Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Serveurs lames : des châssis économiques pour PME

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 20/02/2008 - indexel.net
 
Lci_serveurlame2

IBM et HP ont lancé des petits châssis de lames fonctionnant hors salle informatique. Avec une limitation à six ou huit lames, la mutualisation des composants perdrait de son sens si elle n'était compensée par le partage des ressources de stockage.

 

Traditionnellement, les châssis de serveurs lames étaient de taille plutôt imposante (10 à 19 U) et pouvaient accueillir un grand nombre de lames : douze chez IBM et même seize chez Dell et HP. De plus, il n'était guère question d'installer ces équipements autre part que dans une salle informatique climatisée et équipée de systèmes d'alimentation spécifiques. Des caractéristiques qui les réservaient aux entreprises d'une certaine taille.

Mais fin 2007, HP et IBM ont lancé des châssis plus petits, essentiellement destinés aux PME. Le C3000 de HP affiche seulement 6 U et ne peut intégrer que huit lames. Quant à l'IBM BladeCenter S (S comme Small), sa taille est de 7 U et il se limite à six lames. Hormis leurs mensurations réduites, ces produits affichent un autre atout : ils ne nécessitent pas d'environnement particulier. "Le BladeCenter S fonctionne sur des prises 220 volts traditionnelles et le niveau sonore de son système de ventilation est compatible avec un environnement de bureau", affirme Nicolas Mahé (photo), chef de produits System x et BladeCenter chez IBM.

Des lames communes à toute la gamme

Les lames que l'on insère dans le C 3000 ou le BladeCenter S sont identiques à celles des châssis haut de gamme - BladeCenter et C 7000 - qui poursuivent leur carrière. Chez HP comme chez IBM, il s'agit en l'occurrence de biprocesseurs (lame simple taille) et de quadriprocesseurs (double taille) Intel et AMD. IBM et HP ont en outre lancé des stations de travail sous forme de lames - les IBM IntelliStation et HP Blade Workstation - équipées de processeurs et de capacités graphiques spécifiques aux postes de travail. Ils prennent tout leur sens dans un châssis qui peut être installé dans un bureau, pour équiper plusieurs utilisateurs. A noter toutefois que ces deux "stations lames" ne doivent pas être confondues avec les PC lames de HP et ClearCube qui s'insèrent dans des châssis spécifiques plus orientés postes clients.

Des solutions tout-en-un incluant le stockage

Il reste que, avec une capacité aussi faible, le degré de mutualisation des équipements (interfaces réseau, alimentation et ventilation) est économiquement moins intéressant que sur les châssis classique. "C'est pourquoi nous sommes allés plus loin en intégrant à l'intérieur du châssis jusqu'à douze disques SAS ou SATA qui peuvent être alloués indifféremment aux six serveurs lames. En offrant une solution tout-en-un qui peut être installée hors salle informatique, le BladeCenter S répond donc à une nouvelle problématique", argumente Nicolas Mahé pour IBM.

Toute l'informatique d'une PME

HP aussi permet désormais de mutualiser les ressources disques à l'intérieur du châssis mais avec une approche différente. Le constructeur a en effet lancé deux lames respectivement dédiées au stockage et à la sauvegarde sur cartouches LTO 2. Chacune occupe certes deux emplacements mais si l'on se contente de disques, il en reste encore six pour les serveurs, comme dans la solution d'IBM. "Ces lames supportent le protocole iSCSI et intègrent Windows Storage Server auquel s'ajoutent des fonctions de sauvegarde, de réplication et de snapshot. Au final, un châssis C 3000 peut intégrer toute l'informatique d'une PME", estime Arnaud Jannin (photo), chef de produits serveurs chez HP.

Bien qu'ayant également renouvelé leurs gammes, Sun et Dell en restent à des châssis de taille plus importante. Sun est certes descendu en gamme avec son SunBlade 6000 mais son grand frère le SunBlade 8000 ciblait en réalité le très haut de gamme. De fait, ce nouveaux châssis est comparable au C 7000 de HP. Quant à Dell, il s'apprête à lancer son M1000E dont la taille et la capacité resteront équivalentes à celles de son prédécesseur, le PowerEdge 1955 MC.


L'entrée de gamme chez les principaux constructeurs :

Constructeur
Châssis
Description
Dell
M1000E
Châssis de 10 U accueillant 8 lames (remplacera prochainement le PowerEdge 1955).
HP
C3000
Châssis de 6 U accueillant 8 lames (contre 10 U/16 lames pour son grand frère, le C 7000)
IBM
BladeCenter S
Châssis de 7 U accueillant 6 lames (contre 12 U/12 lames pour son grand frère, le BladeCenter Enterprise)
Sun
SunBlade 6000s
Châssis de 10 U accueillant 10 lames. Format incompatible avec celui du SunBlade 8000 (19 U/10 lames).

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages