Samedi 21 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Sauvegardes : le disque dur remplacera-t-il la bande ?

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 29/06/2004 - indexel.net
 

Depuis plus de vingt ans, le support privilégié de la sauvegarde est la cartouche à bande. Mais aujourd´hui, la baisse du coût des disques et l´utilisation de produits destinés au PC permet de les utiliser pour mettre à l´abri les données. En pratique, disques et cartouches resteront un certain temps plus complémentaires que concurrents.

 

Traditionnellement, les sauvegardes sont réalisées sur des cartouches à bande. Pourtant, depuis moins d´un an émerge une nouvelle tendance consistant à mettre à l´abri les données des disques en utilisant... d´autres disques. Un phénomène initié par les fabricants de baies comme EMC, HDS, Sun ou StorageTek, suivis de spécialistes de la sauvegarde sur bande comme Overland Storage et Adic.

Depuis 2003, ils ont en effet lancé des baies pouvant intégrer des disques dotés d´une interface Serial ATA. Initialement destinés aux postes de travail, ces composants bon marché sont environ deux fois moins performants que les classiques disques Fiber Channel ou SCSI, tant en termes de débit que de temps d´accès, pour une fiabilité moindre. Ces inconvénients deviennent toutefois des avantages lorsque l´on fait le parallèle avec les cartouches à bande, plus lentes et plus fragiles. Leur conservation impose en effet des conditions particulières de température et d´humidité.

Des approches plus complémentaires que concurrentes

Reste le coût, difficile à comparer dans la mesure où celui d´une librairie dépend autant du nombre de lecteurs que de la capacité en cartouches. Toutefois, si on se limite à un constructeur et à deux produits d´entrée de gamme, l´exercice prend un certain sens. Ainsi, chez Overland Storage, le coût d´une baie REO 4000 offrant une capacité de 2 To est de 0,5 euro
par Mo. Avec une librairie NEO 2000 de 30 cartouches LTO (de 200 Go chacune), on descend à 0,4 euro par Go (avec deux lecteurs) et même 0,26 euro par Go (un seul lecteur). Lorsque l´on monte en gamme, l´avantage économique de la librairie s´accentue. De plus, le coût d´une cartouche supplémentaire est bien plus faible que celui d´un disque et elle peut être mise à l´abri sur un site distant.

Les outils de sauvegarde s'adaptent

La sauvegarde sur disque ne serait-elle donc qu´une fausse bonne idée ? Non car ce support est imbattable quand on veut réaliser des sauvegardes et des restaurations très rapides. Or, ces dernières sont presque toujours basées sur la copie la plus récente. D´où l´idée de cumuler les deux technologies en effectuant la sauvegarde en deux étapes - d´abord sur le disque, ensuite sur la bande et en gardant la copie sur le disque jusqu´à la sauvegarde suivante. On bénéficie ainsi des avantages des uns et des autres, sans leurs inconvénients. "Le coût total ne s´envole pas pour autant car l´utilisation de disques permet de s´affranchir de la contrainte des fenêtres de sauvegarde en effectuant tranquillement la copie vers une librairie possédant peu de lecteurs, donc bien moins coûteuse", affirme Bertrand Hamelin (photo), directeur marketing Europe du Sud chez Overland Storage.

Il faut donc regarder le coût total comprenant baie de disques et librairie de cartouches. Poussant jusqu´au bout la logique de cette complémentarité, Adic vient de lancer un produit qui cumule les deux types de support. Il s´agit du Path Light VX, dont le coût démarre à 100 000 euros pour une capacité disques de
10 To. Par rapport à une solution basée sur des produits distincts, il présente l´intérêt de gérer lui-même la copie de second niveau (du disque vers la bande) sans consommer de bande passante sur le LAN ni sur le SAN et sans solliciter la puissance d´un serveur.

De leur côté, les éditeurs d´outils de sauvegarde, IBM/Tivoli, Atempo, CA et autres EMC/Legato, supportent désormais ce processus de copie à deux niveaux. Toutefois, cette évolution n´est pas forcément indispensable dans la mesure où les baies d´Overland Storage et Adic sont capables d´émuler des bandes. "Dès lors, l´outil de sauvegarde croit voir une librairie de cartouches alors que le flux des données passe d´abord par des disques", explique Frédéric Saldes (photo), directeur commercial d´Adic.

Quelques baies de disques polyvalentes
ou orientées sauvegardes


Constructeur
Produit
Description
Capacité maximum
(disques Serial ATA)
Adic
Path Light VX
Baie de disques et librairie de cartouches dédiée à la sauvegarde
40 To (partie disques)
EMC et Dell
CX300
Baie polyvalente (stockage et sauvegarde)
15 To
HP MSA 1500 Baie polyvalente (stockage et sauvegarde) 24 To
Network
Appliance
R 200
Baie de disques
dédiée à la sauvegarde

96 To
Overland
Storage
REO 2000
Baie de disques
dédiée à la sauvegarde
2 To
StorageTek
B220
Baie de disques
dédiée à la sauvegarde

28 To

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages