Samedi 16 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Quatre questions sur vPro

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 12/09/2007 - indexel.net
 
Lci_questions_vPro

La technologie vPro d'Intel investit les PC. Mais les éditeurs ne la supportent pour l'instant que partiellement, essentiellement pour réaliser un inventaire matériel et logiciel des PC, même éteints.

 

L'annonce du chipset Intel vPro 2007 la semaine dernière est l'occasion de faire le point sur cette technologie dont la mise en oeuvre devrait faciliter la vie des gestionnaires de parc informatique dans les entreprises. Tour d'horizon en quatre questions.

1. Quel est son objectif ?

Thierry Marseille"Avec VPro, il s'agit de retrouver sur les PC, les technologies de management implémentées depuis des années sur les cartes réseau des serveurs", explique Thierry Marseille (photo), du support technique entreprises chez Intel. À la clé, la possibilité de superviser les PC à distance, donc sans intervention physique et même s'ils sont éteints. Pour en justifier l'intérêt, Intel avance le fait que si seulement 13 % des incidents nécessitent le déplacement d'un technicien, ils consomment 50 % du budget support.

2. Quelles sont ses fonctions ?

vPro recouvre deux technologies différentes - AMT (Advanced Management Technology) et VT (Virtualization Technology) - qui nécessitent des cartes mères spécifiques. AMT permet d'allumer ou d'éteindre à distance un PC. Cette fonction peut être mise à profit par un outil de télédistribution pour diffuser en pleine nuit des packages logiciels. AMT permet également de prendre le contrôle du PC, même si le système est corrompu, éventuellement pour le réinstaller et le relancer. Il est également possible de mettre en quarantaine la machine, notamment lorsqu'un virus a été détecté, en laissant toutefois un port ouvert afin de communiquer exclusivement avec le serveur de supervision. Enfin, AMT prévoit une mémoire qui peut être consultée même lorsque le PC est éteint, typiquement afin de répondre à des demandes d'inventaire matériel ou logiciel émanant d'un serveur.

Philippe CharpentierPour sa part, VT permet d'activer des programmes exécutables, baptisé appliance virtuels, dont le rôle premier est de surveiller le système d'exploitation. "Un tel appliance pourrait ainsi vérifier en permanence la conformité d'un PC, c'est-à-dire la présence et la mise à jour de l'agent de supervision, du firewall personnel et de l'antivirus", détaille Philippe Charpentier (photo), directeur avant-vente Europe du sud chez Altiris.

3. A-t-il des concurrents ?

Ne couvrant que la mise sous tension et l'extinction d'un PC à distance, la fonction Wake on line existe depuis plus de dix ans. Mais elle est inutilisée, notamment à cause de problèmes de sécurité et de performances. Bien plus récent, DASH (Desktop and mobile Architecture for System Hardware) est un ensemble de spécifications proposées par l'organisme DMTF. Pour l'instant, il ne recouvre que l'inventaire matériel et le démarrage et l'extinction du PC mais devrait à terme concurrencer pleinement vPro. En mars dernier, AMD a d'ailleurs décidé de le mettre en oeuvre dans des solutions matérielles, en réponse à son grand rival Intel. Parallèlement, ce dernier a déclaré que vPro convergerait rapidement vers DASH.

4. Les éditeurs supportent-il vPro ?

Les principaux constructeurs ont déjà lancé des PC compatibles vPro, uniquement dans leurs gammes professionnelles. Mais les fonctionnalités offertes n'ont de sens que si elles sont supportées par des outils d'administration, d'inventaire ou de sécurité. Les principaux éditeurs concernés - Altiris, Tivoli ou HP - ne supportent le volet AMT de vPro que depuis quelques mois. Premiers produits concernés, les outils d'inventaire automatique qui doivent être capables, quand le PC est allumé, de transférer l'inventaire logiciel dans la mémoire protégée (où les données seront accessibles une fois le PC éteint).

Stéphane Lhenry"C'est le cas de notre outil Qualiparc Discovery depuis avril dernier", déclare ainsi Stéphane Lhenry (photo), directeur des opérations France chez PS'Soft. Quant à la technologie DASH, son support est encore rarissime. "Alors que notre offre est compatible vPro depuis six mois, elle ne le sera avec DASH que dans les semaines qui viennent", affirme Philippe Charpentier (Altiris). Hormis l'inventaire automatique, d'autres fonctions sont concernées. Par exemple, les firewalls CheckPoint s'appuieront prochainement sur vPro pour mettre en quarantaine les PC en cas d'attaque. Enfin, concernant VT, l'industrie logicielle reste dans les limbes. "Il n'existe pas encore d'outil logiciel compatible", admet d'ailleurs Thierry Marseille chez Intel.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages