Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6605.0669 19.1533   nasdaq0.29 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Trois scénarios d'utilisation de la technologie Wi-Fi

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par David Thévenon le 24/05/2005 - indexel.net
 

Les réseaux sans fil Wi-Fi répondent à des besoins très différents. Voici trois scénarios d'utilisation professionnelle - PME, entrepôt, travailleur nomade - pour comprendre les apports d'un réseau sans fil dans un contexte réel.

 

1. Réseau local d'une PME de 25 personnes

Les équipements 802.11b (11 Mb/s) et 802.11g (54 Mb/s) répondent parfaitement à la mise en oeuvre rapide de petits réseaux locaux sans fil. Lorsque les utilisateurs sont regroupés dans les mêmes locaux, il suffit souvent d'installer quelques points d'accès Wi-Fi et d'équiper les ordinateurs de bureau de carte réseau Wi-Fi USB ou PCI. Les ordinateurs portables Centrino sont déjà prêts et les modèles plus anciens nécessitent seulement l'ajout d'une carte réseau Wi-Fi au format USB, ou mieux, PCMCIA. Lorsque le recours à plusieurs points d'accès Wi-Fi est inévitable (murs trop épais entre plusieurs pièces par exemple), il peut être intéressant d'utiliser des équipements de type "routeur", c'est-à-dire équipé d'un port RJ45 Ethernet pour les relier entre eux par un réseau filaire et répartir le trafic à l'aide d'un switch. Si le routeur Wi-Fi possède plusieurs ports réseau RJ45, il peut aussi être intéressant d'y raccorder une imprimante en réseau.

Dans certains cas - équipement de nouveaux locaux de type "plateau" par exemple - un modem-routeur Wi-Fi sera mieux adapté. Il est alors chargé de raccorder l'entreprise à l'internet via une connexion câble ou ADSL puis de répartir la bande passante entre les utilisateurs. Cet équipement devient alors un point sensible car il fournit à lui seul toute l'infrastructure de réseau local et de connexion à internet. C'est pourquoi il faut préférer un équipement haut de gamme (pour sa fiabilité et son respect des standards) et complet : logiciels de sécurité (firewall, proxy, anti-virus, etc.) et de gestion du réseau (serveur DHCP, etc.) pour limiter le nombre de matériels à administrer.

Demain, le réseau téléphonique des entreprises pourra également s'étendre à la voix sur IP (VoIP) - à partir de 802.11b - ce qui évitera d'avoir à câbler un réseau téléphonique. Quelques offres de téléphones Wi-Fi existent déjà, mais elles sont encore chères (environ 500 euros pour un poste).

2. Équipement d'un entrepôt

Le développement des technologies Wi-Fi a aussi lieu dans le cadre d'applications industrielles comme la gestion d'entrepôt ou le suivi d'une chaîne de production. Un réseau filaire avec des postes fixes est en effet souvent mal adapté aux nombreuses manipulations : scan de colis ou de palettes, relevé des données de machines outils, etc. Grâce au couplage entre code à barres (ou étiquette électronique RFID) et le réseau Wi-Fi, un magasinier peut par exemple transmettre des données en temps réel à l'ERP, à la gestion d'entrepôt ou à la GPAO de l'entreprise.

Les contraintes physiques sont en revanche plus importantes que dans un bureau : nombreuses interférences, structures métalliques, etc. La norme 802.11a fonctionnant sur une plage de fréquences supérieure à 5 GHz permet de limiter les interférences avec d'autres appareils (GSM, etc.) et son débit théorique de 54 Mb/s garantit de pouvoir supporter des trafics importants. En revanche, à la fréquence de 5 GHz les phénomènes de réflexion des ondes sur les surfaces métalliques ainsi que leur absorption par le béton sont importants et la distance maximum de transmission s'en ressent.

3. Connexion d'un utilisateur nomade au réseau de son entreprise

Le Wi-Fi est particulièrement bien adapté aux utilisateurs nomades. La plupart des grandes entreprises équipent aujourd'hui leurs salles de réunions ou une zone dédiée dans leurs locaux ce qui évite d'avoir à chercher un câble ou à en "voler" un sur un PC non utilisé. D'autre part, le développement des "hot spots" facilite la connexion des nomades lors de leurs déplacement. Le cabinet d'analyses Gartner Group estime que l'Europe comptera environ 40 000 hot spots fin 2005, la majorité installés dans des hôtels d'affaires, des aéroports, des gares ou des chaînes de restauration. Le débit réel des hot spots se limite en revanche le plus souvent à quelques centaines de Kb/s car les bornes sont elles mêmes reliées à l'Internet via des liaisons ADSL à 1 ou 2 Mb/s. Lorsque le nombre d'utilisateurs est trop important, les performances se dégradent donc rapidement.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages