégrer les deux organisations ! Cette intégration se traduira aussi par la combinaison sur une même puce du processeur et du circuit graphique. Séduisante, bien qu'ancienne, cette idée devrait déboucher sur des contrôleurs spécialisés pour équipements économiques (TV numériques, boxes, etc.) plutôt que sur des processeurs pour PC.

Dean McCarron, analyste chez Mercury Research, estime pour sa part qu'une solution intermédiaire consistant à "répartir la puissance de traitement graphique entre processeur principal et processeur graphique externe permettrait de jouer sur les deux tableaux : économie et performances". En attendant, acheter un PC aujourd'hui, c'est acheter un processeur Intel pourvu qu'on recherche les meilleures performances alliées à une consommation électrique raisonnable, gage de faible dissipation thermique et de moyens de refroidissement pas trop bruyants. Les modèles à deux coeurs de la série Core2 Duo (E6300 à E6700) sont probablement les plus intéressants à cet égard : ils sont équipés de 2 Mo (E6300 et E6400) ou 4 Mo (E6600 et E6700) de mémoire cache de deuxième niveau, une mémoire très rapide, intégrée à la puce, qui permet au processeur de travailler sans recourir à la mémoire plus lente du PC.

Un haut de gamme au prix prohibitif

Leur fréquence de fonctionnement s'étend de 1,86 à 2,4 GHz, ce qui limite la consommation électrique et évite la surchauffe. On trouve des PC Core 2 Duo E6300 d'entrée de gamme de grande marque pour environ 700 euros et il faut débourser de l'ordre du double pour la version E6700. Pour des machines encore plus puissantes, il faut opter pour les processeurs à quatre coeurs, dont le Core 2 Extreme QX6700 est pour l'instant le fleuron. Ce circuit, cadencé en interne à 2,4 GHz, renferme un cache record de 8 Mo. De deux à trois fois plus rapide que le E6300 selon les applications, son prix d'environ 900 euros pour la puce seule se traduit par des machines complètes ne valant pas moins de 3 000 euros. Il n'est pas forcément indiqué de se précipiter sur ce processeur, sachant que d'ici à trois mois sortira le QX6800 au même prix, reléguant le QX6700, à peine moins rapide, au rang de processeur courant, affichant un prix nettement inférieur. C'est ensuite en 2008 qu'Intel passera ses quadricoeurs en gravure 45 nm, ce qui devrait se traduire par de nouvelles augmentations de fréquence interne et généraliser l'usage des quadricoeurs. C'est également à cette date qu'AMD ripostera avec ses premiers quadricoeurs, dont le K10.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages